AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter tous les deux heures → tops-sites

Partagez | 
 

 Well it's not that easy but I've got high hopes || Aubrey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

■ messages : 339 ■ monnaie : 242
■ pseudo : Cal
■ célébrité : Freddie Stroma

MessageSujet: Well it's not that easy but I've got high hopes || Aubrey   Dim 1 Juin - 11:04

Aubrey & Bryn

   

   
« I don't want to lie »


   
Erreur. Grosse boulette. Imbécilité. Bryn s’en voulait encore d’avoir agi de la sorte. Comment avait-il pu être si con ? Il avait suffi qu’il n’aperçoive une chevelure brune, descendant jusque dans le dos de la demoiselle. Et ce petit quelque chose dans la démarche, dans sa façon de s’habiller. Sur le moment, il avait vraiment cru que c’était elle ! Sauf que ça ne l’était pas. Brynjar avait couru pour la rattraper, persuadé que cette jeune femme était son ex, la mère de sa fille. Il l’avait alors attrapée par le bras, prêt à discuter. Sauf que ce n’était pas elle. Sauf que la femme qui s’était retournée l’avait regardé comme on observer un aliéné. Bryn s’était excusé, était reparti. Lia lui avait demandé dix fois pourquoi il avait fait ça ... elle ne comprenait pas. Elle ne l’avait même jamais vu sa mère, elle n’en avait aucun souvenir. Le blond lui avait menti, lui avait inventé n’importe quoi, une histoire d’amis du lycée. Il lui avait menti et il la regardait à chaque fois dans les yeux pour lui mentir. C’était atroce.

Comme tout bon parent, Brynjar était parfois un piètre papa. Sans doute était-ce inévitable, de temps en temps, de ne pas être infaillible. Il ne savait pas comment faire pour arrêter de se sentir coupable envers sa fille. Il éludait toutes ses questions à propos de sa mère, refusait d’en parler avec elle. Qu’allait-il bien pouvoir lui dire ? La vérité était trop trash pour une fillette de sept ans. Ta mère ne t’aimait pas, elle ne voulait pas de toi, tu n’étais en vérité qu’un obstacle au bon fonctionnement de sa carrière et de sa vie. Constat explosif pour un enfant, Bryn ne pouvait décemment pas lui expliquer la triste réalité des choses. Il attendrait qu’elle soit adolescente, qu’elle ne se rebelle contre lui et contre ses silences. Pendant ce temps, il préférait lui répondre évasivement, lui donner des quarts de réponses dont elle se contentait encore. Pour le moment.

Et puis, lâchement, il détournait son attention. N’étant pas l’homme le plus riche d’Hillston, Brynjar ne pouvait la couvrir de cadeaux, histoire d’occuper son esprit ailleurs. Alors, il redoublait d’ingéniosité. Balades en ville, visites de musées, journée au soleil et baignade au lac. Tout était bon pour ne pas laisser Lia penser à ces questions qui, de toute façon, devaient quand même la perturber. Aujourd’hui, Bryn avait pris la voiture et avait conduit jusqu’au centre commercial. Lia le bassinait avec un jouet sorti récemment, une sombre histoire de poupée qui reproduit des sons et qui possède une sorte de mémoire audio. Bref, quelque chose qui allait lui coûter cher. Pourtant, après l’incident avec l’inconnue dans la rue, Bryn se sentait obligé de combler le manque d’amour maternel que pouvait ressentir Lia. Il l’avait donc accompagnée jusqu’aux magasins pour qu’elle puisse s’acheter son jouet. Elle sautait parfois, proche de l’hystérie, tenant la main de son papa tout en gambadant joyeusement dans les galeries.

Comme tout magasin pour enfants digne de ce nom, celui-ci était coloré. Des couleurs qui attiraient le regard, qui donnaient envie d’entrer jeter un coup d’œil aux nouveaux jouets. Lia était trop occupée à courir partout, d’un rayon à un autre, à comparer toutes les poupées et tous les ours en peluche, pour se soucier de son père qui ne tentait même plus de la suivre. Bryn s’était arrêté au milieu des deux allées, observant sa fille aller de l’un à l’autre. Elle mettrait trois heures à se décider, il le savait déjà ... Et lui, il allait attendre, encore et encore. Brynjar tourna la tête, pas du tout prêt à tomber sur elle.

Devant lui, à quelques allées seulement, une jolie brune avançait. Seule, elle paraissait s’intéresser aux jouets. Bryn fronça tout d’abord les sourcils, perturbé de la croiser en cet endroit ... que faisait-elle ici ? Puis, il réalisa qu’ils allaient arriver au même niveau, devoir discuter même. Le jeune homme, bizarrement, se sentait prêt. Cela faisait quelques bonnes semaines qu’ils n’avaient plus eu de nouvelles l’un de l’autre. Brynjar ayant eu beaucoup de mal à passer au-dessus du fait qu’Aubrey n’aime pas du tout sa Lia. Et vice versa. Mais déjà, elle levait le regard et le repérait. Bryn aurait pu faire semblant de ne pas la voir et s’engouffrer dans le rayon avec Lia mais il préféra lever la main et adresser un simple signe de salutation à Aubrey. Ils étaient adultes, mieux valait se comporter comme tels.

- Salut Aubrey


   
©CeL

_________________
- it's where my demons hide -
Save some face, you know you've only got one. Change your ways, while you're young. Boy, one day you'll be a man. Oh, girl, he'll help you understand. Smile like you mean it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Well it's not that easy but I've got high hopes || Aubrey   Dim 1 Juin - 18:12

yeah the truth is, I miss you Tu viens dimanche ? Dimanche ? Oui je t’ai dit que Caroline fêtait ses trois ans. Oh oui, excuse-moi ! Evidemment que je serais là ! Super, je t’enverrais l’adresse et l’heure. Aubrey lui sourit et la jeune femme retourna à son bureau. Caroline c’était la fille de son amie et collègue Marjane. Elle s’était beaucoup rapprochée de cette dernière depuis qu’elle avait intégrée l’équipe du journal. C’était, à vrai dire, la seule personne qu’elle trouvait complètement vraie et sincère à son étage alors Aubrey savait qu’elle devait préserver cette amitié. La jeune femme regarda sa montre. Dans une demi-heure elle finissait sa journée et c’était assez tôt pour aller dégoter un cadeau pour la petite Caroline. Elle ne savait pas du tout ce que l’on offrait à une petite fille de trois ans. Aubrey n’avait jamais été très douée avec les enfants et ça c’était confirmé avec la fille de Brynjar malheureusement mais c’était plus fort qu’elle, elle avait beau faire tous les efforts possibles et inimaginables, ça finissait toujours par lui retomber dessus. Ca confirmait simplement son non désir d’enfants.

Le centre commercial, Aubrey le connaissait par cœur. Elle était très dépensière et pouvait passer des après-midis à se faire plaisir. Elle avait de la chance de faire un travail qui rapportait pas mal d’argents et d’avoir des parents qui vous versent des sous tous les mois. Elle ne refusait jamais leur argent. Pour elle, c’était normal et c’était le moins qu’ils puissent faire. Ils devaient sûrement penser qu’avec ça, cela prouverait leur amour mais Aubrey n’était pas idiote… Soit. La dépense, c’était sa façon à elle de décompresser. Elle adorait la mode et elle n’était jamais à court d’imaginations pour une tenue vestimentaire. Mais là n’était pas le sujet. Le magasin où elle allait passer du temps ce soir, elle n’y était jamais allée. C’était LE magasin par excellence pour les gamins. Aubrey allait avoir du boulot pour trouver la perle rare pour la petite Caroline car ce n’était pas un petit magasin.

La jeune femme flânait dans les rayons à la recherche d’une idée. Elle regardait à droite à gauche lorsque son regard se perdit en face d’elle. Bryn. Il était là et elle allait le croiser, elle ne pouvait pas faire autrement. Surtout qu’ils s’étaient vus. Aubrey devait être forte. Elle se demandait s’il allait l’ignorer. Mais la réponse à sa question fut assez rapide puisqu’il lui fit un signe de la main. Elle sourit alors et ils avancèrent jusqu’arriver au même niveau. Salut Aubrey. Elle ne savait pas trop quoi faire. Bryn. Un sourire suivit sa voix. Tu…tu vas bien ? Elle était gênée, plutôt gênée !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

■ messages : 339 ■ monnaie : 242
■ pseudo : Cal
■ célébrité : Freddie Stroma

MessageSujet: Re: Well it's not that easy but I've got high hopes || Aubrey   Sam 7 Juin - 16:35

Aubrey & Bryn

   

   
« I don't want to lie »


   
Inattendue. Terme parfait pour qualifier la rencontre entre Aubrey et Brynjar. Si le jeune homme était un peu mal à l’aise, coincé entre ces marées de sentiments divergents qui l’envahissaient, il était tout de même content d’avoir réagi avec maturité. Bryn faisait tout pour être un bon père et montrer l’exemple à sa fille en se montrant le plus adulte possible, faisait partie de cette tâche. Aussi, bien que la situation était très délicate et que s’éviter mutuellement aurait été plus simple, ils prenaient les devants et décidaient d’affronter la réalité. Le blond était content de voir qu’Aubrey restait courtoise, elle aussi. Il ne doutait pas de sa maturité ou de sa maîtrise d’elle-même ! Cependant, au vu de leurs dernières conversations, il n’aurait pas été étonnant qu’elle passe droit devant ou qu’elle se mette en colère.

La dernière fois ... Il y avait eu les rires, puis les disputes dans le salon. La gifle, Lia en pleurs. Bryn rouge de colère, hurlant à Aubrey de dégager de chez lui. La jeune femme qui tournait les talons et qui passait la porte. Le vide, le silence. Lia dans sa chambre, Bryn sur le canapé, la tête entre les mains. Aucun doute que cette situation fâcheuse l’avait troublé. Après tout, s’il avait été jusqu’au stade de présenter Aubrey à sa fille, c’est que leur histoire était faite pour durer dans son esprit ! Brynjar refusait que Lia soit déboussolée, qu’elle n’ait un piètre exemple de vie amoureuse. Il refusait d’être ce père qui met sa fille dans une situation inconfortable en la présentant à chacune de ses nouvelles compagnes. Si Bryn avait été jusque-là, ce n’était donc pas anodin. Retomber au stade où ils étaient gênés ne serait-ce que de s’adresser la parole, c’était encore plus étrange.

- Je vais bien ! Et toi ?

Comme début de conversation, c’était pas mal ! La gêne était présente, palpable même. Mais le plus important était qu’ils puissent discuter, comme deux adultes réfléchis. Bryn avait fini par relativiser, il ne pouvait oublier ce qu’il s’était passé ... de toute façon, Lia ne le laisserait pas faire ! Au-delà de ça, sa colère était retombée et parler à Aubrey ne le dérangeait plus du tout. Au contraire, il avait envie de prendre de ses nouvelles, de savoir comment elle avait avancé. D’ailleurs, la croiser dans un tel endroit, maintenant qu’il y pensait, relevait de l’extraordinaire ! Aubrey n’avait pas d’enfants, pas de petits frères ou de petites sœurs en âge de jouer à la poupée ou aux petits camions. De mémoire, Brynjar ne retrouvait pas vraiment d’enfants dans l’entourage de la belle. Que faisait-elle donc ici ? Dans un sourire amusé, il tenta de détendre l’atmosphère :

- Alors, tu retombes en enfance en venant acheter la dernière poupée Barbie ?

Aubrey qui jouait à la poupée ! La perspective le détendit encore un peu plus, élargissant le sourire sur son visage amusé. Lia, au bout de l’allée, continuait de suivre les boîtes de couleurs vives du regard. Elle n’avait pas encore remarqué que son père était en charmante compagnie ! Si elle l’avait vu et surtout, si elle avait vu qu’il s’agissait d’Aubrey, aucun doute qu’elle serait venue mettre son grain de sel. Cette petite était têtue et particulièrement audacieuse ! Bryn tentait de lui apprendre à se contenir et à retenir ces élans de spontanéité qui la submergeaient. Elle était entière, on ne pouvait pas dire le contraire !

   
©CeL

_________________
- it's where my demons hide -
Save some face, you know you've only got one. Change your ways, while you're young. Boy, one day you'll be a man. Oh, girl, he'll help you understand. Smile like you mean it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Well it's not that easy but I've got high hopes || Aubrey   

Revenir en haut Aller en bas
 

Well it's not that easy but I've got high hopes || Aubrey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EASY RIDER film culte des années 70
» Easy Turn
» l'easy II reloaded / découverte par un débutant
» Filet à neige Michelin easy grip
» EASY RIDE OUEST AMERICAIN N.B.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HILLSTON, TEXAS :: Worth Street :: Crescent Plaza-