AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter tous les deux heures → tops-sites

Partagez | 
 

 Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité


Invité

MessageSujet: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:15




Sarah Brighton
I vow to help you love life, to always hold you with tenderness and to have the patience that love demands, to speak when words are needed and to share the silence when they are not, to agree to disagree on red velvet cake, and to live within the warmth of your heart and always call it home.
crédits img @TumblrLeighton Meester
≈ ≈ ≈

@tumblr ->

PRENOM(S) NOM : Sarah Brighton □ AGE : 27 ans □ LIEU DE NAISSANCE/ORIGINES : Hillston, Texas, américaine pure souche □ ETUDE/MÉTIER : Assistante sociale, un métier qui me va bien apparemment. □ STATUT CIVIL : Fiancée. Enfin, je crois. □ ASPIRATION : Famille, évidemment, il n'y a que pour eux que je tiens bon.
Sa famille c'est tout pour elle, du moins son frère et sa soeur. Elle serait capable de tout pour qu'ils aillent bien, c'en a toujours ainsi. □ Si elle a choisi d'être assistante sociale, c'est à cause/grâce à ses parents, à son père surtout, parce qu'elle voudrait empêcher d'autres enfants de vivre ce qu'elle et son frère et sa soeur ont vécu. □ Elle a un fiancé, qu'elle aime plus que tout, mais qu'elle n'a pas revu depuis un an. Elle ne sait pas quoi faire. □ Elle reproche à son frère de rester encore et toujours accrocher à Luann alors qu'en fait, elle fait la même chose avec son fiancé invisible... □ Sa nièce, c'est sa perle. Bien qu'elle ne supporte pas la mère, elle ne peut s'empêcher de fondre devant la petite princesse. □ C'est quelqu'un de droit, quelqu'un qui se bat pour la justice, coûte que coûte. □ Elle ne supporte que très peu le désordre, chez elle, c'est propre et toujours bien rangé. □ Avant, son fiancé l'emmenait danser. Maintenant, elle ne danse plus du tout.

PLAT PRÉFÉRÉ :  Les cupcakes. C'est tout bête, et c'est plus un dessert qu'un plat, mais c'est ce qu'elle préfère. Peut-être parce que c'est la première chose que son fiancé lui a fait lorsqu'ils se sont vus... □ STYLE DE MUSIQUE : Elle écoute un peu de tout à vrai dire, mais elle a tout de même une préférence pour le rock, la pop rock et le classique. Tout dépend de son humeur en fait. □ SAISON FAVORITE : L'hiver, parce qu'elle adore la neige, parce que ça lui fait penser à l'innocence, parce qu'elle aime les soirées d'hiver au coin du feu avec un chocolat chaud à la main. □ FILM FAVORI : Au risque de paraître un peu cliché, son coeur vacille entre The Vow, The Notebook, et PS : I love you. Trois histoires d'amour qui la marquent toujours autant. □ VILLE PRÉFÉRÉE : Ici même, à Hillston, parce que c'est là qu'elle a toujours vécu et parce que sa famille y vit. Elle aimerait bien voyager un peu, mais elle sait qu'elle reviendra toujours ici. □ OBJET FÉTICHE : Elle dirait bien sa bague de fiançailles, mais depuis quelques temps elle n'en est plus bien sûre... Peut-être le collier que lui avait offert sa mère un jour. □ ANIMAL PRÉFÉRÉ : Les chats. Elle attend le bon moment pour en adopter un, mais elle sait qu'un jour, elle en aura. Elle a toujours rêvé d'un chat. □ COULEUR FAVORITE : Elle n'a pas tellement de préférence. Le rose pâle peut-être, ou bien le bleu turquoise... Des couleurs claires et douces en tout cas. □ SOIRÉE IDÉALE : Si elle pouvait y avoir le droit, ce serait un dîner avec son fiancé. Pas forcément coûteux, pas forcément au restaurant, juste un dîner à deux où il lui dirait qu'il l'aime, chose qu'elle n'a pas entendue depuis bien longtemps. □ TRAITS DE CARACTÈRE : Protectrice - Dévouée - Attentive - A l'écoute - Ambitieuse - Leadeuse - Têtue - Bornée - Exigeante - Excessive - Jalouse - Inquiète

PRENOM/PSEUDO : Emi Burton   □ AGE : 19 ans depuis hier ! □ REGION : Coin paumé nommé Auvergne □ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM : J'étais sur l'ancienne version □ AVATAR : Leighton Meester □ SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ : Scénario □ GROUPE : Peacock □ COMMENTAIRE :     
Code:
<span class="taken">◗ </span><bt3>LEIGHTON MEESTER</bt3> → <ca>sarah brighton</ca>


Dernière édition par Sarah Brighton le Mar 3 Juin - 7:55, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:15




« Sarah, s’il-te-plaît ma chérie, tu veux bien t’occuper de ton frère et de ta sœur ? Il faut que je trouve ton père, je ne sais pas où il est allé… » Ce fut la toute première fois qu’elle lui demanda de veiller sur Jonah et Norah, plus jeunes qu’elle. Elle avait huit ans, Jonah en avait cinq, et la petite Norah n’avait qu’une année de vie. Sarah n’était pas encore consciente de ce qui arrivait. Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait, ni pourquoi son père avait subitement disparu en plein milieu de l’après-midi sans dire un mot. Elle obéit donc, s’occupant de ses deux petits bouts de frère et sœur, elle qui n’était pas si grande que ça non plus. A huit ans, elle se retrouvait à garder la maison, comme une adulte au lieu de jouer naïvement à la poupée ou avec ses camarades de jeux. Avant, ce n’était pas comme ça. Avant, leur père était là pour eux, au travail la journée, certes, mais le soir, il venait les embrasser et parfois jouer avec eux, sourire aux lèvres. Un sourire qu’elle ne revit plus à partir de ce jour. C’était comme s’il avait soudain chuté sans jamais se relever. Sarah ne savait rien, et ne comprenait pas pourquoi son père restait affalé sur le canapé toute la journée, avant de disparaître le reste du temps jusqu’à ce que sa femme vienne le récupérer pour le ramener à la maison. La petite brunette n’osait pas poser la question à sa maman, qui pleurait en secret, seulement quelques fois au début, puis tous les soirs après avoir déposé l’ivrogne sur le canapé où il dormait profondément en un ronflement effrayant. Quelque chose était arrivé, mais elle ne savait pas quoi. Elle prit finalement l’habitude de garder Jonah et Norah pendant que sa mère coursait son père dans les rues de la ville. Elle n’était plus la fillette joyeuse et rêveuse d’autrefois, elle avait été forcée à grandir bien plus vite que prévu. Elle n’avait plus d’amis, étant bien trop mature pour son âge, et certainement trop renfermée. Petit à petit, discrètement, comme un secret jamais partagé, elle se mit à haïr son père, cette catastrophe ambulante qui rendait sa mère si malheureuse. Elle avait oublié ce que c’était avant, elle ne se rappelait plus de quel père il avait autrefois été avant que tout ne change. Il ne restait plus que la haine, la rancœur, et la sensation terrible que sa vie ne serait que misérable, avant même qu’elle ne commence réellement. Sa seule sortie, son seul petit soupçon d’espoir, c’était la lecture. Lorsqu’elle avait un moment de libre, entre Norah qui se mettait à pleurer sans raison et la lessive qui se finissait, elle lisait. C’était son petit moment d’innocence, le seul à vrai dire. Même ses lectures étaient différentes des autres. Ses livres étaient plus adultes, certes pas autant que ses parents, heureusement, mais elle ne lisait plus ces livres qu’on servait aux enfants pour qu’ils apprennent à aimer la littérature. A cause de son père, sa vie était déjà gâchée. Son enfance n’en était pas une, impossible à décrire, misérable et cruelle. Elle n’en voulait pas à sa mère, après tout, elle faisait tout pour équilibrer cette famille qui n’en n’était pas vraiment une, ne prenant pourtant pas la décision de quitter son ivrogne de mari, sans doute trop craintive, et certainement trop naïve, à croire qu’un beau jour, il changerait.





Adolescente, la situation ne changea pas. Son père était toujours l’ivrogne de la famille, donnant à celle-ci une bien mauvaise réputation mais que Sarah s’efforçait de ne pas prendre en compte. Au fond, elle avait terriblement honte de son père. Elle aurait voulu fuir, quitter ce foyer et partir le plus loin possible pour échapper à cette image. Mais eu lieu de ça, elle restait là, à s’occuper encore et toujours de Jonah et Norah, à jouer les mamans secondaires, la véritable n’étant plus réellement qu’un fantôme. En grandissant, Sarah avait fini par comprendre. Son père avait tout perdu, son emploi, ses économies, tout ce qu’il avait entrepris jusque-là avait été bêtement perdu, et à partir de ce moment-là, il avait déraillé. Il se mettait à hurler parfois, tellement fort qu’on aurait dit qu’il allait les frapper à mort, mais heureusement, il ne le fit jamais, s’écroulant avant. Le voir dans cet état la rendait malade, sa haine ne faisait que s’intensifier, toujours un peu plus, envers lui, qui la privait de sa jeunesse. Alors que Jonah et Norah avaient des amis, en particulier cette petite blonde aux yeux bleus nommée Luann, cette petite que Sarah n’aimait déjà pas beaucoup, elle, elle n’en avait pas. Elle était totalement seule le plus clair de son temps, encore une fois trop mature pour supporter les commérages ridicules et les moqueries vaches de ses camarades. Dans sa solitude, elle rumina un projet, un avenir bien particulier qu’elle espérait pouvoir se réserver. Elle ne voulait pas laisser cette situation se reproduire, elle ne voulait pas que d’autres enfants aient à subir la même chose. Elle voulait aider, réussir à empêcher que des vies soient gâchées de la sorte, peu importait comment, elle y veillerait. Elle ne comprenait pas pourquoi sa mère restait avec son père, pourquoi elle ne partait pas, emmenant ses enfants loin de lui pour avoir une vie meilleure. Chaque soir, elle pleurait dans sa chambre, Sarah le voyait bien, mais elle restait, coûte que coûte. Peut-être espérait-elle encore qu’il change par miracle ? C’était terriblement naïf car impossible. Il était parvenu au point de non-retour, il était trop tard à présent. Elle aurait voulu se rebeller, dire ses quatre vérités à sa mère, fuguer pourquoi pas, mais elle se retint, encore et toujours. Elle n’avait pas le droit d’agir aussi égoïstement. Sa mère avait déjà bien assez de problème, pas la peine d’en rajouter, sans compter que Jonah et Norah avaient encore besoin de quelqu’un pour veiller sur eux. Un jour pourtant, dans un excès de colère, rajouté à la fatigue et aux quelques moqueries qu’elle avait tenté d’ignorer, elle craqua devant sa mère. « Pourquoi tu ne le quittes pas ? La vie serait tellement meilleure sans lui ! On pourrait tout recommencer à zéro, dans une nouvelle ville, où personne ne nous connaît ! Je pourrais me faire des amis, et toi tu pourrais te trouver quelqu’un de mieux pour toi, pour nous ! Pense à Norah ! Elle est encore petite, elle a besoin de deux parents à l’écoute, et pour le moment on peut pas vraiment dire que ce soit le cas !! Je me retrouve à essayer de gérer à votre place, c’est normal ça tu crois ? » C’était bien la première fois qu’elle parlait de tout ça à sa mère. Avant, elle n’avait pas jamais osé, elle avait toujours supporté sans broncher, mais cette fois c’en était trop. Sa mère baissa les yeux, peu fière d’elle, avant de répondre. « Sarah, ce n’est pas si simple, tu le sais pas vrai ? Je ne peux pas le quitter comme ça… Il a déjà tout perdu, on ne peut pas partir nous aussi… Il va changer tu verras, il va remonter la pente et on sera comme avant, tu verras ma chérie… » Elle était bien plus aveuglée que Sarah ne l’aurait cru. Elle pensait sérieusement qu’il allait s’en sortir, comme ça, d’un coup ? C’était stupide, elle se voilait la face. Mais au fond, elle devait bien savoir que c’était impossible, elle se donnait juste une raison de rester, comme pour justifier son amour pour lui, toujours bien présent malgré tout. Sarah détestait ça. L’amour, les hommes, elle n’y croyait plus, elle n’avait plus confiance, tout ça à cause de cet alcoolique insupportable qui lui tenait lieu de père. « Et en attendant, il gâche nos vies. » Une remarque qui révélait bien sa haine pour lui. Elle regarda un instant sa mère, insistante, puis finit par quitter la pièce et ne plus jamais tenter d’en reparler.





A vingt ans, elle n’avait jamais eu de petit-ami, et n’en avait d’ailleurs jamais cherché. Son père l’avait tellement dégoûtée qu’elle n’avait plus foi en l’homme. Si auparavant elle rêvait du prince charmant et aux doux mots d’amour, ce n’était plus le cas. Tout ça, c’était bidon pour elle, ça n’existait pas, ou en tout cas, pas longtemps. L’exemple de son père lui avait détruit l’image du grand amour qu’elle avait. Elle avait donc évité toute relation, n’ayant aucune envie de finir comme sa mère à souffrir de la sorte, entre deux feux, à ne pas savoir quoi faire et à gâcher la vie de ses enfants, il en était hors de question. Elle préférait encore finir seule. Elle se concentrait donc sur ses études, ayant pour objectif de devenir assistante sociale et aider les familles à s’en sortir. Elle voyait ça comme une façon de se sauver en sauvant les autres. Elle voulait à tout prix empêcher que sa situation se reproduise, même si elle ne pouvait pas tout éviter, elle ferait de son mieux. Elle avait quitté la maison familiale, ne supportant plus de voir son père chaque jour avec ce même air complètement ahuri et incapable de se relever. Elle vivait dans la même ville cependant, ne pouvant pas quitter sa famille, son frère et sa sœur, ceux qui comptaient plus que tout au monde. En partant, sa vie s’équilibra enfin. Elle était une jeune de vingt ans presque normale, peut-être un peu plus responsable et un peu moins naïve, mais elle se faisait des amis et passait du bon temps, chose qui lui avait jusqu’à maintenant été refusé. Elle pouvait finalement vivre pour elle après toutes ces années. Elle respirait enfin. Cependant, une de ses amies, Millie, s’était mise à penser que la vie était totalement vide sans un homme. Elle s’était mise en tête de trouver quelqu’un à Sarah, comme si ce genre de choses l’intéressait. Bien entendu, elle, elle avait un petit-ami, le genre un peu nigaud mais qu’elle disait parfait, elle était amoureuse et ça la rendait idiote, tout ce que Sarah ne désirait pas dans sa vie. Pourtant, son amie était têtue, elle était déterminée à lui trouver un homme, quoi qu’elle en dise. Elle organisa donc des rencontres sans que la jeune femme ne soit au courant, et Sarah rejeta tous les prétendants, d’abord gentiment puis plus sèchement, agacée. Puis un jour, ce fut la goutte d’eau de trop dans un vase trop rempli. Elle aurait dû s’en douter qu’il s’agissait d’une énième rencontre, mais sur le coup elle n’y avait pas pensé. Millie et elle étaient censées rejoindre son petit-ami pour un petit tour en ville, le genre de sorties plutôt communes à cet âge. Elles arrivèrent toutes deux sur les lieux du rendez-vous et Samuel se montra au bout de quelques minutes, accompagné d’un autre homme. Ce coup-ci, c’en était trop. Le jeune homme semblait aussi exaspéré qu’elle, peut-être qu’à lui aussi, on lui faisait souvent le coup. Il la salua tout de même en soupirant, mais elle ne prit même pas cette peine. « Ca suffit maintenant ! Si je suis seule, c’est que j’ai envie de l’être, c’est compris ?! Je n’ai besoin de personne dans ma vie, et certainement un type de ce genre. » Elle pointa l’invité qui tiqua. « Un type de ce genre ?! Tu juges bien vite ! Vous l’avez trouvée où cette dingue ?! » A partir de là, ils s’acharnèrent l’un sur l’autre, ne voulant ni reconnaître leurs torts, ni baisser le ton. Ils criaient dans la rue et les deux amoureux à côté ne savaient plus quoi faire. Finalement, Sarah mis un terme à tout ça. « C’est bon, je m’en vais, j’en ai assez. Millie, je t’en prie, arrête d’essayer de me caser, je préfère être seule plutôt que de finir comme ma mère. » Personne ne comprenait vraiment ce qu’elle disait, Sarah étant restée très discrète au sujet de son passé, mais au moins, ça leur avait cloué le bec. Elle fit donc demi-tour et s’apprêta à rentrer chez elle, fâchée. Au bout de quelques pas, le jeune homme qu’ils avaient ramené se précipita sur elle. « Attends ! Laisse-moi te raccompagner, j’ai pas envie de rester seul avec ces deux-là… » C’était plus une excuse qu’autre chose, mais ça la fit sourire. Finalement, il ne paraissait pas si désagréable. Ils continuèrent donc à marcher et après quelques minutes de silence, elle se mit à parler. « Désolée pour tout à l’heure… C’est que j’en ai tellement marre qu’elle veuille à tout prix que je trouve quelqu’un. Je veux dire, qu’est-ce qu’il y a de mal à être seule, hein ? » Il lâcha un bref rire avant de la regarder. « Et moi dont ! C’est vrai quoi, depuis quand on ne peut pas être seul et très bien comme ça ? » Ils semblaient dans le même état d’esprit, et pourtant, ils allaient se contredire en flirtant ensemble, petit à petit, se dirigeant droit vers la relation sérieuse, et vers le mur…





Ca faisait déjà cinq ans qu’ils étaient ensemble. Cinq années entières de pur bonheur qu’elle n’aurait jamais cru possible. Bien sûr, elle avait pensé à avoir des enfants, à fonder une famille, mais en pensant à son père, elle refoulait cette envie au plus profond d’elle-même, si bien qu’elle se refusait à rencontrer quelqu’un, jusqu’à lui. C’était arrivé d’une façon complètement imprévue, malgré cet arrangement de rencontre un peu stupide, et ça l’avait frappé en plein cœur. C’était comme si elle n’avait pas eu le choix. Ils étaient tombés amoureux comme deux nigauds alors qu’ils ne croyaient même pas à l’amour, piégés. Pendant cinq ans, ils avaient appris à aimer autant qu’à vivre, l’un avec l’autre, s’entre-aidant, se confiant comme ils ne l’avaient jamais fait. Il savait tout de Sarah, elle lui avait tout raconté, même ses plus grandes souffrances, ayant une confiance aveugle en lui, si bien que parfois, ça lui faisait peur. Elle, elle croyait tout savoir de lui également, après tout que pouvait-il bien cacher d’autre ? Il était à la fois son meilleur-ami, son pire ennemi, et son amant. Pour elle, c’était déjà clair, il faisait partie de la famille, et au fil du temps, Jonah et Norah avaient fini par l’accepter aussi, n’étant pas un beau-frère désagréable. C’était évident, elle finirait sa vie avec lui. Il l’encourageait chaque jour et avait été là lorsqu’elle avait finalement réussi à devenir une assistance sociale affirmée. Elle croyait en lui tout comme il croyait en elle, formant ainsi une union fusionnelle et complice. Ils vivaient ensemble depuis deux ans et même si certaines disputes éclataient, elle ne durait jamais bien longtemps. Tout était parfait, pour la première fois de sa vie. Et ça ne s’arrêta pas là. Un soir, alors qu’elle rentrait du travail, une surprise l’attendait. Elle ouvrit la porte et tenta d’allumer la lumière, en vain. Elle râla légèrement, se disant qu’un fusible avait peut-être sauté –elle n’était pas une flèche dans ce domaine, et c’était à peu près tout ce qu’elle savait-, mais elle aperçut une faible lueur dans l’autre pièce et elle s’approcha, intriguée. La table était recouverte d’une belle nappe blanche, une bougie en plein milieu, des décorations de table disposées ça-et-là. Il n’était pourtant pas du genre extrêmement romantique, ou en tout cas, pas à ce point. Elle le vit arriver, léger sourire aux lèvres, bouquet de roses –rouges évidemment- à la main. « Tu improvises un dîner aux chandelles à cause de la coupure de courant ? » Elle se moqua gentiment et il la fusilla légèrement du regard. « Tu verras bien. » Elle pencha la tête, intriguée, et il la débarrassa de ses affaires et de son manteau avant de lui tendre les roses. Elle sourit, touchée, et l’embrassa pour le remercier, avant de les mettre dans un vase alors qu’il finissait de préparer le dîner. Il avait disposé des bougies un peu partout, et, connaissant son amour des fleurs, il avait également parsemé la pièce de quelques bouquets. C’était magnifique, et le plus étrange, c’était qu’elle ne se doutait de rien. Elle eût le droit à un repas magique, digne d’un grand restaurant, elle le soupçonna d’ailleurs de ne pas avoir tout fait tout seul, mais elle ne dit rien, ça n’avait pas d’importance après tout. Lorsque le dessert arriva, il ne posa pas l’assiette tout de suite. Il la regarda, apparemment nerveux, ce qui lui fit se demander pourquoi il avait fait tout ça. « On s’est rencontré d’une façon un peu bizarre, il y a cinq ans de ça, et dès notre première rencontre, on s’est disputé. Et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de te raccompagner, comme si quelque chose me disait qu’il fallait que je vienne avec toi. Aujourd’hui, je suis content de l’avoir fait, et je devrais d’ailleurs remercier Millie de nous avoir présentés, même si ce n’était pas comme ça que j’envisageais de rencontrer la femme de ma vie. » Elle lâcha un petit rire, il baissa la tête avant de la relever vers elle, plus sérieux que jamais, puis reprit la parole. « Ca fait cinq ans, deux mois, trois jours –et je pourrais même compter les heures- qu’on se connaît. Et ça fait exactement cinq ans, deux mois, et trois jours que je t’aime. J’avais beau penser que l’amour n’existait pas vraiment, que ce n’était pas durable, tu es arrivée et tu as détruit toutes les barrières. Maintenant, j’en suis sûr et certain, si l’amour n’existe pas ailleurs, il existe avec toi. Tu es la femme de ma vie Sarah, alors… » Il posa enfin l’assiette du dessert, jusqu’à présent sous une mystérieuse cloche, et dévoila une petite boîte noir, ouverte, à l’intérieure de laquelle trônait fièrement une bague. Elle couvrit sa bouche de ses mains, choquée, les larmes aux yeux. « Veux-tu m’épouser ? » Elle ne put s’empêcher de rire, nerveuse désormais, en le voyant s’agenouiller. Elle pleurait, et hocha la tête, incapable de prononcer un simple ‘oui’. Il sourit fièrement en la prenant dans ses bras, puis lui passa la bague au doigt.





Ils étaient fiancés depuis près d’un an, attendant simplement le bon moment pour se marier. Ils préparaient, petit à petit, ce qui allait être le plus beau jour de leur vie. Sarah était sûre d’elle, mais elle avait d’autres choses à gérer. Alors qu’elle nageait en plein bonheur, son frère, lui, vivait un enfer. Elle savait que Luann lui causait du mal, elle lui avait souvent répéter que cette fille ne lui apporterait rien de bon, qu’elle se moquait de lui, mais rien n’y faisait, il s’accrochait à elle coûte que coûte et s’y brûlait les ailes. Sarah détestait Luann. Elle s’en méfiait comme de la peste, et même si au début elle avait laissé faire, après tout, c’était la vie de son frère et non la sienne, elle ne pouvait plus ignorer le comportement de la jeune femme, rendant Jonah si malheureux. Elle était encore au travail lorsqu’elle reçut un coup de téléphone de Norah. « Sarah, il est arrivé quelque chose à Jonah, il est pas comme d’habitude, il me fout la trouille ! Je t’en prie viens vite ! » Il n’en fallut pas plus pour qu’elle prenne ses affaires et s’échappe de son travail, prenant l’urgence familiale comme excuse. Elle fila à sa voiture et fonça pour rejoindre Jonah. Qu’est-ce qui lui était arrivé ? Est-ce que c’était à cause d’elle ? Elle enrageait déjà. Elle arriva en trombe et ouvrit la porte d’entrée à la volée, pendant que Norah demandait à son frère de se calmer. Sarah entendit son frère hurler, en plus du vacarme provenant de sa chambre. Elle s’arrêta un instant, se jurant de faire payer à Luann de lui faire autant de mal, puis s’approcha vite, poussant légèrement sa sœur pour entrer. Elle le prit immédiatement dans ses bras pour tenter de le calmer, ce qui apparemment faisait un peu d’effet. « Ca va aller Jo', ça va aller... » Elle passa doucement sa main dans ses cheveux courts, puis tâcha d’essuyer ses larmes, telle une mère le ferait avec son fils. Elle avait mal pour lui, terriblement mal. Elle se reprochait même de ne pas avoir séparé les deux enfants à l’époque, mais après tout, comment aurait-elle pu ? Il était dans un état lamentable, et sa chambre ressemblait désormais bien plus à un taudis qu’autre chose. Elle ne supportait pas ça. Il fallait qu’il arrête, tout de suite. « Qu'est-ce qu'elle a fait Jonah ? Parle-moi. » Elle avait la farouche envie d’aller frapper cette petite peste de blonde pour défendre son frère. Il ne dit rien, peut-être trop tourmenté pour parler. « Cette fille est un vrai démon Jonah, tu vois pas qu'elle profite de toi ? Quand elle ne va pas bien, elle t'appelle, mais quand tout va bien, tu n'existes plus. Ouvre les yeux, t'es le bon pote, le mec trop gentil qu'on prend et qu'on jette... Putain mon frère, fais attention à toi, tu ne vois pas qu'elle ne te respecte pas ? Si elle t'aimait comme elle le prétend depuis toujours, elle ne t'aurait jamais menti... Elle me dégoute, je ne veux plus qu'elle mette un pied ici. » Elle parlait franchement, il le fallait, il fallait qu’il réalise à quel point elle se moquait de lui. Elle voulait déclencher une sorte déclic, mais comme toujours, ça ne faisait pas grand-chose. C’était à se demander s’il avait un quelconque instinct de survie, ou même assez de respect pour lui-même pour la faire cesser. Il fixa le sol avant de finalement répondre. « Mais elle attend mon enfant Sarah... Mon enfant, je... Je vais être père, j'suis pas prêt, je... » Son sang se glaça. Père ? Avec elle ? Elle était sous le choc. Pendant quelques instants, un silence gênant s’installa. Ils étaient tous les deux là, lui évitant son regard, elle le fixant, presque bouleversée. Ce fut alors elle qui rompit le silence. « Quoi ? Tu te fous de moi pas vrai ? Quand ? C’est arrivé quand Jonah ?! Quand est-ce que tu as été assez bête pour te faire à ce point avoir ?! » Elle s’était mise à crier après lui, même s’il paraissait trop sous le choc pour répondre. Sa haine pour Luann ne fit que grandir un peu plus. Elle portait son neveu, ou sa nièce en elle, cette blondasse qui ne le méritait pas. Sarah ne pouvait supportait ça. Et pourtant, il allait bien falloir…





Peu de temps après, à peine deux semaines à vrai dire, son monde s’écroula. Elle était persuadée de pouvoir vivre heureuse, de pouvoir fonder une famille avec l’homme de sa vie, avoir une petite vie de princesse, rien qu’une fois. Elle avait cru au prince charmant, qui, comme le dit si bien la chanson, avait foutu le camp. Il avait disparu d’un seul coup, sans crier gare, ne laissant qu’une lettre derrière lui. « Sarah, mon amour, je dois partir. Je ne peux rien t’expliquer, je suis désolé, mais il faut que je m’en aille quelques temps, sans toi malheureusement. Je ne sais pas quand je reviendrai, et je ne te demande pas d’atteindre, ce serait trop cruel. Sache simplement que je pars pour une bonne raison et que ce n’est certainement pas parce que je ne t’aime pas, bien au contraire. Ce que je t’ai dit en te demandant en mariage, je le pensais, et le pense toujours. Je t’aime. J’espère que tu arriveras à trouver quelqu’un qui te mérite bien plus que moi. Je suis désolé de ne pas pouvoir t’expliquer, et de ne pas avoir pu t’offrir le mariage dont tu rêvais. » C’était tout ce qu’il y avait d’écrit. Il ne dévoilait pas les raisons de son départ, comme si quelque chose l’en empêchait. En lisant la lettre, elle s’écroula au sol, pleurant toutes les larmes de son corps. Il l’abandonnait, lui qui avait souvent promis d’être toujours là pour elle. Sa vie s’effondra ce jour-là. Elle garda un moment secret son départ, mais ne put le cacher bien longtemps. Il lui disait de ne pas l’attendre, et malgré tout, elle le cherchait encore. Elle voulait qu’il rentre, elle voulait le revoir, malgré la haine qu’elle avait envers lui, elle l’aimait terriblement. Elle était perdue, bouleversée, comme si plus rien au monde n’existait. Puis finalement, Jonah lui annonça la naissance de sa fille. Sa nièce. Combien de temps avait passé ? Elle ne savait même pas. Lorsque son frère lui rendit visite, sa petite princesse dans les bras, elle fondit. Ca lui évitait de trop penser à son fiancé, ce lâche dont elle n’avait plus aucune nouvelle. Pendant presque un an, elle le pleura chaque soir, espérant encore et encore qu’il viendrait frapper à la porte pour s’excuser, qu’ils puissent retrouver leur vie, se marier, vivre heureux. Elle était désespérée, plongeant dans la dépression à une allure folle, ce qui inquiétait son entourage. Jonah vint un jour la voir, sans sa petite fille, juste pour s’assurer que Sarah allait bien, juste pour lui dire de s’arrêter là. « Sarah… Ca va bientôt faire un an… Pourquoi tu gardes cette bague ? » Elle avait toujours la bague au doigt, se considérant comme fiancée, inconsciente. « Je… Il a dit qu’il reviendrait. Il ne l’a pas dit clairement, mais il reviendra, tu verras ! Je le sens, il reviendra. » Elle répétait ces mots, encore et encore, comme une folle qui y croyait encore. Elle sentit bien que ça inquiétait Jonah de la voir ainsi. « Tu ne devrais pas l’attendre. C’est un salaud, il reviendra pas. » Ses mots étaient brutaux, trop pour elle, elle s’effondra une nouvelle fois. « Tu veux que je fasse quoi ? Qu’est-ce que je dois faire maintenant, toute seule ? Je suis perdue sans lui ! » C’était comme si sa vie lui avait été arrachée, retirée d’un seul coup. Elle n’arrivait plus à respirer, elle n’arrivait plus à dormir, encore moins à manger, elle allait mal, terriblement mal, espérant qu’il viendrait la chercher, sans jamais savoir quand.




Dernière édition par Sarah Brighton le Mer 4 Juin - 19:36, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:16

LEIGHTON.

Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

■ messages : 201 ■ monnaie : 600
■ pseudo : marine
■ célébrité : maia m.

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:18

Bienvenue !! Bon anniversaire en retard dans ce cas !   
Rho tu veux pas jouer la grande soeur de Dylan, xD (la fille qui n'exige rien du tout !). Je déconne c'était juste parce que j'avais mis Leighton en suggestion !

_________________
On a toujours le droit, de pleurer, certains soirs, tenu au secret, quand la vie n'est pas, ce qu'on rêvait là, longtemps même, avant même, de voir... Emmanuel Moire ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 607 ■ monnaie : 635
■ pseudo : sarah as melomania
■ célébrité : alicia vikander

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:19

Bienvenue tropp bon choix, leighton est sublime

_________________
elle a peur de son ombre.

tamy. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 749 ■ monnaie : 2376
■ pseudo : alaska ▽ justine.
■ célébrité : jamie dornan.

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:21

leighton  I love you bienvenue ici !   

_________________
love and tears.
To see the world, things dangerous to come to, to see behind walls, draw closer, to find each other, and to feel. That is the purpose of life. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:23

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

avatar

■ messages : 339 ■ monnaie : 242
■ pseudo : Cal
■ célébrité : Freddie Stroma

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:25


    

On en parlait justement tout à l'heure et puis là ... te voilà   

Bienvenue à nouveau ici !!     Puis ce choix   

  

_________________
- it's where my demons hide -
Save some face, you know you've only got one. Change your ways, while you're young. Boy, one day you'll be a man. Oh, girl, he'll help you understand. Smile like you mean it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 17:26

je sens que je vais mourir.
bienvenue par minou, tu étais qui sur l'ancienne version ?

_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 256 ■ monnaie : 456
■ pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
■ célébrité : Kaley Cuoco

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 18:31

Meester
Welcome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 440 ■ monnaie : 214
■ pseudo : heartless love.
■ célébrité : taylor marie hill.

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 18:37

bienvenue parmi nous.   

_________________
broken arrow

“Because in the end, when you lose somebody, every candle, every prayer is not going to make up for the fact that the only thing you have left is hole in your life where that somebody that you cared about used to be.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 19:30

Wow ! Merci à tous pour cet accueil bien chaleureux  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

■ messages : 213 ■ monnaie : 337
■ pseudo : Mat'
■ célébrité : Dylan Perfect O'Brien.

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 19:53

Ma soeuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur                                                                                                                                                                                                      Ma seconde maman, mon oreille attentive, l'une des femmes de ma vie !!!

Merci merci d'avoir pris ma Sarah, je suis trop contente qu'on puisse enfin jouer ensemble avec un super lien ! Tu vas pouvoir dire du mal de ma blonde en toute tranquilité et essayer de me sortir de cette impasse amoureuse dans laquelle m'a plongé Luann... Cet amour à sens unique qui dure depuis des lustres   

Bref, j'ai trop hâte d'en lire plus, de découvrir ce que tu vas faire de ma grande soeur d'amour !

Je suis trop ému...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 20:33

 Tu me tues XD
Je te sauverai de ses griffes mon frère !  Elle va regretter de te faire du mal !
Je vais essayer de vite faire ma fiche, en espérant que ça te plaira  
(Il me fait trop de la peine gif  ) 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 20:34

Je vais te demander un lien aussi Sarah ! Je suis l'amourette du primaire de ton frère aujourd'hui amie !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 20:40

non mais.
tu vas le laisser entre mes griffes oui. arrow

_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 213 ■ monnaie : 337
■ pseudo : Mat'
■ célébrité : Dylan Perfect O'Brien.

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 20:48

Mes groupies viennent déjà te harceler...



D'ailleurs, si l'une de vous vous bien se dévouer...



Ha ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mar 27 Mai - 23:17

OMG là tu m'as tuer Jonah. ^^
j'ai deux autres comptes de libre si tu veux -part se cacher-

la grande soeur et puis leigthon. entre grandes soeurs, on devrait pouvoir se trouver un lien là dedans. après tout la petite lola est notre nièce à tout les deux.
allez plus sérieusement, bienvenue à nouveau, si j'ai suivit, sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

■ messages : 288 ■ monnaie : 1234
■ pseudo : melaluly (mélanie)
■ célébrité : astrid bergès-frisbey

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mer 28 Mai - 5:46

Bienvenue
Leighton   

_________________
S'il ne devait en rester qu'un, j'aurais voulu que ça soit toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mer 28 Mai - 10:36

Merciiii tout le monde  

Zoe : Je voiiis ! Il faudra effectivement qu'on voie pour un lien oui ! (Peut-être que je pourrais essayer de te caser avec lui tiens ça pourrait être comique)

Luann : Compte là-dessus tiens ! Ca va être la guerre  

Jonah : Quel Don Juan celui-là ! Je t'ai à l'oeil !  (et avec tes gifs, j'ai envie de revoir TW lààààà)

Billie : Ca dépend si tu es du côté de Luann ou non Mais dans tous les cas oui, il nous faudra un lien !  

Faustine : Mercii ! (J'adore ton pseudo !)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

■ messages : 213 ■ monnaie : 337
■ pseudo : Mat'
■ célébrité : Dylan Perfect O'Brien.

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mer 28 Mai - 11:09

En fait Billie elle est #TEAMJONAH dans son duel avec Caleb pour le coeur de Luann... Et moi ? Don Juan ? Je n'en ai que pour ma blonde et elle ne veut pas de moi   Quelle injustice, fais-moi un câlinou ma soeur...   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mer 28 Mai - 12:02

:calin:: Mon pauvre Jonounet ! Je te protégerai de cette horrible femme   
Ah ! Si Billie est de notre côté, on ne peut que bien s'entendre ! :spman:
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Mer 28 Mai - 15:39

Bienvenue ici!
Faisait un bail que j'avais vue Meester sur un forum I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Ven 30 Mai - 3:27

Mercii ! C'est vrai qu'en ce moment on la voit plus tellement  
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   Ven 30 Mai - 8:50

bienvenue   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sarah | He looked at her in a way that every young girl wanted to be looked at.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» SARAH (Cretul), STEPHANIE (Vera) et ALANA (Jess Leanne Norris)
» mimi sonara et moi a la clinique de sarah
» Challengez Sarah Hébert sur LiveSkipper
» christophe et sarah
» SUP FITNESS/YOGA avec Sarah Hébert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WE ARE GOING HOME :: Best Song Ever :: Adore you-