AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter tous les deux heures → tops-sites

Partagez | 
 

 harendale ≈ everybody wants to rule the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

■ messages : 749 ■ monnaie : 2376
■ pseudo : alaska ▽ justine.
■ célébrité : jamie dornan.

MessageSujet: harendale ≈ everybody wants to rule the world.   Mar 10 Juin - 10:52




harendale family


Theodore avait envoyé un message à Serena un peu plus tôt dans l'après-midi, déclarant qu'il avait envie de la voir. Cela faisait une semaine, peut-être deux, qu'il n'avait pas eu de nouvelles de la plus jeune de ses sœurs. Douze années les séparaient, barrière difficilement franchissable, mais il s'était attaché d'une force surprenante à cet être écorché vif qui avait débarqué dans la famille Harendale comme une fleur quelques années plus tôt. Ravi qu'elle ait accepté de passer chez lui ce soir-là, Teddy s'empara de sa veste et de ses clés de voiture. Il avait passé la nuit précédente assis à son bureau à régler des dossiers qui attendaient depuis trop longtemps ; son travail était terminé jusqu'au lendemain. « A demain chef. Essayez de dormir cette nuit, vous avez une mine affreuse. » déclara l'un de ses collègues en donnant une tape amicale sur son épaule. Theodore ricana et quitta le commissariat d'un pas traînant. Le soleil déclinait déjà, teintant le ciel d'un orangé doux et chaud. L'été revenait, apportant avec lui sa chaleur sèche typique du Texas. Il soupira et ferma les yeux un instant, sortant une cigarette de sa poche. Serena arriverait certainement avant lui mais peu importait : elle savait comment rentrer, même quand personne n'était là. Ou Zoe lui ouvrirait, si elle était à la maison. Theodore prit appui contre le mur, portant la clope à ses lèvres avec un bonheur non dissimulé. Il allait se tuer à la tâche après un an seulement de service, si ça continuait. En acceptant le poste de shérif, jamais il n'aurait cru qu'il allait être envahi de la sorte par le travail. Souvent réveillé en pleine nuit, l'homme passait plus de temps à travailler qu'à respirer. L'un de ses collègues vint se planter à ses côtés et Teddy sourit. « Vous avez du feu ? » Il lui tendit son briquet. « Dure journée, hein ? » Theodore acquiesça. « Je ne vous le fais pas dire. Allez, bon courage et bonne soirée. » A ces mots, il écrasa son mégot sous son pied et s'éloigna en direction de sa voiture civile garée plus loin. Voiture noire hors de prix aux vitres teintées, cadeau de ses parents lorsqu'il avait obtenu sa promotion. Après la mort d'Erin. Comme si une simple voiture avait pu le distraire du décès de sa fille. Si au début il avait haïe cette voiture, à présent il l'adorait.

Il s'engagea dans l'allée du 46, Wedgewood Street et attendit patiemment que le garage s'ouvre pour y garer sa voiture. Si jusqu'à présent il se moquait de rester garé dehors, il craignait que cet engin ne soit ne serait-ce qu'un peu rayé. Il entra par la porte du garage dans la grande maison trop vide et se dirigea lentement vers le hall d'entrée pour accrocher sa veste au porte-manteau. Theodore ne pensa même pas à vérifier si la porte d'entrée était ouverte ou non. « Serena, t'es là ? » lança-t-il à voix haute, tendant l'oreille dans l'espoir que sa sœur réponde. Peut-être était-elle à l'étage, ou même dans le jardin. Ou alors, elle n'était pas arrivée. Il passa ses mains sur son visage et se dirigea vers la cuisine pour manger quelque chose. Il mourrait de faim, n'ayant rien avalé depuis le midi du jour précédent. Teddy s'empara d'une pomme dans laquelle il mordit pensivement, en s'appuyant contre le meuble de l'évier. Il aimait ce qu'était devenue la cuisine de la maison. Plus moderne, plus aérée, comme la plupart des pièces de cet endroit après le départ de Faustine. Si Teddy avait refusé de quitter les lieux, ne supportant pas l'idée qu'une autre famille puisse vivre heureuse sous ce toit, il avait pourtant décidé de refaire lui-même la plupart des pièces quand il ne travaillait pas. Ça lui avait changé les idées. Serena apparut alors devant lui et Theodore sursauta brusquement. « Putain, tu m'as fait peur ! » lança-t-il en souriant, le cœur battant. Il fallait vraiment qu'il arrête de dire des vulgarités de la sorte. « Tu étais déjà là ou tu viens d'arriver ? » demanda-t-il sans se départir de son sourire, en se penchant vers elle pour déposer ses lèvres sur sa joue. Sa seule présence suffisait à guérir une part de lui même. Teddy savait que Serena comprenait la douleur sourde qui pourrissait son cœur et son âme, et qu'il comprenait la sienne. C'était ce qui faisait la force de leur relation.

_________________
love and tears.
To see the world, things dangerous to come to, to see behind walls, draw closer, to find each other, and to feel. That is the purpose of life. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 40 ■ monnaie : 115
■ pseudo : .gasoline / mégane
■ célébrité : amber heard

MessageSujet: Re: harendale ≈ everybody wants to rule the world.   Mar 8 Juil - 13:24


 


Je n’étais pas rentrée à la maison depuis des lustres, sans aucune exagération je crois que ça faisait des mois. Avec mon boulot d’animatrice, je dois dire que je n’avais plus une minute à moi et lorsque c’était le cas, je préférais profiter de ma jeunesse et passer du bon temps avec des amis peu fréquentables ou de beaux garçons peu brillants. Ma vie était minable, je le savais très bien mais malgré ça j’étais parfaitement bien, épanouie. L’amour n’était que quelque chose de dérisoire et je n’en avais pas besoin. Mais je me rendis compte que j’avais tout de même besoin de ma famille et qu’elle me manquait. Teddy devait me détester, cela faisait des jours que je ne lui avais pas donné de nouvelles de moi. Mais pour ma défense, je passais tous les jours à la télé ce qui prouvait que ma vie n’était pas en danger. Chevauchant ma superbe moto, je pris la direction de notre maison familiale, en prenant soin de passer acheter une petite surprise – le diner quoi - avant. De quoi me faire pardonner auprès de mon frère chéri et de Serena, qui elle ne donnait pas de nouvelles non plus. Pour diner, j’avais prévu des plats chinois, comme je savais combien ils en raffolaient. Ma présence n’était pas prévue certes, d’ailleurs j’osais espérer qu’ils seraient à la maison mais je tentais le coup. Après tout, que pouvaient-ils bien faire d’autre, un resto ? Sans moi ? Non, impossible. Arrivée sur place, je me garais dans l’entrée rapidement et descendis de moto. Retirant mon casque doucement, je remis mes cheveux en place et jetais un dernier coup d’œil à mon reflet avant d’entrer. Là, je ne tardais pas à retrouver Teddy et Serena, en pleine discussion. « Bah alors, on attend pas sa sœur chérie ? » Demandais-je d’un air adorable, mais tant agaçant. Ni une, ni deux, je les serrais un par un dans les bras et repris ensuite la parole en voyant la tête de mon cher frère. « Relax, j’ai apporté le diner pour me faire pardonner ! » Je souris à nouveau, et balançais les sacs comme un précieux cadeau. Fière de mon coup, je déballais la nourriture sur le plan de travail situé non loin de là avant de remarquer la mine de mon frère. « Tout va bien Ted’ ? » Demandais-je, l’air inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 89 ■ monnaie : 469
■ pseudo : MalOuw - maëlle
■ célébrité : Cara Delevingne ♥

MessageSujet: Re: harendale ≈ everybody wants to rule the world.   Lun 21 Juil - 12:05




harendale family


Deux semaines, cela faisait exactement deux semaines que Serena passait ses journées enfermée dans sa chambre. Les rares fois où elle en sortait étaient pour se laver, se nourrir ou encore aller à la bibliothèque. Un monticule de feuilles était éparpillé sur son bureau et une dizaine de bouteilles d'eau vides jonchaient son sol. Oui, Serena était bel et bien en période de révisions. Et pour ses examens, la jeune femme ne faisait rien à moitié, elle avait conçu un programme de révision, avait fait la plupart de ses résumés, si pas tous et avait parcouru à maintes reprises ses différents syllabi. Serena aimait être organisée et c'était dans des moments comme la fin de l'année qu'elle dévoilait son côté perfectionniste et ambitieuse. Elle visait la distinction, elle voulait même avoir les meilleurs résultats. Néanmoins, après deux semaines de réclusion, les rapports humains et sociaux commençaient à lui manquer cruellement. Elle n'avait aperçue que très brièvement sa meilleure amie à la sortie de la bibliothèque alors que la jeune femme faisait un détour pour se prendre un café. Mis à part cette brève interaction, elle était totalement isolée du monde. Cependant, malgré son envie de réussir le mieux, lorsqu'elle vit le message de Teddy, l'envie de voir son grand frère était bien plus grande que son envie de réussite. Elle se leva de sa chaise de bureau et gémit, elle était restée assise longtemps et cela se ressentait dans ses jambes. Lentement mais surement elle se fraya un passage dans le désordre qu'était sa chambre et enfila un léger cardigan car même si il faisait très chaud de la journée, cela se rafraichissait en soirée. Elle était excitée à l'idée de voir son Teddy, il lui avait vraiment manqué. Alors qu'elle descendait les escaliers elle aperçut la lumière du salon, ses parents étaient très certainement en train de regarder la télévision. Elle passa sa tête par la porte et un sourire illumina son visage lorsqu'elle vit le couple Harendale dans les bras l'un de l'autre en train de regarder la télévision. Je vais voir Teddy, je ne rentre pas tard c'est promis. Bonne soirée. Et sur ces mots elle quitta la maison familiale. Idiote va ! s'exclama-t-elle une fois dehors, elle venait de réaliser qu'elle avait oublié ses clés de voiture. Tant pis, elle irait à pied, de toute manière ce n'était pas si loin, c'était seulement à quelques pattés de maison.

Aucune voiture n'était garée devant la maison de l'aîné des Harendale et Serena assuma qui ni Teddy ni Zoé n'étaient encore rentrés. Elle prit le double de clé que Teddy cachait toujours et pénétra dans la demeure. Après sa séparation avec Faustine, Teddy avait rénové toute la maison et il fallait avouer que ça en jetait vraiment ! Serena adorait les choix de son frère et se sentait toujours très bien chez lui. Constatant qu'il n'y avait effectivement personne, elle s'installa dans le canapé et se mit à lire le livre qu'elle avait téléchargé sur son téléphone. Elle avait mis ses écouteurs et écoutait de la musique douce, un rituel qu'elle avait l'habitude de faire depuis des années maintenant. Un bruit de pas attirèrent son attention, la lumière de la cuisine était allumée. Teddy était rentré. Elle rangea ses écouteurs ainsi que son téléphone et se précipita vers la cuisine, elle avait hâte de le revoir. Teddy semblait perdu dans ses pensées et sursauta lorsqu'il aperçut sa petite soeur ce qui fit sourire cette dernière. Pour un shérif tu es un froussard Teddy ! dit-elle en rigolant légèrement. Elle s'approcha de lui et le serra dans ses bras tandis qu'il déposait un bisou sur sa joue. Je suis arrivée il y a quelques minutes, j'étais installée dans le salon. Serena se plaça en face de son frère, s'appuyant contre le plan de travail. Alors ta journée s'est bien passée? . Elle savait qu'il était assez occupé avec son nouveau poste de shérif, cela lui prenait beaucoup de temps mais il semblait aimer ce métier, c'était le plus important. Serena fut surprise d'entendre une voix familière derrière elle, Beth. Elle se retourna et la serra dans ses bras. Beth ! Je ne savais pas que tu venais ! Ca fait longtemps, comment tu vas? Son regard se posa sur les sacs que portait sa soeur aîné, ils dégageaient une odeur de bouffe chinoise et Serena en avait déjà l'eau à la bouche.Tu nous connais trop bien ! Tandis que Beth déballait la nourriture, Serena se dirigea vers les armoires pour prendre des couverts ainsi que des verres. Elle vit que Beth observait Teddy qui semblait à nouveau perdu dans ses pensées et sa soeur aînée la devança en lui demandant si tout allait bien. Tu m'as l'air bien pensif mon Teddy. Elle rajouta. En attendant la réponse du shérif elle s'installa à table et regarda avec de grands yeux la nourriture qui y était disposée, elle avait très très faim. Oh Beth tu es vraiment la meilleure, on va se régaler ! Sur ce, elle se mit à déguster les nouilles apportées par sa chère et tendre soeur. Serena n'avait pas eu beaucoup de chance dans sa vie mais une chose était certaine, être adoptée par les Harendale était l'une des meilleures choses qui lui était arrivée dans la vie. Jamais elle n'aurait imaginé pouvoir manger chinois en compagnie de deux personnes qu'elle considérait à présent comme sa famille.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: harendale ≈ everybody wants to rule the world.   

Revenir en haut Aller en bas
 

harendale ≈ everybody wants to rule the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» World Mini Raids / Route 66 // 1 an après : page 23
» World Séries by Renault : Magny Cours 2010
» [Blog] New DS World
» Maillots internationaux (World Cup 2010)
» world carp classic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HILLSTON, TEXAS :: Wedgewood Street-