AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter tous les deux heures → tops-sites

Partagez | 
 

 caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Dim 18 Mai - 18:07



you need just one person.

J'ai vraiment besoin de cette journée entre filles, besoin de voir autres choses que des fleurs, ma soeur, Jonah où ma fille. J'ai besoin de prendre du temps pour moi, de me vider l'esprit et de pouvoir parler de tout et de rien à l'une de mes copines. Elles sont rare les soirées où je sors jusqu'à pas d'heures pour me détendre, à vrai dire depuis la naissance de Lola je n'ai dû sortir qu'une seule fois dans un bar et bizarrement après une heure je suis rentrée à la maison. Ce n'est plus mon truc de me faire draguer et puis c'était la mauvaise serveuse au bar, celle que j'ai croisée en sortant de chez Caleb et qui m'a maladroitement demandée des nouvelles de lui. J'ai donc laissée ma fille chez Jonah, histoire qu'il passe un moment seul à seul avec sa fille avant de partir en direction du magasin. Je n'aime pas arriver les mains vides chez quelqu'un, j'apporte donc des bonbons, des chips, un film romantique qui fait bien pleurer comme toutes les filles aiment et des mouchoirs parce que l'un ne va pas sans l'autre. Après trente minutes je suis donc arrivée devant sa porte et j'ai sonnée pour sagement attendre. Seulement je ne suis pas tombée sur la bonne personne.. « Toi.. » C'est le chaos, la douche froide, un véritable tsunami dans ma tête et dans mon coeur. Je sens tous mes sacs me glisser des mains sous l'effet de la surprise. Je n'arrive plus à bouger, je suis comme figée sur place, mon regard planté dans le sien. C'est quoi cette merde ? Une caméra cachée ? Une blague de ma mère qui veut me faire regretter ma grossesse ? C'est quoi l'arnaque ? Qu'est-ce qu'il fous ici ? Il n'était pas en France en train de draguer le plus de minettes possibles ? En train de vivre paisiblement sa petite vie tout en sachant qu'il venait de gâcher la mienne. Un an maintenant, un an qu'il m'a largué comme la première des merdes, qu'il est partit sans la moindre explication. Un an qu'il me pourrit l'esprit et qu'il m'empêche d'avancer dans quoi que ce soit. Caleb a brisé toute ma conception du petit couple parfait. Il m'a tellement brisée que sentimentalement je n'ai acceptée aucun autres hommes depuis un an dans ma vie et lui.. Lui il est là, avec sa belle gueule, son corps hyper musclé et sa putain de serviette parce qu'il ne connait pas les vêtements visiblement. Ce mec à le don de me pourrir la vie.. La preuve, il n'y a pas trente-six milles explication, soit il vient de se faire Arya où alors.. Non, impossible je ne veux même pas y penser. Lui le colocataire ? Le mec gentil dont me parle toujours Arya ? Le mec qu'elle aimerait bien mettre dans son lit mais, avec qui elle aime faire monter la température avant de passer à l'action ? Non, non et non, aucune envie d'y croire à ça. « Je venais voir Arya mais, visiblement elle semble.. Occupée. » Je rigole nerveusement, baisse le regard et commence à tout ramasser. Je suis plus intelligente que ça.. je ne vais pas laisser la colère m'emporter et devenir folle de rage à en tuer quelqu'un. Parce que là j'ai des envies de meurtre.. J'ai envie de tuer Caleb pour tout ce qu'il a pu me faire et puis.. Je lui arracherais bien la tête à Arya. Non, je n'accepte pas ça ! Elle peut coucher avec qui elle veut, même avec Jonah je m'en fiche mais, pas avec Caleb, pas avec ce crétin. Je le sais très bien qu'il couche avec d'autre, qu'il a surement pas perdu de temps en France mais, merde ça fait mal de le constater de ses propres yeux, de le voir à moitié nu pour une autre.. Le voir fait tout simplement mal.

_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 161 ■ monnaie : 565
■ pseudo : sweet disaster × anais
■ célébrité : zayn malik aka choucroute banane

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Dim 18 Mai - 18:33



I feel a pain deep in my soul.

 Au téléphone, assis devant mon ordi et une pile de bouquin devant moi voilà à quoi c’était résumé ma journée. Je n’ai mangé que les restes de ma pizza d’hier soir. J’ai des cernes et j’ai l’impression de ne pas avoir vu la lumière du jour depuis des lustres. Prendre une pause n’est même plus envisageable. C’est un jour de congé mais je ne peux m’empêcher de bossé. J’ai vraiment l’impression de me noyer dans le travail en ce moment. Je sais très bien pourquoi. Mon père me l’a dit l’autre jour, je ne suis pas obligé de m’occuper d’autant de chose à la fois. Il pense que c’est car je suis le petit nouveau avec déjà un haut poste et que je veux m’en montré capable. Il y a une part de vrai là-dedans, je donne tout ce que j’ai dans mon boulot qui me passionne mais il n’a pas entièrement raison. Si je demande autant de boulot c’est tout simplement parce que j’ai besoin de m’occuper. C’est l’air de Fort Macden qui me fait ça. Quand j’étais à Paris je pensais à visiter, passer du temps au musée ou dans un petit café parisien, faire du shopping et me promener dans les ruelles… Ici je pense aux choses qui se rapporte à cette ville c’est-à-dire Luann, mes potes, Arya, Luann, Jonah et Luann. Je passe les trois quart de mon temps libre à penser à elle depuis que je l’ai aperçu en ville et que j’ai fuis comme je le fais si bien. En fait dès que j’ai passé un pied en dehors de l’avion j’avais envie de revoir quatre personnes en priorité, mon père, ma mère, ma sœur et elle. Et comme ça me tue de trop pensé à elle je m’occupe tant que je peux. J’en oublie même d’aller fumer parfois. Ce n’est qu’arriver en fin d’après-midi que j’en ressens le besoin oppressant. Comme maintenant, on dirait que mon paquet de Camel m’appelle. Je me lève alors empoignant mon paquet plein de nicotine. « J’ai une amie qui vient ce soir, soit présentable s’il te plait, me fais pas honte… tu ressembles a un clochard comme ça » Je me retourne vers ma coloc qui s’avançait vers la porte de sortit. Je serais bien tenté de m’ébouriffer les cheveux encore plus et m’installer sur le canapé avec une bière et ma pizza posé sur mon ventre rien que pour emmerder Arya. « Tu as ton image de toute manière, je sais que tu le feras si tu ne veux pas qu’on dise partout en ville que Caleb Harries n’est plus ce qu’il était depuis son retour » Je reste la regarder en mode poker face. Elle me tue à avoir raison tout le temps. Je fais bien trop attention à mon image pour me montrer comme un clochard devant qui que ce soit. Alors tandis que ma colocataire vient de franchir la porte de notre appartement, j’écrase ma cigarette dans le cendrier près de la fenêtre avant de presque me jeter dans la douche. C’est fou comme une simple douche peut vous redonner la pèche. C’est comme si j’avais repris toute mon énergie juste en laissant coulé toute cette eau brulante sur ma peau. Une simple serviette autour de ma taille j’en profite aussi pour me raser parce que c’est vrai que j’avais franchement l’air d’un clochard avec cette barbe. J’aime bien en avoir un peu mais trop c’est trop surtout quand elle n’est pas taillée régulièrement. La sonnette sonne… et merde, je fini de me mettre du déo mais du coup je n’ai même plus le temps pour aller m’habiller. Il vaut de toute manière mieux que j’ouvre la porte comme ça plus tôt que comme j’étais une dizaine de minutes plus tôt. [font=Verdana, sans-serif]« Toi... » J’ai l’impression que je vais défaillir. Je ne suis pas le seul puisqu’elle laisse tomber ses sacs tandis que j’ai la bouche ouverte comme un gros débile. Devant n’importe qui j’aurais pu ouvrir cette porte en serviette sans être déranger mais là j’ai l’impression d’être à poil. Étrange sensation de gêne mais au fond ce n’est pas la serviette qui provoque ce gène. Mais qu’est-ce qu’elle fait là ? Pourquoi elle se tient avec des sacs devant la porte de mon appart ? Je me refuse de croire que c’est elle l’amie d’Arya. Ce n’est pas possible. Ce n’est tout simplement pas possible. Je suis a deux doigt de tombé dans les pommes pour le coup.  [font=Verdana, sans-serif]« Je venais voir Arya mais, visiblement elle semble... Occupée. » Je fronce légèrement les sourcils, Luann rie nerveusement. Hélas, visiblement c’est bien réel. Luann est l’amie que ma colocataire attendait. Ma colocataire pour qui la frontière entre l’amitié et le sexe sont séparé par des barrières très fines. Elle m’a déjà pris une de mes copines et je crois que je ne serais pas capable mentalement de faire face à une histoire similaire comprenant Luann. Je me penche rapidement pour l’aider à ramasser ses affaires par terre. « Arya est simplement sortie acheter deux ou trois courses, entre elle ne va pas tarder » Je tente un sourire mais j’ai plus l’impression de faire une grimace. Je m’écarte pour laisser passer la jeune blonde. Il aurait bien fallu que la voit de toute manière mais pas dans ces circonstances. J’étais amoureux de Lily quand Arya me l’a pris et j’ai surmonté ça mais je ne peux m’empêcher d’imaginer le pire tout en sachant que Luann connait mon ex meilleure amie. « Comment… je… tu connais Arya depuis longtemps ? » Non, la gêne ne s’entend pas du tout dans ma voix. Je ne sais pas ou me mettre. Je passe machinalement ma main dans mes cheveux encore trempé à cause de la douche. Il y a bien un domaine dans lequel j’excelle… je fuis comme personne et là qu’est que je suis sur le point de faire ? Fuir dans ma chambre. Je laisse la porte ouverte mais je rentre précipitamment dans ma chambre. J’enfile les premiers trucs qui me passent par la main c’est-à-dire un jean, un tee-shirt bordeaux et un sweet noir ouvert. Je prends mon temps pour revenir dans le salon, je ne suis pas forcement presser de me faire tuer.« Ecoute, si ça peut t’aider, te soulager ou juste parce que tu en a envie, je pense que tu devrais me frapper » Après tout si il faut en passer par la autant le faire tout de suite. Je le mérite et je comprendrais tout à fait. C’est pourquoi je me place devant elle mais je prends quand même mes précautions en plaçant mes mains comme une armure pour mon entre jambe. Elle peut me frapper n’ importe où mais cet endroit je ne suis pas de pouvoir supporter la douleur dignement.

_________________

Je leur ai parlé de toi et toutes les choses fantastiques à propos de toi et y'en avait beaucoup. J'ai laissé de côté les choses compliquées, comme comment il a fallu que je te perde pour toujours pour pouvoir enfin te connaître vraiment. Et comment enfin te connaître m'a transformé en une nouvelle personne. Les gens voulaient savoir si tu me manquais. Toujours est-il que j'ai fait simple. Je leur ai dit que je t'aimais et c'est la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Lun 19 Mai - 13:53



you need just one person.

Je ne me suis pas préparée à ça, je ne suis pas prête pour ça, à le revoir là juste sous mes yeux. Pour moi c'est simple, son petit cul n'aurait jamais bougé de la France pour revenir, il était partit et c'est tout. Oui au début j'ai espérée qu'il s'excuse, qu'il regrette, qu'il dise qu'il m'aime et toutes ses conneries et puis j'ai abandonnée. Il m'a fallu du temps mais, j'ai fini par comprendre que c'était véritablement fini, lui, moi.. nous deux. Et maintenant que j'avais enfin réussi à avancer dans ma vie, à faire quelque chose de bien pour moi mais, surtout pour ma fille, je le vois là dans l'appartement d'une de mes amies. C'est la claque de trop.. J'aurais pu le croiser dans mon couloir, limite j'aurais pu trouver ça normal ses meilleurs amis habitent toujours au-dessus de chez moi mais, le croiser ici, limite à poil dans l'appartement d'une fille que je connais joueuse avec les hommes, non ça ne me plaît pas. C'est comme une trahison de plus et boum encore une dans ta gueule Luann. Comme si je n'avais pas assez souffert comme ça.. La vie compte encore souvent me faire des coups de putes comme ça où c'est juste histoire de donner du piment dans ma vie déjà trop compliqué ? Les sacs au sol, je le regarde, il me regarde la bouche ouverte.. Les souvenirs reviennent, les sentiments ressortent d'un endroit où ils c'étaient cachés depuis trop longtemps et mon coeur saigne. Je repense à tout, à notre première fois, notre premier baiser, notre premier "je t'aime" même s'il était peut-être faux.. J'essaye de penser au bon, de me souvenir des moments drôles, des moments de bonheur mais, la réalité revient, frappe à nouveau. Comment penser au bon avec un enfoiré comme Caleb devant les yeux ? C'est presque impossible. « Arya est simplement sortie acheter deux ou trois courses, entre elle ne va pas tarder » Moi ? Entrer chez lui ? Comme si de rien n'était ? Il ne va pas bien dans sa tête où quoi ? Et pourtant j'ai beau tentée de lutter, quelque chose m'attire dans cet appartement, quelque chose m'empêche de faire marche arrière et de lui tourner le dos comme je devrais logiquement le faire. Ma soeur verrait ça elle me tuerait. « Comment... je... tu connais Arya depuis longtemps ? » A l'entendre ça le dérange presque. Ah d'accord.. Monsieur se casse dans un pays qui nous sépare par genre un océan et maintenant il estime avoir le droit d'avoir une opinion sur qui je fréquente ? « On dirait presque que cela te pose problème. Ca va faire quelques mois maintenant pourquoi ? » Je le regarde passer une main dans ses cheveux, descendant quand même discrètement le regard sur son torse, juste pour voir deux petites secondes avant de tourner la tête. De la torture.. C'est de la torture. Heureusement pour moi, il a eu l'intelligence de partir je ne sais où, laissant la porte ouverte. C'est la pire des idées mais, je décide d'entrer, refermant la porte derrière moi tout en déposant les sacs sur le plan de travail. Et maintenant qu'est-ce que je fais ? Apparemment Caleb semble avoir une petite idée. « Ecoute, si ça peut t'aider, te soulager ou juste parce que tu en a envie, je pense que tu devrais me frapper » Quoi ? J'hausse légèrement les sourcils, le regardant se rapprocher doucement de moi, limite appeurée. Il me prend pour qui ? « Tu.. Attend, t'es réellement en train de me dire que j'ai le droit de te frapper si j'en ai envie ? » Alors, là je suis sur le cul. C'est bien la première fois qu'un mec me propose une chose pareille. « Non, je n'ai jamais été portée sur la violence c'est pas.. » Et voilà. Trop tard. Ma main vient de gentiment claquer contre sa joue. Je viens de lui offrir s'en doute la plus magnifique des gifles mais, je ne suis pas soulagée. Je suis presque dégoûtée de ce que je viens de faire, j'en ai les larmes aux yeux. « Je.. Je ne sais même pas ce que je fous ici je.. » Je ne peux pas rester, je dois quitter cet appartement avant d'exploser comme un volcan. Il risque sa vie avec moi dans la même pièce mais, au moment d'ouvrir la porte, la main sur la poignet, je laisse tout sortir, tout ce que je ressens depuis un an maintenant. « Tu penses vraiment que te frapper va tout arranger Caleb ? Qu'après une gifle, une droite où n'importe quoi je vais me sentir mieux ?! Tu.. » Je lui refait face, plongeant mon regard dans le sien. « T'es partit. Et j'ai eu droit à quoi ? UN PUTAIN DE MESSAGE ! J'me casse en France et c'est tout, pas une explication de plus rien du tout ! Tu me dis que tu veux être avec moi et.. En fin de compte je me demande si Jonah a pas eu raison sur ton compte. » Le sujet Jonah ne risque pas de l'enchenter mais, tant pis. S'il faut lui mettre ses quatre vérités en face autant tout balancer tout de suite.

_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 161 ■ monnaie : 565
■ pseudo : sweet disaster × anais
■ célébrité : zayn malik aka choucroute banane

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Mar 20 Mai - 17:31



I feel a pain deep in my soul.

 Exprimer le choc que cela a été de la voir là sur le bas de ma porte serait assez dure. C’est comme si vous mélangiez un tsunami, deux grosse éruptions de volcan, quatre tremblement de terre, une attaque de zombie et une tornade pleine de requin. J’exagère bien sûr mais tout ça pour dire que c’était bien violent. J’avais commencé à me préparer mentalement au fait de la revoir et pour sur cette option-là ne m’avait pas du tout effleuré l’esprit. Je ne suis pas prêt. Je n’ai pas pensé à la façon dont j’allais m’y prendre avec elle pour m’excuser. Je sens que je n’ai plus du tout le contrôle de la situation et ce n’est pas bon. Ce n’est pas bon du tout. S’il y a bien une chose que je ne supporte pas c’est ne pas avoir le contrôle de la situation. J’aime bien tout contrôler mais le truc c’est qu’avec Luann dans les parages j’ai l’impression de ne plus rien contrôler. Je ne contrôle pas ce que je dis, je ne contrôle pas la situation, je ne contrôle même pas mes sentiments. Tout ça me fait paniquer et perdre mes moyens c’est bien connu. En plus elle connait Arya, c’est bien la meilleure ça. Je pars un an et elle devient pote avec mon ex meilleure amie qui m’a pris la première fille dont j’étais amoureux. J’ai, pour le coup, une bonne vielle impression de déjà-vu qui me déplait vraiment.  « Non, non, pas du tout. Tu es amie avec qui tu veux c’est juste que… Arya est assez spéciale c’est tout » On dirait que je parle d’une folle quand je dis ça mais je ne sais pas trop quoi employé d’autre. Je n’allais pas lui dire : j’ai encore espoir qu’il se passe un truc entre nous mais j’aurais peur qu’Arya ait des arrières pensés te concernant puisque, oui, elle aime aussi les filles. Il faut dire ce qui est, ce serait carrément étrange et elle s’énerverait contre moi encore plus. M’enfin bon je préfère partir m’habiller. Je n’étais pas très à l’aise devant mon ex avec juste une serviette autour de ma taille. Par contre quand je suis revenu j’aurais peut-être dû me taire. A la vue de sa réaction ce n’étais pas cela que j’aurais dû dire. De toute façon qu’est-ce que je peux dire sans la froisser ? J’en ai déjà fait trop ou pas assez justement. « Tu... Attend, t'es réellement en train de me dire que j'ai le droit de te frapper si j'en ai envie ? » Je reste devant elle avec ma petite moue désolé.  « Non, je n'ai jamais été portée sur la violence ce n’est pas.. » Ah oui ca ce voit Luann. Je pense que cette baffe devait être l’accumulation de plusieurs mois de frustration. Je vais avoir une énorme marque sur la joue maintenant. Je ne vais pas me plaindre, ce n’est qu’une petite partie de ce que je mérite vraiment. Mais bizarrement ça n’a pas l’air de lui avoir fait du bien et c’est ce qui fait le plus mal. Savoir que même quand j’essaye de faire un truc dans le bon sens je ne fais pas la bonne chose. Elle a les larmes aux yeux et encore une fois ce n’est pas ce que je voulais mais c’est bien ma faute.  « Je... Je ne sais même pas ce que je fous ici je... »  Je reste bouche bée quelques instants avant de réagir vraiment. Elle était sur le point de s’en aller. « Non Luann, s’il te plait, je ne voulais pas… » Je me stop en voyant qu’elle n’avait pas tourné la poigné. Je reste silencieux conscient que j’allais en prendre pour mon grade. « Tu penses vraiment que te frapper va tout arranger Caleb ? Qu'après une gifle, une droite où n'importe quoi je vais me sentir mieux ?! Tu... »  Toujours bouche bée, je fronce légèrement les sourcils. J’aurais bien répondu mais elle me prend de surprise en se retournant face à moi. « T'es partit. Et j'ai eu droit à quoi ? UN PUTAIN DE MESSAGE ! J'me casse en France et c'est tout, pas une explication de plus rien du tout ! Tu me dis que tu veux être avec moi et.. En fin de compte je me demande si Jonah n’a pas eu raison sur ton compte. » Oh ça ce n’étais pas la chose à me dire. Celui-là il n’a rien à faire la dedans. Voilà une des raisons qui m’ont fait peur avant mon départ : Jonah. Toujours à s’immiscer dans la vie de Luann même quand il n’a rien à faire là comme maintenant. Je pousse un soupir énervé tout en baissant les yeux. « Mais oui, Jonah a raison, il sait tout, c’est l’homme parfait qui est honnête, gentil, qui ne dis jamais rien sur le dos des autres et surtout qui ne fait jamais d’erreur » Je remonte le regard vers elle. « Je ne serais même pas surpris que vous jouiez à la parfaite petite famille maintenant » J’avais dit ça avec cette petite voix à la fois moqueuse et sarcastique mais rien dans mon regard ne montre de l’humour. Ce gars m’énerve même quand il n’est pas là c’est fou. Ca me faisait tellement mal de les imaginez tous les deux avec leur fille. Prenant ma tête entre mes mains je prends quelques secondes pour me calmer. Je ne dois pas laissé parler la colère, je pourrais dire des choses que je regretterais ensuite. « Alors primo, non je ne pensais pas que me frapper arrangerais tout mais je le méritais et je ne savais pas par où commencer. » Et par ou continuer maintenant ? Je suis loin d’être calmé, j’ai une frustration intérieure qui fait que je ne serais jamais calme en parlant de Jonah. Du moins je n’arriverais pas à me calmer tant que je ne lui aurais pas cassé la gueule proprement. « Je suis sûr que ton parfait Jonah à jubiler de mon départ mais est ce qu’il t’a dit que je m’en suis voulu tous les jours depuis ? Que je pensais constamment à t’appeler pour me faire pardonner mais que le faire par téléphone me paraissait pire ? » J’avais tellement bougé dans l’énervement que j’avais dû m’éloigner de plusieurs mètres d’elle. Je pris une grande inspiration avant de revenir lentement me placer devant elle pour pouvoir la regarder dans les yeux quand je m’excuserais. « Alors oui j’ai laissé qu’un message, oui je suis un gros connard mais je ne chercherais pas à me chercher d’excuses, j’ai eu peur et j’ai fuis. Et je ne vais pas te demander de me pardonner parce que j’en ai perdu le droit il y a bien longtemps, je veux juste que tu sache que je n’ai jamais voulu te blesser et que je suis sincèrement désolé Luann. » Je crois que je n’ai jamais été aussi sincère de ma vie. Je ne suis pas fier de ce que j’ai pu lui faire mais je suis quand même fier d’avoir eu le courage de lui faire mes excuses sincère sans essayer à tout prix de me trouver je ne sais quelles excuses.
 

_________________

Je leur ai parlé de toi et toutes les choses fantastiques à propos de toi et y'en avait beaucoup. J'ai laissé de côté les choses compliquées, comme comment il a fallu que je te perde pour toujours pour pouvoir enfin te connaître vraiment. Et comment enfin te connaître m'a transformé en une nouvelle personne. Les gens voulaient savoir si tu me manquais. Toujours est-il que j'ai fait simple. Je leur ai dit que je t'aimais et c'est la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Mer 21 Mai - 15:02



you need just one person.

Ca ne devrait plus m'atteindre de cette façon, pourquoi est-ce que ça me fait encore mal ? J'ai eu un an pour l'oublier, presque jours pour jours. Un an pour le rayer de ma mémoire, pour arrêter de penser à lui, pour guérir de mes blessures et là.. J'ai l'impression que tous mes efforts retombent doucement à l'eau, que tout ce que j'ai réussi à faire pendant un an s'écroule sous mes yeux. Je n'ai pas réussi à l'oublier, je n'arrive pas à tirer un traît et à continuer ma route sans tomber sur la sienne. Il n'aurait jamais dû revenir, s'il était resté un an de plus en France qui sait j'aurais réussi à l'effacer pour de bon. « Non, non, pas du tout. Tu es amie avec qui tu veux c'est juste que... Arya est assez spéciale c'est tout » Je suis au courant que c'est une fille spéciale, en tout cas bien différente de celle avec qui j'ai l'habitude d'être. J'ai l'impression qu'entre elle et moi il y a tout un monde de différence. Je suis une fille plutôt calme et posée alors qu'elle.. Arya est une véritable tornade. « Et toi ? Je suposse finalement que c'est toi le colocataire.. » sexy et plutôt gentil qu'elle aimerait bien se faire. Sauf que la dernière partie de la phrase il n'a pas besoin de la savoir, les compliments ça lui donnent la grosse tête. « Tu ne dois pas t'ennuyer avec elle.. » Oh ben non, quand on sait qu'elle adore "faire monter la pression" et lui faire "tourner la tête" on s'imagine tout de suite à quoi ressemble la colocation avec elle. J'essaye de rester force face à cela mais, ça m'énerve royalement. Il aurait pu avoir n'importe qui comme colocataire, une blonde aux gros seins sans cervelle, une brune avec des lunettes chaude comme une baraque à frites mais, pas Arya. Puis à quoi bon me torturer l'esprit avec ça.. Caleb aime les femmes, un peu trop d'ailleurs. Elle veut aller dans son lit et Caleb n'a plus vraiment de raison de résister à qui que ce soit. J'ai été trop bête de penser que le voir habillé me calmerait. Non, il rend toujours les choses compliquées. Il est là avec son regard de chien battu, les mains sur les bijoux de familles à me proposer de le frapper. Je n'ai pas envie de le frapper et pourtant ça été plus fort que moi. J'ai tout lâchée dans cette gifle, toute la frustration de ses derniers mois, la douleur de son départ.. Mais ça ne me fait rien de bien, ça me dégoûte parce que je n'ai jamais réagis de cette façon. Il y a encore quelques mois j'aurais simplement pleurée et j'aurais quittée la pièce et là j'ai l'impression de tout faire à l'envers. Je le frappe, j'ai envie de pleurer et ensuite je veux partir. Sauf que non.. La pression est trop forte et cette fois je ne vais pas le laisser s'en tirer aussi facilement. Il m'a brisé le coeur, pas une seule fois mais, deux ! Je n'arrive plus à aimer, je suis incapable de faire confiance, les hommes sont à mes yeux tous des cons. C'est un con, un véritable petit con. Oui parler de Jonah est une mauvaise idée mais, en même temps.. Qui a été là pour moi ? Lui ! Certes il m'en a longtemps voulu mais, il a mis sa fierté de côté pour m'aider et Caleb.. Ben comme d'habitude il a fuis pour je ne sais quel raison et je ne suis même plus certaine de vouloir savoir. « Mais oui, Jonah a raison, il sait tout, c'est l'homme parfait qui est honnête, gentil, qui ne dis jamais rien sur le dos des autres et surtout qui ne fait jamais d'erreur » Il me regarde, je le regarde. Visiblement je l'ai énervé. « Je ne serais même pas surpris que vous jouiez à la parfaite petite famille maintenant » Quoi ? « Jonah a fait des erreurs mais, contrairement à quelqu'un il a été là pour moi.. Pendant que l'homme que j'aimais et que je voulais à mes côtés à s'en doute profiter de toute la chair française. Alors, désolée de te décevoir mais, non. Je ne donne pas le biberon pendant que Jonah change les couches. » Il est énervé ? Moi aussi. Il m'a déjà dit qu'il me trouvait sexy quand je m'énerve, il risque d'être plus qu'heureux dans ce cas. « Alors primo, non je ne pensais pas que me frapper arrangerais tout mais je le méritais et je ne savais pas par où commencer. » Je croise les bras sous ma poitrine ne disant plus rien pour le moment. Je vais prendre mon courage à deux mains et l'écouter sans péter les plombs. « Je suis sûr que ton parfait Jonah à jubiler de mon départ mais est ce qu'il t'a dit que je m'en suis voulu tous les jours depuis ? Que je pensais constamment à t'appeler pour me faire pardonner mais que le faire par téléphone me paraissait pire ? » Non, non et non il ne peut pas me dire ça. Il n'a pas le droit de mentir comme ça, de me faire croire qu'à lui aussi ça lui a fait quelque chose de partir. « Arrête.. Tu peux pas me dire ça. » Il s'approche et moi je recule. Je baisse les yeux, je serre les poings. Il est en train de tordre mon coeur, de sauter dessus, de le balancer contre les murs. Il va exploser, je sens mon coeur mourir plus les minutes passent avec lui. « Alors oui j'ai laissé qu'un message, oui je suis un gros connard mais je ne chercherais pas à me chercher d'excuses, j'ai eu peur et j'ai fuis. Et je ne vais pas te demander de me pardonner parce que j'en ai perdu le droit il y a bien longtemps, je veux juste que tu sache que je n'ai jamais voulu te blesser et que je suis sincèrement désolé Luann. » Et voilà.. Il a gagné. J'ai une larme qui coule doucement le long de ma joue. Pourquoi il gagne toujours ? Pourquoi à chaque fois c'est lui qui est le plus fort ? « T'es pire qu'un connard Caleb ! Comment.. Comment Tu peux revenir un an plus tard avec ta belle gueule, ton corps parfait et t'excuser ? Tu crois que c'est aussi simple ! Je.. Je t'ai attendu ! Comme une conne j'ai encore espérée q'un matin, tu sois à mes côtés. J'ai espérée un coup de fil, n'importe quoi ! Parce que j'avais besoin d'entendre le son de ta voix, de me dire qu'au fond tu ne m'avais pas oubliée pour ses petites pétasses de France. Et un jour j'ai abandonnée l'idée ! Parce que tu n'as jamais fait quoi que ce soit.. J'aurais pu crever à mon accouchement que t'aurais jamais été au courant. »

_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 161 ■ monnaie : 565
■ pseudo : sweet disaster × anais
■ célébrité : zayn malik aka choucroute banane

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Mer 21 Mai - 18:29



I feel a pain deep in my soul.

 Ma colocataire était tout un phénomène. En temps normal j’en aurais ri, je me serais bien amusez avec cette brunette un peu fofolle qu’est Arya. Je l’aurais surement apprécié à sa juste valeur sans apriori négatif sur elle. Dans le fond je sais que s’il n’y avait pas eu toute cette histoire avec Lily, Arya et moi serions toujours amies. Quand j’y pense je ne lui ai jamais laissé sa chance pour s’expliquer. Je n’avais pas envie de l’entendre et encore aujourd’hui je ne pense pas que je suis prêt à refaire face à cette histoire, à mes démons du passé. Ces démons qui me hantent et me font faire des choses absurde comme partir à l’autre bout de l’océan juste parce que j’ai revu mon ex et que j’ai paniqué. Je panique toujours c’est ça mon plus gros problème. Dans un sens ne pas avoir laissé une chance à ma meilleure amie de s’expliquer c’est une forme de fuite. Je suis dans le déni de la vérité mais surtout je la fui parce que je sais très bien que je suis con et que j’agis comme tel avec tout le monde. Je ne fais jamais une chose totalement correctement, du moins dans mes relations avec les autres. « Et toi ? Je suppose finalement que c'est toi le colocataire... »  Je poussais un grand soupir. A mon plus grand désespoir oui je suis colocataire avec Arya. « Et oui c’est moi. Il n’y avait plus de place chez Chuck alors mon père a décidé de me trouver une colocataire sans mon avis » Il a cru bien faire en demandant ça a Arya et je ne l’en blâme pas, il aurait juste du me demander mon avis. J’aurais très bien pu partir à l’hôtel pendant quelques jours. Disons que j’ai trop de boulot pour me chercher un nouvel appartement et qu’au final pour bosser je suis bien là, le loyer est correct et nous faisons des économies en allant au bureau à deux. Je crois qu’a côté de tous ces avantages je peux bien supporter Arya dans la soirée. « Tu ne dois pas t'ennuyer avec elle.. » Je ris nerveusement, si seulement elle savait. Bien sûr elle ne me dérange pas quand je travail mais c’est assez pénible d’avoir une fille très sexy en tenu légère sous les yeux sans cesse tout en essayant de garder à l’esprit qu’on est en colère contre elle. Je suis faible à cause de ce que j’ai entre les jambes, qui ne le serait pas ? Je suis célibataire, je ne dois rendre de compte à personne je pourrais très bien faire ce que je veux et pourtant il ne faut pas que je cède. Je ne craquerais pas le premier, elle peut toujours rêver pour ça. « Ce n’est pas le mot que j’aurais employé mais effectivement c’est plutôt animer… mais je bosse sans arrêt donc je n’ai pas vraiment le temps de me déconcentrer » Il est vrai que le soir je vois rarement Arya, sois je bosse dans ma chambre, sois elle est sortie avec ses amies à draguer je ne sais qui dehors, sois je suis avec mes propres amis ou encore avec ma famille. Nous avons tous les deux nos proches et nos occupations respectives donc on peut dire que c’est animer juste deux ou trois fois dans la semaine enfin c’est surtout le matin en fait.

Visiblement je n’avais pas bien fais de lui proposer de me frapper. J’avais juste pensé que ça lui ferrais du bien d’extériorisé un peu sa colère. En plus je préfère qu’elle le fasse elle-même plutôt que cet abrutit de Jonah. C’est plus justifier venant d’elle. Lui de toute manière si il me touche je le frappe c’est simple, clair et précis. Je ne vais pas aller chercher plus loin que cela. J’ai blessé Luann et non Jonah alors si je dois rendre des compte à une personne c’est bien elle. Mais visiblement ça ne lui a pas fait du bien comme je le pensais. Elle se tient là fasse à la porte et je reste bouche bée attendant la suite. Ces secondes de silences me paraissent être des heures. Se lancer sur le sujet Jonah n’était pas l’idée du siècle. Elle sait très bien que je pars au quart de tour quand elle me parle de lui et je sais que si je m’énerve je vais l’énerver à son tour. Cercle vicieux et au final nous allons tous les deux perdre notre sang froid. « Jonah a fait des erreurs mais, contrairement à quelqu'un il a été là pour moi... Pendant que l'homme que j'aimais et que je voulais à mes côtés à s'en doute profiter de toute la chair française. Alors, désolée de te décevoir mais, non. Je ne donne pas le biberon pendant que Jonah change les couches. » Je laisse s’échapper un rire jaune avant de planter mon regard droit dans le sien. Ce n’est pas moi qui dois être en colère dans l’histoire mais je n’ai jamais aimé l’injustice et là ce n’est pas correct qu’il passe pour le héros tandis que je suis le salaud de service. Je suis entièrement d’accords, je suis un connard fini mais Jonah n’est pas exent de tout reproche. «Oui ! Je crois me souvenir qu’il a été très présent les six premier mois quand il a cru que j’étais le père, effectivement autant pour moi » Sarcasme quand tu nous tiens. Je mets un point d’honneur à l’amitié et là il était descendu dans mon estime encore plus qu’avant. Il fait peut-être le fier maintenant mais monsieur parfait ne vaut pas mieux que moi en fin de compte. Si ma meilleure amie venait à m’annoncer qu’elle était enceinte d’un mec que je ne peux pas voir personnellement je ne lui tournerais jamais le dos. Je ne suis peut-être totalement nul dans tout ce qui concerne l’amour et les sentiments mais au niveau de l’amitié je suis irréprochable. Mes amis proches savent très bien qu’ils peuvent compter sur moi à tout moment. Mais Jonah n’étais pas le sujet du jour, il fallait que je m’excuse mais ça m’énerve de devoir le faire en me justifiant à cause d’un gars qui à parler sur mon dos. « Arrête... Tu ne peux pas me dire ça. » Je m’approche doucement mais son mouvement de recul me met le doute. Elle baisse les yeux mais je continue tout de même sur ma lancée. Voilà, les mots étaient sortis de ma bouche. Ils sonnaient d’ailleurs mieux dans ma bouche que je ne l’aurais pensé. C’était très libérateur en fin de compte de pouvoir s’excuser. J’avais tellement gambergé, je suis tellement demander comment j’allais bien pouvoir le dire et dans quelles conditions, au final le hasard nous a réunis et ça a été plus facile que ce que je pensais. J’ai du passé trop de temps à me triturer l’esprit, à avoir peur à cause de ça et au final ça m’angoissais de devoir présenter mes excuses. Alors que je venais de m’assoir sur le dos du canapé je cherchais un signe sur son visage, une indication, une marque qui signifierait l’énervement ou autre chose due à mes excuses.  La seule chose que j’aperçu fut une larme et déjà elle avait repris la parole. Je restais sans voix en entendant ses mots. C’était exactement l’inverse de ce qu’elle racontait qui était vraiment arrivé. Je sais très bien que ce n’est pas simple mais c’est bien parce que je ne l’ai pas oublié que je suis en train d’essayer. J’essaye maintenant et j’essayerais encore tous les jours à venir de me faire pardonner car je tiens à elle comme a personne d’autre. Par contre ses dernières paroles ont eu le don de me blesser. « J'aurais pu crever à mon accouchement que t'aurais jamais été au courant. »  Elle pense réellement ça ? Je baisse les yeux, je suis calme, ça fait mal de me dire que je suis aussi bas dans son estime. Je sais très bien que je suis un connard à ses yeux, ce qui est la vérité, et le fait qu’elle pense que j’ai pu l’oublier passe encore mais ça… même si je n’avais pas demandé de nouvelles par moi-même j’en aurais eu avec ma sœur. Il est vrai que j’aurais pu passer à autre chose, tomber amoureux d’une autre ou quelques choses comme ça mais je tiens tout de même à elle et ça je ne pense pas qu’elles s’en rendent vraiment compte. Je restais silencieux quelques instants avant de me lever précipitamment. «  Tu veux quelques chose à boire ? » Je suis déjà arrivé au frigo dès que ma phrase s’achève. Je sors des verres attendant sa réponse mais je fais une tête d’enterrement. Je commence à remplir mon verre de coca avant de remettre la bouteille au frigo et de lever mon regard vers elle. « Comment va Lola ? » Voilà ma seule et unique réponse à ce qu’elle m’a dit plutôt. Est-ce que ça m’aurais intéressé de savoir le nom de sa fille si je l’avais réellement oublié ? Ce n’est pas parce que je ne montre pas de signe de vie que je n’ai pas deux ou trois indic dans la ville. Ce n’est pas une grande ville, les naissances sont marquées dans les journaux mais je me suis rappelé plus ou moins de la date et ma sœur m’envoyait tous les jours un message pour m’informer.

 

_________________

Je leur ai parlé de toi et toutes les choses fantastiques à propos de toi et y'en avait beaucoup. J'ai laissé de côté les choses compliquées, comme comment il a fallu que je te perde pour toujours pour pouvoir enfin te connaître vraiment. Et comment enfin te connaître m'a transformé en une nouvelle personne. Les gens voulaient savoir si tu me manquais. Toujours est-il que j'ai fait simple. Je leur ai dit que je t'aimais et c'est la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Mer 21 Mai - 21:33



you need just one person.

« Et oui c’est moi. Il n’y avait plus de place chez Chuck alors mon père a décidé de me trouver une colocataire sans mon avis » Ca ne doit pas forcément le déranger non plus. Caleb et les femmes c'est une grande histoire d'amour qui dure depuis longtemps. Arya n'est pas vilaine comme fille alors, forcément ça doit l'intéresser un minimum. J'essaye de sourire pour ne pas perdre la face mais, la vérité c'est que je ne peux pas m'empêcher d'être jalouse, de mal voir cette cohabitation, de ne pas supporter le fait qu'elle peut passer autant de temps avec lui qu'elle le veut alors, que moi j'ai toujours dû me battre pour et qu'au final j'ai échouée près du but. Mais, ça fait un an maintenant.. Je devrais être capable de le voir avancer avec une autre fille à son bras que moi, comme lui il devrait être capable de me voir faire ma vie avec quelqu'un d'autre. Nos routes aiment se trouver mais, finissent toujours par se séparer en fin de compte. C'est un éternel recommencement avec lui. Chaque fois que je touche le bonheur du bout des doigts, il s'éloigne aussi vite et tout part en fumé. « Ce n’est pas le mot que j’aurais employé mais effectivement c’est plutôt animer… mais je bosse sans arrêt donc je n’ai pas vraiment le temps de me déconcentrer » Je ne sais même pas si je dois essayer de le croire. La tentation doit être tellement forte.. J'essaye de me persuader qu'il a aucune raison de me mentir et en même temps je suis son ex méga jalouse qui s'inquiète toujours pour un rien. « Enfin.. De toute façon, ce n'est pas comme si quelque chose t'empêchait de faire quoi que ce soit. » C'était plus fort que moi. J'ai forcément été obligée de montrer qu'au fond ça m'énerve et ce n'est pas bon du tout pour moi.

La claque, la plus belle claque de ma vie. Cette situation me rend folle. Je ne sais plus sur quel pied danser, ce que je dois dire, faire, penser, ressentir. J'éprouve tellement de colère pour lui et en même temps tellement d'amour.. C'est compliqué, c'est difficile à gérer, surtout pour une fille aussi sentimentale que moi. Avant pour gérer chaque problème, je me consolais dans la nourriture, prenant kilos sur kilos et puis j'ai décidée de réagir et de dire merde à toutes ses conneries. Sauf qu'il était en France, c'était beaucoup plus facile pour moi de ne pas y penser, là il est sous mes yeux je ne peux pas faire autrement. Je suis perdue, j'ai envie de mourir, sauter d'un immeuble aurait surement été beaucoup moins douloureux que de lui faire face. «Oui ! Je crois me souvenir qu’il a été très présent les six premier mois quand il a cru que j’étais le père, effectivement autant pour moi » Jonah a toujours été un sujet qui fâche entre nous deux. Certes, il a déconné de son côté, il m'a aussi laissé tomber comme une merde mais, il est revenu au final.. Quand j'avais le plus besoin de lui, quand Caleb m'a laissé tomber et lui pendant tout ce temps il était où ? Il faisait quoi ? Je n'ai eu aucune nouvelles, de personnes. J'ai pensée pendant un instant prendre son adresse et venir le voir en France mais, j'avais trop peur de ce que j'aurais pu y découvrir là-bas. Alors j'ai abandonnée l'idée. Caleb un, Luann zéro. Je soupire, je suis en train de complètement me perdre.. Je suis en train de totalement sombrer. Je n'arrive plus à joindre les deux bouts. D'un côté j'ai le père de ma fille qui malgré ses erreurs est en train de se rattraper et d'un autre côté l'homme que j'ai toujours aimé qui tente de s'excuser et que je ne cesse de descendre depuis que je suis entrée dans l'appartement. Je perds tellement mes moyens que maintenant je lui fait des reproches. «  Tu veux quelques chose à boire ? » Il est sérieux là ? Je viens de lui dire sans doutes les pires atrocités du monde et il me propose à boire comme si c'était normal ? J'entrouvre les lèvres, essayant de comprendre à quoi il joue. « Comment va Lola ? » D'accord.. Caleb deux, Luann zéro. Définitivement je suis à chiée aujourd'hui. Je me mordille la lèvre, jouant avec le bas de mon t'shirt entre mes doigts. Je ne sais pas c'est quoi le pire.. Est-ce que c'est ce que je ressens actuellement où le fait que mes paroles l'ont réellement blessé ? « Beaucoup mieux que sa mère.. » Au moins ça définit comment je me sens actuellement. « Je.. Je n'aurais pas du dire ça désolée.. » Sur le coup je ne sais pas trop pourquoi mais, je me rapproche de lui, attrapant le deuxième verre de ses mains, le déposant sur le plan de travail. Je n'arrive pas à le regarder dans les yeux en étant aussi proche de lui physiquement. J'en ai presque des frissons tellement c'est perturbant comme situation. . « Pourquoi Caleb ? Dis moi juste pourquoi.. Pourquoi t'es partit en sachant que j'étais amoureuse de toi.. On aurait pu tout surmonter ensemble alors pourquoi ? On avait déjà surmonter pire non ?» Redressant doucement mon regard dans le sien, je suis là occupée à fixer ses grands yeux et ça fait mal. Quelques minutes plus tôt je ne voulais rien savoir mais, maintenant j'en ai plus que besoin, quitte à avoir encore plus mal, quitte à être énervée ensuite.

je commençais à être fatigué, du coup j'ai pas fait aussi long.
joteeem. I love you

_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 161 ■ monnaie : 565
■ pseudo : sweet disaster × anais
■ célébrité : zayn malik aka choucroute banane

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Dim 25 Mai - 11:35



I feel a pain deep in my soul.

 Je lui avais déjà expliqué pourquoi j’avais peur de m’engager. Je lui avais parlé de Lily et de comment elle m’avait fait du mal mais je n’étais pas pour autant rentré dans les détails. Je n’ai pas le souvenir d’avoir évoqué Arya pour la simple et bonne raison que depuis longtemps je l’avais complètement effacé de ma vie. Quand on voit l’histoire telle que je l’ai raconté à Luann, il n’y a qu’une seule fautive : Lily. Je n’en ai pas trop dis donc elle aurait très bien pu me tromper avec un homme ou une femme personne ne le saurait. Et ce n’est certainement pas aujourd’hui que j’irais raconter à quiconque le fameux de l’histoire. Luann et Arya sont amies maintenant, je n’irais pas casser du sucre sur son dos, ce n’est pas vraiment mon genre. Malgré nos différents et même si ça me dérange, je ne serais pas un frein dans leurs amitié. Nous sommes tous grand, majeur et vacciné, je pars donc du principe que nous sommes tous capable de faire nos propres choix. Je ne fais pas confiance à Arya, je l’ai fait une fois ça m’ai retombé dessus, tant pis pour moi. Elle ne se comporte peut-être pas pareil avec les filles, qui sait. « Enfin... De toute façon, ce n'est pas comme si quelque chose t'empêchait de faire quoi que ce soit. »   Un petit lèvement de sourcil, serait-elle jalouse ? Je laissais s’échapper un petit rire, mi amusé, mi sarcastique. « Détrompe toi, tu pourrais être surprise… En général rien ne m’en empêche mais Arya c’est différent » Est-ce que j’ai bien fais de le dire de cette façon ? Peut-être pas mais trop tard. Il ne faut jamais dire jamais, je l’ai prouvé à mon insu bien trop de fois. Ça pourrait bien finir par arriver, Arya peut-être persuasive quand elle veut mais pour le moment je tiens le coup. Ce n’est pas comme si je ne savais pas me retenir non plus.

Si j’ai dit plus tôt que je ne m’interposerais pas dans les relations amicales qu’elle entretient avec les autres il y a bien une personne qui fait exception à la règle : Jonah. Autant Arya je peux la supporter, autant Jonah j’ai envie de lui mettre mon poing dans la figure à chaque fois que je le vois. Il y a toujours des gens dans la vie, tu vois leur tête et tout de suite tu sais que tu ne vas pas les aimer. Et puis tu rencontres la personne et ça devient encore pire à chaque fois que tu la vois. Jonah fais partit de ses personnes. Je le croisais déjà à l’université, je voyais plus ou moins qui il était et je n’ai jamais supporté sa tête alors je ne vous dis pas quand j’ai commencé à sortir avec Luann. J’ai dû faire avec mais mon opinion sur lui ne s’est pas amélioré. On va dire qu’à cette époque-là je le supportais plus ou moins mais maintenant ce n’est plus envisageable. Je suis conscient qu’il doit se donner un malin plaisir à me descendre en face de Luann et c’est surement ça qui m’énerve le plus. Mais cette fois je ne vais pas laisser tomber, fuir ou essayer de me battre contre moi-même. Je vais surement y laisser un grosse pars de moi-même mais je ne peux plus faire marche arrière. J’aime Luann plus que je ne le voudrais, tellement qu’une année à me faire toutes les parisiennes possible ne m’a pas fait oublier le sentiment de ma peau contre la sienne, le raisonnement de son rire et sa façon de s’énerver qui bizarrement m’a toujours fait craquer. Je mettrais peut-être un jour, une semaine, un mois ou même un an à me faire pardonner mais je ne vais pas abandonner cette fois. J’ai déjà fait marche arrière deux fois, je sais maintenant que lutter contre mes sentiments ne me mène nulle part, j’en reviens toujours au point de départ. Elle finira forcement par me blesser mais arrivé à ce stade c’est le seul moyen que j’ai de tourner la page. Ce moment viendra bien en temps voulu. « Beaucoup mieux que sa mère.. » Mon regard désolé ne me quitte plus décidément et reste posé sur elle, sans que je ne dise un mot de plus. « Je… Je n'aurais pas dû dire ça désolée... » Je baisse le regard immédiatement. Voilà qu’elle s’excuse. Je laisse un petit rire ironique s’échapper. « Arrête de t’excuser Luann, tu peux me dire tout ce que tu veux, j’encaisserais en silence, c’est moi qui a merdé pas toi » Elle est trop gentille c’est surement ça son plus grand défaut comme sa plus grande qualité. Ca ne l’a pas soulagé de me frapper tout à l’heure et maintenant elle s’excuse pour ce qu’elle m’a dit. Nous sommes très différents sur ce point-là. Si l’a situation avait été inversé je n’aurais pas hésité une seconde pour me venger et lui faire du mal avec mes mots mais non, elle, elle s’excuse. Elle m’a donné une seconde chance, elle s’excuse quand je merde une nouvelle fois et là elle s’approche dangereusement de moi. Me prenant un des deux verres des mains. Je relève doucement la tête et pour une fois je suis plutôt soulager de ne pas croiser son regard. Avec cette proximité, je suis aussi à l’aise que plutôt, quand j’étais en serviette, c’est pour dire le niveau de malaise. « Pourquoi Caleb ? Dis-moi juste pourquoi... Pourquoi t'es partit en sachant que j'étais amoureuse de toi... On aurait pu tout surmonter ensemble alors pourquoi ? On avait déjà surmonté pire non ?» La voilà qui redresse son visage dans ma direction. Je reste silencieux, perdu dans le bleu de ses yeux. Machinalement je me mors légèrement la lèvre inférieure signe que mon regards viens de descendre sur ses lèvres et qu’elles m’aguichent, c’est de la torture. Mon seul réflexe fut un pas en arrière. Si je veux avoir les idées claires c’était la seul solution qui s’offrait à moi. « Quoi que je fasse mon passé finis toujours par me rattraper… j’ai mes vieux démons qui me hantent et quand l’un deux a ressurgit du passé j’ai pris peur. » Je porte nerveusement mon verre jusque ma bouche. J’ai l’impression d’avoir la gorge sèche tout d’un coup. J’aurais bien besoin de plus que du coca dans mon verre là maintenant mais je me vois mal sortir la bouteille de whisky qui se trouve de l’autre côté de la pièce. Alors je bois cul sec mon soda avant de reprendre. « Pour ce qui ai du message… C’était lâche je le reconnais, le truc c’est que si j’étais venu te le dire en personne je n’aurais pas eu le courage de partir » Et voilà que maintenant je me remets à ma place initial, face à elle avec la même proximité que tout à l’heure. J’ai dit ce que j’avais à dire et même si je ne la joue pas vraiment fair-play pour le coup, c’est elle qui s’est rapproché en première me prouvant ainsi qu’elle n’avait pas tourné la page. Elle reste stoïque, ses mains sur le plan de travail entourant le verre. Avec  ma tête de chien battu je la regarde dans les yeux tandis que je pose délicatement ma main sur la sienne. « Est-ce qu’il y a une chance, même infime, que tu me pardonne un jour ? » Au fond je sais très bien que oui même si ça lui peu lui prendre du temps mais dans l’immédiat je veux tester un peu sa réaction. C’est comme ça que je fonctionne après tout et si je veux la récupérer, ce ne sera pas en m’apitoyant sur mon sors complètement inactif. Il faut tenter des approches et c’est exactement ce que je fais là.
 

_________________

Je leur ai parlé de toi et toutes les choses fantastiques à propos de toi et y'en avait beaucoup. J'ai laissé de côté les choses compliquées, comme comment il a fallu que je te perde pour toujours pour pouvoir enfin te connaître vraiment. Et comment enfin te connaître m'a transformé en une nouvelle personne. Les gens voulaient savoir si tu me manquais. Toujours est-il que j'ai fait simple. Je leur ai dit que je t'aimais et c'est la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Mar 27 Mai - 20:09



you need just one person.

La catastrophe. Je ne devrais pas réagir comme ça, de un ça lui donne de l'importance et de deux ça montre clairement mon mécontentement. J'ai toujours été de nature jalouse, possessive mais, habituellement j'arrive à le cacher. J'ai toujours réussi à passer au-dessus du fait que ma mère préfère ma grande soeur, que les garçons préfèrent mes amies plutôt qu'à moi mais, avec Caleb j'ai l'impression d'être un livre un ouvert. Je ne sais rien cacher, quand quelque chose ne va pas ça se voit clairement sur mon visage, comme maintenant. Cette pique était peut-être déplacée mais, pas contrôlé. Caleb fait ce qu'il veut de sa personne, comme je fais absolument ce que je veux de la mienne. Je suis libre de m'envoyer tout le Texas si j'en ai envie. « Détrompe toi, tu pourrais être surprise... En général rien ne m'en empêche mais Arya c'est différent » Et qu'est-ce qu'elle a de différent ? Elle a une paire de nichons, la même chose qu'une autre entre les jambes, des lèvres, un regard de braise.. Clairement c'est une fille super canon, le genre de filles que veulent tous les hommes, qui plaît à tout le monde. Elle est là conception type de la femme canon. Le genre de fille qui plaît clairement à Caleb. Après tout.. Qu'elles filles ne plairaient pas à Caleb ? « Ah ? » Ouais, petite mine étonnée quand même. Il lui en faut beaucoup pour que quelque chose l'arrête, surtout sexuellement. « Pourtant.. C'est parfaitement ton style de filles non ? » Je ne sais juste pas fermer ma gueule ? Juste dire oui, oui et changer de sujet ? Qu'est-ce que ça peut me foutre de savoir comment il l'a trouve ? Ca risque juste de me mettre intérieurement en colère. C'est comme lui.. Je suppose qu'il s'en fiche royalement de savoir si j'ai rencontré quelqu'un, si j'ai couché avec quelqu'un depuis lui.. En y pensant c'est même démoralisant.

C'est démoralisant de savoir que je suis en train de le descendre, simplement en me basant sur ce que Jonah m'a dit. Ils ne s'aiment pas, depuis le début.. J'ai souvent défendu Caleb aux yeux de tous mais, quand il est partit pour la deuxième fois je me suis mise à écoutée les autres, plus que d'habitude. A croire Jonah quand il m'a dit que Caleb c'était tout simplement foutu de ma gueule, qu'il ne m'avait jamais aimé comme moi j'avais pu l'aimer. J'ai acceptée d'encaisser le pire pour faire plus facilement mon deuil et résultat aujourd'hui tout lui retombe sur la gueule et visiblement c'est loin de lui plaire. Je réagirais surement de la même façon si j'apprends que cette pétasse de Lily, me critique. D'accord, je ne l'ai jamais vu mais, merde il me suffit d'entendre son prénom pour en avoir des boutons, je la déteste. « Arrête de t'excuser Luann, tu peux me dire tout ce que tu veux, j'encaisserais en silence, c'est moi qui a merdé pas toi » C'est vrai ça.. Pourquoi je m'excuse moi ? Pourquoi je n'arrive pas à être méchante avec lui, pourquoi tout bloque dans ma tête quand il est là ? Il ne m'a pas détruit qu'une fois mais, bien deux ! J'aurais du en tirer une leçon, une grosse même et pourtant je suis toujours dans la même pièce que lui et pire il est toujours en vie. Je devrais simplement prendre mes sacs et sortir, dire à Arya que je me sentais mal et que je suis rentrée.. Oui ça m'aurait évitée d'être désormais face à lui, à lui demander des explications pour la première fois depuis un an. Je sais très bien que sa réponse va m'énerver et pourtant je lui demande quand même. Je suis trop cruelle avec moi-même.. Je sais pourtant que je suis incapable d'avancer sans ça. J'ai besoin de me prendre une grosse claque pour tourner la page, j'ai besoin de comprendre pour mettre des réponses à toutes ses questions que je me suis trop longtemps posée. Mon regard dans le sien, j'essaye de lire dans son regard, de lui arracher clairement les mots de la bouche. Je n'ai pas envie qu'il ment, qu'il dise quelque chose pour éviter d'encore plus me brisée. Au point où on en est, je pense être capable de tout encaisser. « Quoi que je fasse mon passé finis toujours par me rattraper... j'ai mes vieux démons qui me hantent et quand l'un deux a ressurgit du passé j'ai pris peur. » Encore à cause d'elle.. C'est horrible de penser qu'une fille que je ne connais même pas à encore détruit ma vie involontairement. Je soupire, me sentant d'abord très conne d'avoir demandée et ensuite en colère d'avoir entendu cette réponse. « Pour ce qui ai du message... C'était lâche je le reconnais, le truc c'est que si j'étais venu te le dire en personne je n'aurais pas eu le courage de partir » Alors, pourquoi il n'est pas venu ? Je ferme les yeux, serrant doucement mes mains contre le verre que je n'ai toujours pas retiré de là. Au moins ça m'évite de le gifler encore. « T'es.. T'es en train de me dire que tu m'as quittée à cause d'elle ? A cause de cette.. petite.. » Je me mordille la lèvre pour éviter de devenir vulgaire, cherchant un mot plus appropriée à sa petite personne. Mon coeur saigne et il est là avec son regard de chien battu, à revenir près de moi, sa main posée lentement sur la mienne. Son contact me glace, m'empêche de dire quoi que ce soit, de bouger. J'ai les yeux qui font des vas et viens entre sa main et ses yeux. A quoi il joue là ? « Est-ce qu'il y a une chance, même infime, que tu me pardonne un jour ? » Pardon ? Cette fois je ne suis même plus perturbée par son contact.. Je suis en colère. Je me recule d'un coup, m'éloignant de lui. C'est quoi son problème avec Jonah ? Entre lui qui veut toujours plus et Caleb qui revient, c'est quoi cette merde ! « Ouais Caleb tout à fait... Je te pardonnerais quand les cochons voleront et que je péterais des paillettes. » Bizarrement j'arrive à rester sérieuse. . « Et puis quoi encore ? Te pardonner ? Toi ? Pourquoi ? Pour que tu dégages comme par magie dans cinq mois ? Que tu me laisses encore et encore comme une vielle merde ? Non merci. » Simplement non. Je finis tellement par reculer sous la colère que je ne sais même plus où j'en suis dans l'appartement. . « Tu vois je me suis faite une raison Caleb.. Toi et moi, on est pas compatible, j'ai beau t'aimer à en crever ça finis toujours mal. Il suffit que je m'attache trop à toi pour que tout part en catastrophe, il suffit que je touche le bonheur du bout des doigts pour tout perdre ! Tu me tues, tu me détruit, tu.. » Je soupire longuement, passant une main sur mon visage, dans mes cheveux pour les descendre dans mon cou, reprenant peu à peu mes esprits pour me calmer.

_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 161 ■ monnaie : 565
■ pseudo : sweet disaster × anais
■ célébrité : zayn malik aka choucroute banane

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Jeu 29 Mai - 17:39



I feel a pain deep in my soul.

A l’entendre parler on dirait qu’elle veut à tout prix me caser avec Arya. Au début ça sonnait comme de la jalousie et ça sonne toujours comme cela mais après les deux remarques qui ont suivi on dirait vraiment qu’elle me pousse dans le lit de ma coloc. Ça pourrait devenir gênant pour n’importe quelle personne censée mais c’est sans compter sur mon calme. J’ai juste l’impression de passer une sorte de test. « Pourtant... C'est parfaitement ton style de filles non ? » Je laisse s’échapper un petit rire avant de baisser la tête pour faire mine de cacher mon sourire amuser. Elle connait déjà là réponse mais elle la pose quand même, je ne sais pas vraiment ce qu’elle cherche à prouver la dedans. « On ne va pas se mentir Luann, Arya rentre parfaitement dans le style de tout le monde » C’est vrai, s’il ne s’était rien passé au par avant j’aurais couché avec Arya depuis bien longtemps. Arya est devenu une très belle femme et j’avoue qu’elle m’a un peu troublé au début mais ça ne change rien au fait. Je pardonne difficilement et je ne veux pas lui laisser la satisfaction de m’avoir eu dans son lit. Ça aurait été drôle si elle n’avait pas voulu de moi mais le fait est que nous somme similaire elle et moi en ce qui concerne la gente opposé. Je vois une jolie fille je vais la draguer, Arya a fait pareil mais avec moi comme cible. « Mais même si ce n’était pas dans mes plans si tu veux que je me tape ta copine dis le tout de suite au lieu de tourner autour du pot » Je lui lançai un énorme sourire pour bien lui faire comprendre que le sujet Arya était définitivement clos. Tout au son de sa voix montrait que cela ne l’enchantait pas donc je ne pense pas qu’elle ira me poser d’autre question au sujet de mon ancienne meilleure amie.


Me voilà partit pour me justifier maintenant. Je savais bien que je devrais passer par là un jour de toute façon. Je ne pouvais pas me cacher pendant un an, revenir et ne jamais lui expliquer pourquoi je suis partit. Je n’aurais jamais donné cette joie à Jonah qui m’aurait encore plus descendu et puis surtout je devais bien cela à Luann. « T'es... T'es en train de me dire que tu m'as quittée à cause d'elle ? A cause de cette... petite... » Je fais une moue bizarre en réfléchissant à ce qu’elle vient de me dire. « Non… enfin si mais… non pas vraiment » Bien Caleb c’est très clair comme réponse ça. Je reste un peu perdu dans mes pensé et à vouloir répondre trop vite je m’embrouille. Techniquement je ne peux pas avoir quitté Luann à cause de Lily, il aurait fallu que j’aie encore des sentiments pour cette dernière et je ne ressens plus rien du tout pour elle. S’il y a bien une chose claire dans mon esprit c’est cela. Quand j’ai revu mon ex je l’ai compris, je n’étais pas content de la voir mais je ne ressentais plus de haine envers elle… je ressentais tout simplement rien, en elle-même elle n’a eu aucun effet sur moi, c’est ce qu’elle représente qui m’a fait peur. « La voir m’a simplement rappelé une promesse que je m’étais fait à moi-même… » Et j’ai fuis pour oublier. Oublier le son de sa voix, oublier son sourire, oublier le contact chaud de sa peau contre la mienne, oublier ce que l’on à partager, oublier ce que je ressentais, oublier le fait que j’étais totalement et éperdument amoureux d’elle. Et ça m’a fait mal parce que je me le suis avoué à moi-même un an trop tard. Ça m’a rongé pendant un an et l’expression loin des yeux, loin du cœur ne prends son sens qu’à moitié. Mes sentiments ne sont pas différents, je les ai juste cachés pendant un an, les gardant bien au chaud dans mon esprit, m’occupant sans cesse pour oublier qu’ils étaient là. Mes sentiments sont peut-être les même mais j’ai l’impression de ne plus être le même. Le fait que je ne me voile plus la face est déjà un grand pas en avant. Mon comportement lui reste plus ou moins le même. J’ai beau me dire que j’ai grandi, mes actes n’en témoigne pas forcement. Posé ma main sur la sienne, la regarder dans les yeux et lui demander cela dans le seul but de la tester un peu en démontre bien. Ah en voir la tête qu’elle tire et la façon dont elle s’est reculé je vais ramer pendant longtemps surement mais j’ai la force de le faire. « Ouais Caleb tout à fait... Je te pardonnerais quand les cochons voleront et que je péterais des paillettes. »  Ok, je vais devoir sortir l’artillerie lourde je pense. Je la regarde avec un petit sourire aux lèvres. « Et puis quoi encore ? Te pardonner ? Toi ? Pourquoi ? Pour que tu dégages comme par magie dans cinq mois ? Que tu me laisses encore et encore comme une vielle merde ? Non merci. » Je dois être mazo pour la pousser comme ça à bout mais elle est vraiment sexy quand elle s’énerve alors je ne pourrais pas cacher mon sourire satisfait. C’est comme ça que ça aurait dû ce passé tout de suite, il faut qu’elle s’énerve et qu’elle me dise tout ce qu’elle a sur le cœur. « Tu vois je me suis faite une raison Caleb... Toi et moi, on n’est pas compatible, j'ai beau t'aimer à en crever ça finis toujours mal. Il suffit que je m'attache trop à toi pour que tout parte en catastrophe, il suffit que je touche le bonheur du bout des doigts pour tout perdre ! Tu me tues, tu me détruis, tu... » Je rêve ou elle vient de dire à haute voix qu’elle m’aime ? Oui elle a dit plein de chose mais je suis resté bloqué là-dessus. C’est bon, je vais avoir un sourire sur mon visage toute la journée. Luann Lockwood si tu penses te débarrassé de moi c’est fichu pour de bon. C’est tout ce qu’il me fallait pour me motiver encore plus et me convaincre de tout donner pour la récupérer. « M’aimes… je te tue, je te détruis mais je t’aime Luann » Comme ça au moins les choses sont claires. Cette phrase sonne dans ma tête comme une annonce à ce qu’il se passera ensuite. Ca va surement l’énerver, elle va surement croire que je ne suis pas sincère mais au moins maintenant que c’est dit j’ai juste à lui prouver que cette fois je suis sérieux. Pour la première fois de ma vie ces mots sont sincères. J’aurais mis presque trois ans, je le lui ai dit de nombreuses fois au par avant mais là c’est sérieux. « J’ai changé, je suis prêt à me battre et à te le prouver peu importe le temps que ça me prendra » J’ai l’impression de retrouver celui que j’étais étant plus jeune. Le garçon prêt à se battre pour ses sentiments, le garçon romantique à souhait, celui qui aimait de tout son être. Je me suis retenu pendant si longtemps mais elle enfin me voir tel que je suis réellement. Je connais à présent mes sentiments pour elle et si je n’ai pas réussi à les effacé autant les vivre pleinement et même si elle me blesse de toute façon ce sera la façon pour moi d’aller de l’avant. Le pire dans tout ça c’est que je me connais quand je me laisse aller je suis prêt à lui offrir des fleurs tous les jours, je suis prêt à aller jusqu’en suisse si elle veut des chocolats de là-bas, je suis même prêt à aller chanter nu sous sa fenêtre si besoin.« Je sais comment j’étais, lâche, peureux et un sacré connard par-dessus tout… Je suis toujours un connard mais je ne peux pas refouler ma vrai nature » Je me rapproche doucement d’elle, elle est partit à l’autre bout de la pièce ma parole. « Je suis enfin près à te montrer qui je suis réellement » Je lui souris tout en restant à une distance correcte, je ne veux pas qu’elle se brusque, c’est comme apprivoiser un félin, il faut s’approcher en douceur ou le petit chat devient une vrai tigresse.

_________________

Je leur ai parlé de toi et toutes les choses fantastiques à propos de toi et y'en avait beaucoup. J'ai laissé de côté les choses compliquées, comme comment il a fallu que je te perde pour toujours pour pouvoir enfin te connaître vraiment. Et comment enfin te connaître m'a transformé en une nouvelle personne. Les gens voulaient savoir si tu me manquais. Toujours est-il que j'ai fait simple. Je leur ai dit que je t'aimais et c'est la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Mer 2 Juil - 13:43



you need just one person.

« Mais même si ce n'était pas dans mes plans si tu veux que je me tape ta copine dis le tout de suite au lieu de tourner autour du pot » Ok là par contre il aurait mérité mon poing dans la gueule, pas seulement pour cette remarque hyper déplacée qu'il aurait mieux fait de garder pour lui mais, surtout.. Ouais surtout pour cette espèce de petit sourire que j'ai envie de lui faire bouffer. Il a toujours été comme ça, toujours, le genre de type arrogant, prétentieux, qui au final joue avec les nerfs de tout le monde mais, je pensais au moins que cette fois il aurait un minimum de respect vis-à-vis de moi.. Visiblement je me suis trompée, encore une fois et comme toujours quand il s'agit de Caleb Harries. A chaque fois j'essaye de lui trouver des excuses, quelque chose de bon et à chaque fois je le regrette en me mordant les doigts comme la plus grosses des gamines. Autant mieux ne pas répondre. Je pourrais lui répondre mais, pour lui dire quoi ? Que même si ce n'était pas dans ses plans maintenant ça l'aurait été dans quelques jours maximum ? Je n'ai pas envie de me rabaisser à cela, de montrer encore une fois que j'ai des faiblesses, que je suis incapable de prendre sur moi et de me taire parce que ça fait trop mal. Qu'il se la tape, j'en ai strictement plus rien à foutre, j'irais juste me bourrer la gueule pour oublier parce que maintenant je peux.

De toute façon le sujet Arya n'est rien comparé au sujet de son ex. De cette fille que je ne connais pas, que je n'ai jamais vu mais, qui involontairement me détruit toujours le peu de bonheur que je réussi à avoir dans ma vie. Caleb à souffert à cause de cette fille et résultat quand il la voit, il perd ses moyens, refuse de parler d'elle mais, merde.. Moi je n'ai pas souffert ? Il pense juste deux minutes à ma gueule ? Il n'aurait jamais dû revenir dans ce bar, il n'aurait jamais dû m'embrasser devant mon ascenseur, je n'aurais jamais dû répondre et avoir à nouveau des sentiments pour lui. Caleb me fait tomber amoureuse de lui et puis quand quelque chose ne va pas chez lui, tout le monde en subi les conséquences. Moi qui pensait qu'il avait trop de remord pour m'avouer qu'il m'avait trompé, ou que simplement il avait une nouvelle fois eu ce qu'il voulait. Ouais cela aurait été beaucoup plus facile à encaisser, qu'il me dise "écoute, je voulais juste encore te briser le coeur et j'ai réussi." mais, là il se pointe en me disant qu'il m'a à nouveau détruite pour elle ? Finalement, ça claque, il la mérite bien, sur le coup je ne m'en veux même plus, il en mériterait une deuxième même. « Non... enfin si mais... non pas vraiment » Et il s'enfonce encore plus. Je le regarde, croisant mes bras sur la poitrine à la limite de m'effondrer complètement. « La voir m'a simplement rappelé une promesse que je m'étais fait à moi-même... » Je rigole nerveusement. Parce que oui, là au fond je me sens hyper mal, j'ai l'impression qu'on m'arrache toutes les veines de mon corps, qu'un petit imbécile s'amuse à sauter sur mon petit coeur et qu'il m'en bouffe quelques parties -c'est très frais je sais.- Et quand je pense que pendant des mois je me suis prise la tête pour ce type alors, que je pourrais trouver dix fois mieux. Je pourrais trouver un homme qui m'aime vraiment et qui rêverait d'être pour toujours à mes côtés. Le pire c'est que je le connais ce garçon mais, je l'aime beaucoup trop pour accepter de moi lui faire du mal au final. Caleb lui.. Il ne mériterait que ça de souffrir un peu. « Félicitations Caleb, je suis heureuse de voir que tu arrives à tenir certaines promesses. Tu mériterais une médaille, en plus de celle d'être un connard de première. » Il voulait m'énerver ? Surement que non mais, c'est quand même ce qu'il a réussi à faire. « Faudrait quand même que tu penses à me la présenter parce que pour toutes les fois où elle a réussi à pourrir ma vie celle-là ! Ah non mais attend.. C'est vrai.. la prochaine fois que tu la vois, tu vas t'enfuir au pôle nord dans un igloo pourquoi pas ! » J'en ai marre de ce triple con. Ma vie ne fonctionne jamais. Heureusement -et je touche du bois pour que ça continue- j'ai Lola en bonne santé, Lola qui a encore la chance de voir ses deux parents et j'espère.. J'espère vraiment qu'elle aura une meilleure vie que la mienne. Qu'elle n'aura aucun problème de boulimie, qu'un enfoiré ne lui prendra pas sa virginité pour la quitter ensuite, qu'elle ne tombera pas amoureuse de deux hommes et surtout qu'elle n'aura pas une meilleure amie qui essaye de coucher avec son premier amour. Je pensais vraiment être au bout avec cette nouvelle mais.. Non, il a encore fallu qu'il me demande si je pourrais lui pardonner un jour et réaction normale je me suis encore plus énervée que je ne l'étais. Caleb, ne sait pas fermer sa gueule juste deux minutes ? Comment il fait pour me faire passer de l'état amoureux à celui de femme qui va tuer la planète entière en deux minutes seulement ? Il n'a pas envie d'aller se trouver une autre blonde à détruire, ma vie n'est pas assez foutu comme ça ? Il cherche quoi à la fin ? Mon suicide ? Et le pire c'est qu'il sourit encore quand je m'énerve ! Le pire c'est que dans ma colère j'arrive encore à lui dire que je l'aime parce que oui.. Malheureusement pour moi je l'aime, parce que depuis son départ je n'ai pas encore eu l'occasion de faire mon deuil, parce que quelque chose m'a toujours ramené à lui pendant cette année. Voilà exactement aussi pourquoi quelque chose entre Jonah et moi est impossible pour le moment. « M'aimes... je te tue, je te détruis mais je t'aime Luann » Quoi ?! Il m'aime.. Bien sûr et moi hier je me suis tapée la reine d'Angleterre dans toutes les positions possibles et je l'ai fait hurlée mon prénom. Il m'aime et en regardant par la fenêtre je vais voir un éléphant rose voler avec ses grandes oreilles. Il m'aime comme la première fois ou il me l'a dit pour me mettre dans son lit, enfin dans le mien techniquement ! Foutaise, gros mensonge de mes deux. « C'est bon j'en ai assez entendu là je crois. » Non je ne le crois pas. En même temps je l'ai entendu de nombreux fois ce mot et jamais je dis bien jamais il n'a compté pour lui ! Il le sortait uniquement pour arriver à ses fins et là, il n'arrivera à rien parce que moi-même je ne sais pas ce qu'il veut et si c'est mon pardon qu'il cherche, qu'il aille le trouver dans ses fesses. « J'ai changé, je suis prêt à me battre et à te le prouver peu importe le temps que ça me prendra » Stop.. Qu'il arrête tout de suite ce qu'il est en train de faire, c'est dégueulasse, vraiment. « Je sais comment j'étais, lâche, peureux et un sacré connard par-dessus tout... Je suis toujours un connard mais je ne peux pas refouler ma vrai nature » Bravo Caleb tu sais que tu es un connard, sortons le champagne et fêtons ça dignement. « Je suis enfin près à te montrer qui je suis réellement » Qu'il arrête de suite de s'approcher où cette fois, ce sont ses couilles et non plus sa joue qui vont y passer. Je le déteste, je le déteste tellement, je le déteste putain il me fait chier. Une larme coule même le long de ma joue, pas de tristesse ni parce que je suis heureuse, non. Je suis en colère, j'ai de la haine pleins le corps qui ne demande qu'à sortir là tout de suite ! « Arrête ! Stop, ferme là maintenant ! » Je suis en train de crier sur lui mais, je suis a bout, au fond, là ce n'est plus possible.. « Je.. Je veux pas voir qui tu es réellement Caleb ! Je sais déjà ce que tu es ! Un petit connard, prétentieux et arrogant ! J'ai essayée de croire que t'étais quelqu'un d'autre ! » Ouais voilà, j'ai essayée de croire qu'il pourrait changer avec moi, comme la grenouille qui devient un magnifique prince mais, non. « Tu sais combien de fois je t'ai donnée mon coeur sur un plateau en or Caleb ?! Deux fois ! Pendant des mois j'ai été là à te supplier de me reprendre ! Tout ce que je voulais c'était ton amour ! Je t'ai pardonnée alors que tu m'as pris ma virginité pour me plaquer ensuite ! Et malgré tout ça, tu as accepté de tout détruire pour une autre ! Pour une putain de promesse ! » Mon regard dans le sien, j'essaye de ne pas craquer, malgré mes yeux qui pleurent encore, mon visage rouge comme une petite tomate. « Je.. Je ne veux pas que tu m'aimes.. Tu comprends ça ? Je.. » Je veux l'aimer en sachant que ce n'est pas réciproque parce que ce serait tellement plus facile de l'oublier comme ça. « Je.. Je veux que.. » Que tu m'embrasses et que tu me le dises encore une fois que tu m'aimes. « Je te déteste Caleb Harries.. » Sauf qu'on sait tous que ça ne veut pas forcément dire ce que ça veut dire avec moi. La dernière fois que j'ai dit que je le détestais j'étais sur ses genoux et je l'ai embrassée. Alors, oui je le déteste mais, pas assez encore.

apparemment tu trouves Luann sexy quand elle s'énerve, j'espère que du coup tu as apprécié. arrow

_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 161 ■ monnaie : 565
■ pseudo : sweet disaster × anais
■ célébrité : zayn malik aka choucroute banane

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Sam 5 Juil - 18:25



I feel a pain deep in my soul.

Il y a certains jours, certains moments où tu peux te montrer très con. Tu le sais, tu en a conscience mais c’est dans ta nature. Les mots sortent très souvent de ta bouche sans même une petite réflexion derrière. Tu es impulsif et ton sens inné de l’auto protection te pousse parfois à te conduire comme le dernier des crétins. Tu pousses les gens le plus loin possible pour qu’ils perdent leur moyen dans le seul but d’être le seul à pouvoir contrôler la situation. Parfois, tu peux finir par devenir méchant avec tous ces petits piques comme cette réflexion. Au lieu de toujours vouloir avoir le dernier mot tu aurais mieux fait de te taire mais que ce soit Lily ou Arya tu ne sais jamais rester calme. En apparence tu sais rester de marbre mais au fond de toi c’est comme si un câble disjonctait.  Un petit câble de rien du tout mais tellement important qu’il ferait tout dérailler. Le problème c’est que lorsque tu parles avec Luann ce sont les sujet sensible qui sont évoqué d’où ton comportement avec elle. Quand ce n’est pas à propos d’Arya c’est au sujet de ton ex. Cela te rappel ce qu’elle t’a fait et ce que tu t’es promis ce jour-là. Ne plus jamais tombé amoureux. Plus facile à dire qu’à faire visiblement car maintenant quand tu vois Luann tu sais que tu t’es foiré. Tu n’as pas tenu cette promesse et en plus de ça tu es un lâche trop têtu pour vivre heureux avec cette fille. « Félicitations Caleb, je suis heureuse de voir que tu arrives à tenir certaines promesses. Tu mériterais une médaille, en plus de celle d'être un connard de première. » Un rire nerveux sors inconsciemment d’entre tes lèvres. Quelle ironie quand on y pense. Tant d’année à vouloir respecter cette promesse pour au final se rendre compte trop tard que tu t’es foiré en beauté. Si seulement tu t’en étais rendu compte plus tôt mais non, cela aurait été trop facile. Non, toi tu préfères te cacher la vérité mais c’est seulement une fois que tu as tout fais foiré que tu te rends compte que cette promesse est rompu. Quitte à la rompre autant être à fond dans cette relation… Mais attends, non tu ne peux pas puisque que tu as fait le con. « Faudrait quand même que tu penses à me la présenter parce que pour toutes les fois où elle a réussi à pourrir ma vie celle-là ! Ah non mais attend... C'est vrai... la prochaine fois que tu la vois, tu vas t'enfuir au pôle nord dans un igloo pourquoi pas ! »  Ton regard se perd sur la jolie blonde en fasse de toi, un sourire grandit alors peu à peu sur le coin de tes lèvres. « T’es tellement sexy quand tu m’engueule ma puce »  Oh, mon petit gars je crois que tu es encore plus mazo que ce que tout le monde pense. Réaction typique d’auto destruction à la Caleb Harries. Une technique de défense certes mais surtout de fuite Après tout, c’est le domaine dans lequel tu excelle non ? Tu ne veux pas te justifier, le sujet touche une corde sensible chez toi alors pour te éviter de rester parler de ça tu cherches à énerver encore plus la personne en face de toi. Le problème c’est qu’arrivé à ce stade ce genre de comportement ne t’apportera rien de bon. Ton objectif est clair mais en adoptant ce genre de petit sourire et des technique comme ça tu risques bien de la perde réellement. Avec Luann c’est comme si tu marchais sur des œufs tout le temps. Au début tu pouvais faire comme tu le sentais, puis t’as merdé. Ensuite tu as refait comme tu le sentais et tu as encore merdé sauf que tu as tellement merdé que cette fois tu vas devoir t’y prendre autrement. Tu ne manques pas de ressource certes mais cela reste tout de même très tangent et au moindre faux pas, game over.
« C'est bon j'en ai assez entendu là je crois. » Ironie du sort n’est-ce pas ? C’est exactement ce dont t’as mère te parlais quand tu étais plus jeune. Tu te souviens de l’histoire de l’enfant qui criait au loup ? A faire de le dire pour rien personne ne l’a cru quand c’est vraiment arrivé. Sur ce coup-là c’est pareil, aussi sincère sont tes paroles, elle ne te croira plus. A force de trop jouer, de trop faire le con, il y a un moment ou cela se retourne contre toi et c’est pire encore. Si tu la perds définitivement tu ne pourras t’en faire qu’a toi-même. Un petit sourire reviens sur ton visage, comme un automatisme mais celui-ci à un gout différent. Cette remarque avait besoin d’être dite à haute voix pour qu’elle devienne enfin réelle. Tu baisse alors tes yeux vers le sol, honteux. Tu n’as même pas le courage de rajouter quoi que ce soit. A quoi bon ? Tout ceci est de ta faute et tu le sais. Tu préfères enchainer tout de suite dans un élan de sincérité plutôt que de rétorquer et perdre ensuite tout courage. Tout en parlant tu en profite pour te rapprocher très doucement mais à la minute ou tu as finis de parler tu te stop immédiatement. Ton regard reste posé sur elle et c’est pourquoi tu t’es arrêté. Une fille gouttelette perle sur sa joue et vu l’expression sur son visage cela n’augure rien de bon. « Arrête ! Stop, ferme là maintenant ! » Tu fais machinalement un pas en arrière. Elle s’est mise à crier et c’est le premier réflexe qui t’es venu. « Je... Je veux pas voir qui tu es réellement Caleb ! Je sais déjà ce que tu es ! Un petit connard, prétentieux et arrogant ! J'ai essayée de croire que t'étais quelqu'un d'autre ! » Un rictus se forme sur tes lèvres, attentif aux paroles de la jeune blonde. Ton premier réflexe aurait été de l’interrompre, de lui sortir une jolie phrase bateau comme quoi elle est la fille qui lui donne envie de changer, qu’elle peut faire de toi quelqu’un de meilleur, quelqu’un que tu n’es pas, mais contre toute attente tu ne le fais pas. Tu écoutes patiemment réfléchissant à la fois à ses paroles mais aussi à la signification du mensonge que tu aurais pu lui sortir. A ce cliché que l’on ne voit que dans les films où la fille bien sous tous rapports arrive à changer le badboy qui l’a toujours été. Tu n’y as jamais cru, on ne peut pas changer la nature de quelqu’un comme cela mais aujourd’hui tu y réfléchis tout de même très sérieusement. Aussitôt tu avais eu le temps de réfléchir à ses paroles qu’elle avait déjà repris. Oui, tu l’as détruite et tu l’as fait encore plus méchamment qu’aucune fille n’aurait pu te le faire à toi. Tu as fait payer à Luann la souffrance que l’on t’avait infligée. Elle n’avait rien fais, elle ne t’avait rien fais mais toi tu lui a fait du mal gratuitement. « Je... Je ne veux pas que tu m'aimes... Tu comprends ça ? Je… Je... Je veux que…  Je te déteste Caleb Harries... » Une mou désolé prend place sur ton visage. « Nous sommes deux dans ce cas » Oui, tu déteste la personne que tu es devenu. Au final c’est ça qui te ronge le plus. Tu n’es pas ce genre de gars. Du moins tu ne l’étais pas et maintenant que tu es devenu ce connard sans cœur que tu as toujours voulu être tu déteste ça. Tu déteste être celui qui fait couler des larmes sur ses joues, tu déteste être le salaud parce que tu n’aimes pas qu’on fasse du mal aux personnes auxquels tu tiens sauf que cette fois c’est toi le fautif. « Tu ne veux pas que je t’aime et je ne le veux pas non plus mais c’est une chose dont nous allons devoir faire avec » Tu as essayé à de nombreuse reprise d’aller contre cela et rien n’à marcher, c’était souvent même pire après alors à quoi bon. Quelques pas en plus et tu pars t’asseoir sur le canapé, toujours face à elle. « Tu vois le truc c’est que je ne changerais jamais pour toi, le mythe du la fille qui change le gars en un type bien ça n’arrive pas dans la vrai vie » Tu lèves la tête vers elle. Pour une fois tu es très sérieux, aucun sourire ou petit rictus. Mais tu préfères enchainer vite, conscient que tes paroles pourraient encore une fois la blesser en étant mal interprétées. « Quand une fille change un gars ce n’est que dans un sens possible et tu n’arriveras pas à me faire changer. J’ai déjà changé une fois. J’ai changé pour elle mais je ne changerais pas pour toi. » Tu marques une pause pour pouvoir utiliser les bon mots. Ca n’augure rien de bon ce départ mais il faut puiser en toi le courage de continuer parce que sans la fin les paroles que tu es en train de prononcé peuvent être blessantes. « Lily était une salope et j’étais le plus naïf de tout le mec que l’on peut trouver sur cette terre. » Tu lâche un petit rire ironique avant de continuer. « Elle m’a changé en me privant de cette naïveté. Toi, tu ne me change pas tu me… répare » Ouais, peux mieux faire quand même. Tu n’avais pas d’autres mots alors bon c’est toujours mieux que rien. Du moment que tu réussi à lui dire ce en quoi tu crois réellement c’est le principal. C’est dur à admettre et tu ne veux pas le dire à haute voix mais ce que tu lui à annoncer avant été assez implicite. Tu as besoin d’elle. Que tu le veuille ou non sa présence dans ta vie est indispensable. Tu ne pourras jamais redevenir complètement celui que tu étais mais tu peux en tirer le meilleur, te retrouver mais apprendre de tes erreurs.  

_________________

Je leur ai parlé de toi et toutes les choses fantastiques à propos de toi et y'en avait beaucoup. J'ai laissé de côté les choses compliquées, comme comment il a fallu que je te perde pour toujours pour pouvoir enfin te connaître vraiment. Et comment enfin te connaître m'a transformé en une nouvelle personne. Les gens voulaient savoir si tu me manquais. Toujours est-il que j'ai fait simple. Je leur ai dit que je t'aimais et c'est la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 232 ■ monnaie : 679
■ pseudo : mélimélo, mélissa.
■ célébrité : ashley hot benson.

MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   Dim 3 Aoû - 12:36



you need just one person.

Au final elles servent à quoi les excuses, les explications.. ? A rien du tout ! Elles ne vont pas me ramener mon innocence, elles ne vont pas guérir mon petit coeur blessé, elles ne vont pas me faire aller mieux, elles vont simplement donner une raison valable à mon mal être en fin de compte. Maintenant je sais pourquoi il est partit, je sais pourquoi il a encore décidé de me briser le coeur et la raison ne me convient pas. C'est toujours la même chose, les mêmes problèmes et au final j'ai l'impression que Caleb n'avance pas dans la vie, il ne recule pas non plus mais, au contraire il reste là et refuse de faire face. Il se cache derrière des promesses, derrière un mur en pensant que ça va le protéger de tout le monde et certes cela fonctionne mais, en même temps ça l'empêche de vivre des choses bien, des choses qui pourraient le rendre heureux. Caleb aurait pu avoir tout cela avec moi.. J'étais prête à faire tellement d'effort pour lui redonner confiance en l'amour, j'étais simplement prête à tout et pour une stupide promesse il a encore une fois tout foutu en l'air. Parfois je me demande si Anya n'a pas raison.. Pourquoi se prendre la tête avec un seul homme alors, qu'on pourrait en avoir des tonnes à nos pieds ? Pourquoi il faut toujours que je mise sur le mauvais cheval ? Pourquoi il faut que je complique toujours tout ? Caleb a eu sa chance, il a foirée en beauté et comme une imbécile j'ai encore réussi à lui en offrir une deuxième qu'il a encore foiré et plus qu'en beauté cette fois. J'aurais du me casser une jambe ce jour-là, j'aurais évitée toute cette conversation inutile qui ne mène à rien de bon. Au contraire même. Je suis en train de m'énerver, de presque crier sur lui et comme d'habitude il ne trouve rien de mieux à faire que de jouer avec mes pieds. « T'es tellement sexy quand tu m'engueule ma puce » Ah ben oui forcément c'est beaucoup plus facile. Attendre une réponse de Caleb Harries c'est comme demander à un aveugle de regarder le magnifique paysage qu'il a sous les yeux.. C'est impossible ! « Et comme d'habitude monsieur préfère fuir plutôt que d'affronter les choses. » Le ton de ma voix est presque désespérant. Je suis désespérée par cette situation. « T'as souvent une grande gueule mais, quand il s'agit de parler d'elle tu l'ouvres plus tellement hein. » C'est peut-être pas très sympathique mais, en même temps tellement vrai. Après tout j'ai fait exactement la même chose que lui il y a encore quelques mois. Chaque fois que le sujet Caleb venait sur le tapis, je changeais simplement de sujet ou bien je trouvais le bon moyen pour fuir la conversation. Le truc c'est que lui ça fait des années maintenant ! Il était jeune et tout le monde se prend un jour une claque dans sa vie ! Tout le monde souffre d'une manière ou d'une autre ! Parfois il y a des chanceux qui trouvent la bonne personne directement et parfois il y a ceux qui doivent se battre et affronter les obstacles pour la trouver. J'ai essayée de me battre pendant longtemps en pensant que j'avais trouvée cette personne mais, que ce n'était simplement pas le bon moment.. Aujourd'hui je pense plutôt que je me suis trompée dès le départ mais, que je me suis accrochée parce que je voulais que cette personne si spéciale ce soit lui.

Actuellement je ne sais pas ce qui est le pire.. Est-ce que c'est d'apprendre qu'il est le colocataire d'Arya ? Le fait de réellement savoir pourquoi il est partit ? Ou bien de l'entendre me dire qu'il m'aime et qu'il est prêt à se battre pour me récupérer ? Pourquoi il me dit toutes ses belles choses quand c'est trop tard ? Pourquoi il a fallu qu'il ouvre les yeux quand moi j'ai pris la décision de tirer un trait sur nous deux, sur lui et ce définitivement ? Il ne veut pas me laisser tranquille ? Il ne veut pas que j'en aime un autre comme j'ai pu l'aimer lui ? C'est quoi le problème au final ? Je ne veux pas découvrir qui il est vraiment. Je ne veux pas voir comment il était avant qu'elle ne lui brisse le coeur, je refuse qu'il me dise qu'il m'aime encore, non non et non. Et j'ai beau refusée tout ça au fond j'en ai envie.. J'ai envie qu'il me plaque contre lui, qu'il m'embrasse, qu'il me répète que partir était une erreur, que je suis la femme de sa vie, qu'il ne veut que moi, qu'il me dise encore qu'il m'aime, encore et encore. Mais ça serait suicidaire de le laisser me dire tout ça. Parce que je le connais trop bien.. Il va le faire le temps que ça l'arrange et puis un jour tout laisser tomber, s'en aller et encore me laisser tomber et ce n'est plus possible. Je ne suis plus assez forte pour faire des opérations kamikaze avec mon coeur. « Tu ne veux pas que je t'aime et je ne le veux pas non plus mais c'est une chose dont nous allons devoir faire avec » Pourquoi il m'aime alors s'il ne veut pas m'aimer ? Mon regard ne quitte plus le sien et ma colère ne me quitte pas non plus. Il se dirige vers le canapé et moi je reste toujours debout non loin de la porte, prête à partir à tout moment. « Tu vois le truc c'est que je ne changerais jamais pour toi, le mythe du la fille qui change le gars en un type bien ça n'arrive pas dans la vrai vie » D'accord... C'est bien mon gars si tu cherches à enfoncer le couteau dans la plaie continue comme ça, t'es un véritable champion. « Quand une fille change un gars ce n'est que dans un sens possible et tu n'arriveras pas à me faire changer. J'ai déjà changé une fois. J'ai changé pour elle mais je ne changerais pas pour toi. » Ok c'est définitif, j'aurais préféré qu'il ne dise rien. C'est vraiment là que je me demande comment j'ai pu être amoureuse de ce type. « Lily était une salope et j'étais le plus naïf de tout le mec que l'on peut trouver sur cette terre. » Ben mon vieux c'était il y a bien longtemps maintenant mais, s'il voulait devenir comme elle c'est réussi, il peut recevoir son diplôme les doigts dans le nez. « Elle m'a changé en me privant de cette naïveté. Toi, tu ne me change pas tu me... répare » Je soupire, passant une main dans mes cheveux, n'arrivant pour le coup pas à garder mon regard dans le sien parce que ses paroles me perturbent. J'ai tellement envie d'y croire.. Tellement envie de croire que c'est possible, croire que toute cette année à réussi à lui ouvrir les yeux mais, non. Parce que je sais que pendant un an il a surement ramené une tonne de filles chez lui.. Il ressent tout ça uniquement parce qu'il est de retour et qu'il sait que je suis assez stupide pour retomber encore dans ses bras. Il s'ennuie alors, forcément il vient s'attaquer à sa proie la plus facile et c'est tout, fin de l'histoire ! « Tout le monde à le coeur brisé un jour ou l'autre ! Tu sais toi-même que les histoires magnifiques des films c'est du bidon ! Parce que crois moi j'ai essayée de le trouver le Ryan Gosling du n'oublie jamais. » Je rigole nerveusement en haussant doucement les épaules face à lui. Je perds mes moyens, je perds mes mots parce que je repense à tout ce qu'il a pu dire et que ça met le doute dans ma tête, voilà que je me met encore à espérer des choses impossibles et ce n'est pas bon. « Elle t'a brisée le coeur d'accord mais, personne ne t'a demandé de te venger sur les autres ensuite... Je ne t'ai rien demandée moi ! » Je soupire, baissant doucement la tête, avant de finalement venir m'installer à ses côtés sur le canapé, gardant quand même une distance raisonnable. « Pourquoi.. Pourquoi tu reviens chaque fois que je me sens prête à tourner la page sur toi.. Sur nous deux ? Pourquoi tu gâches toujours tout et après tu reviens en me disant toutes ses choses.. Tu veux me faire espérer éternellement pour rien ? Tu veux me briser le coeur jusqu'à la fin de mes jours, histoire que je ne tombe plus jamais amoureuse ? » Le pire c'est que c'est plutôt sérieux comme question. Il a un sixième sens qui lui permet de détecter chaque fois que je suis prête à l'oublier ou quoi.


_________________

baby love me, 'cause I finally found you.
« Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est qu'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi. » ▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.   

Revenir en haut Aller en bas
 

caleb & luann. ▷ I feel a pain deep in my soul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La pêche au pain: une des "pêches à papa"
» Amorçage au pain
» Utilisation d'attractant et de pain pour carnassiers
» No-pain-no-gain-71
» L'calou74 et l'lacustris en quête......de pain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HILLSTON, TEXAS :: Woodland Street-