AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter tous les deux heures → tops-sites

Partagez | 
 

 (wendy) we need to talk.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

■ messages : 11 ■ monnaie : 113
■ pseudo : punk.leto.
■ célébrité : henry cavill.

MessageSujet: (wendy) we need to talk.   Mar 29 Juil - 11:22

Wendy Sheppard & Dean Maddox Hawthorne
Cela fait déjà une bonne heure que je suis à mon bureau, mais je n’arrive pas à mettre mes idées en place et en conséquent, je ne parviens pas à être productif. Je ne réponds pas aux appels ou que trop vaguement, je demande sans cesse à mon assistante de dire que je ne suis pas là ou que je suis trop occupé afin que personne ne me dérange, mais malgré cela, rien ne fonctionne. Je reste là, comme un imbécile, les yeux rivés sur l’écran de mon ordinateur, une page ouverte avec un document à lire, mais soit je saute quatre lignes, soit je lis trois fois la même et cela ne mène à rien. Un soupir glisse de mes lèvres au moment où je me laisse tomber en arrière sur mon siège. Je tourne sur quelques tours, balance un stylo sur le bureau et m’arrête finalement face à la grande vitre qui domine le bureau.

Pourquoi est-ce qu’elle reste dans mes pensées ? Pourquoi ne disparaît-elle pas rapidement, comme toutes les autres ? Qu’est-ce qu’elle a de si spéciale cette fille pour que j’en perde toute concentration et même le sommeil ? Wendy n’est pas comme les autres, elle m’attire, elle m’obsède, elle me rend fou et je crois que notre baiser n’a rien arrangé à la situation, bien au contraire… Mais pourquoi ai-je fais une chose pareille ?! Je dois être fou, complètement dingue… D’autant que maintenant, je sens bien qu’elle m’évite et moi, je n’ai pas l’air complètement ridicule devant son père qui se pose probablement mille et une questions, notamment durant les réunions ; moi, je cherche Wendy des yeux alors qu’elle, elle m’évite autant que possible… Situation compliquée et merdique en vue.

Je me lève brusquement, attrape ma veste de costume que j’enfile et sort de mon bureau sans perdre une seconde. « Judith, je prends une pause, je reviens d’ici une petite heure. », dis-je à mon assistante afin qu’elle ne soit pas surprise si je ne reviens pas dans quelques minutes. « Mais vous avez un rendez-vous dans… », je ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase ; je la coupe et me tourne vers elle. « Et bien annulez ! Ce n’est quand même pas bien difficile. », fis-je un peu trop durement avant de disparaître dans un ascenseur. Bon, je suis parfois un peu dur avec elle, mais en ce moment, ce n’est pas la  bonne période pour qu’on conteste mes choix… Certes, j’ai rendez-vous et bien ils viendront plus tard, il n’y a pas de quoi en faire une montagne.

Je sors de l’ascenseur après que les portes se soient ouvertes et je fais quelques pas dans le hall du bâtiment jusqu’à ce mon regard glisse sur une silhouette plus que familière. Mon Dieu, Wendy… La raison voudrait que je n’aille pas vers elle, que je ne cherche pas à le rejoindre, mais ma raison a disparue depuis bien longtemps. Je vais donc vers elle et une fois dans son dos, je me racle la gorge, lui signalant ainsi ma présence.

« Excuse-moi ? Est-ce qu’on peut se parler un instant ? »

Et parler de quoi, exactement ? De notre baiser ? Du fais que je me sois barré juste après ? Du fait qu’elle me fuit ? Ouais, je crois que c’est un peu de tout cela à la fois…
code by Silver Lungs

_________________
uc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 12 ■ monnaie : 60
■ pseudo : celui dont on ne doit pas prononcer le nom
■ célébrité : Emma Watson

MessageSujet: Re: (wendy) we need to talk.   Mer 13 Aoû - 11:06

we need to talk
dean&wendy
Comme d'habitude, je suis au bureau. Je m'ennuie comme pas possible alors je fais en sorte d'aller sur les catalogues en ligne assez discrètement pour ne pas me faire choper par un de mes supérieurs. En parlant de supérieurs... Cela fait déjà quelques jours qu'il y a eu ce petit... Dérapage avec Dean. Je ne sais toujours pas quoi en penser et à vrai dire, je n'arrive pas à me concentrer sur autre chose. C'est devenu une obsession. Il suffit que je prenne l'ascenseur pour penser à lui et à ce fameux baiser. Même au bureau, je reste passive sans savoir quoi taper sur mon clavier, ce qui fait que je passe des commandes de fringues : cette histoire va vraiment me ruiner. Je décide alors de me rendre dans le hall du bâtiment pour aller me chercher un café. Peut-être que ça aura le don de me réveiller un peu et de me faire redescendre sur terre.

J'emprunte alors l'ascenseur et je repense à notre baiser. Je sais pas, ça avait l'air sincère même si c'était quand même plein de pulsions... Enfin, il a quand même fini par se détacher, comme s'il regrettait son geste, ok ça me rend dingue qu'il se soit reculé... En fait, je ne suis même pas sûre de vouloir savoir si c'était sincère. Ça se trouve il s'en fout complètement de moi, et dès que je vais le croiser, il va me dire que c'était rien, qu'il était déprimé alors il s'est jeté sur la première venue, quelque chose du genre. Fiou, heureusement que je l'évite finalement.

Arrivée à la machine à café, je discute quelques minutes avec une collègue avant qu'elle me laisse pour aller fumer dehors. Je bois alors mon café et essaye de ne penser à rien pour me détendre un peu. J'ai quand même dépensé pas mal en fringues en l'espace de quelques heures, il va vraiment falloir que je me calme ! Alors que je pense à mes dépenses, quelqu'un derrière moi me surprend en se raclant la gorge si bien que je renverse le café brûlant sur mes fringues en murmurant un élégant merde. Quelle idée d'avoir mis un chemisier blanc, ça fait super classe !

Je finis par me retourner vers cette personne et là, je crois que je me tape la honte de ma vie : Dean. Aaargh c'est vraiment pas le bon moment. Est-ce qu'on peut se parler ? Euh... Comment dire... Je suis plus gênée que jamais là...

« Tiens Dean ! Quelle... Euh... Coïncidence ! Bah justement, j'allais retourner bosser là. »

Quelle excuse à deux balles ! Tout ça pour éviter la conversation, inutile de dire que c'est le parfait cliché en cas de situation gênante. Je suis vraiment pas crédible alors là, je crois que j'ai pas du tout le choix. Puis il fallait bien qu'on en vienne à en parler à un moment...

« Bon... Pas longtemps alors parce que j'ai du travail. De quoi tu voulais parler ? »

Autant faire l'imbécile jusqu'au bout... Après tout, c'est lui qui s'est jeté sur moi, même si c'est vrai, je l'ai pas repoussé. Pourquoi faut-il que ce soit si compliqué ?
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 11 ■ monnaie : 113
■ pseudo : punk.leto.
■ célébrité : henry cavill.

MessageSujet: Re: (wendy) we need to talk.   Ven 15 Aoû - 10:03

Wendy Sheppard & Dean Maddox Hawthorne
Mais qu’est-ce que je fiche exactement ?! À croire que je ne sais pas être raisonnable quand je le désire… En fait non, je ne sais pas l’être lorsque mon regard glisse sur la silhouette de Wendy. Ce n’est pas de ma faute, elle m’attire et elle m’obsède plus qu’elle ne le devrait. Elle ne quitte jamais mes pensées, elle hante mes nuits, elle hante aussi mes journées et je fais n’importe quoi lors de mes rendez-vous ou lors des réunions puisque je ne sais pas de quoi les autres parlent lorsque mes pensées se dirigent vers cette sublime jeune femme. Alors forcément, lorsque je la croise dans le hall, mes pas me mènent jusqu’à elle et je me racle la gorge pour lui dire que je suis derrière elle.

Ce n’est pas une très bonne idée puisqu’elle se renverse le contenu de son gobelet, ce qui me tire une petite grimace. Elle se retourne et je vois bien qu’elle n’est pas franchement à l’aise – nous sommes deux dans la même situation -. Je passe outre son excuse déjà entendue des millions de fois, y comprit dans les pires films du monde. J’esquisse un mince sourire, mais il s’efface lorsque mes yeux tombent sur la tâche qui domine son chemiser blanc.

« Est-ce que ça va ? Tu ne t’es pas brûlée ? » je lui demande avant toute chose, réellement inquiet pour elle.

Je ne suis pas un monstre ! Même si je me montre souvent très froid, je ne peux pas l’être envers elle et son bien-être passe avant tout le reste. Wendy est tellement différente des autres femmes et je ne sais pas comment être lorsque je suis en sa compagnie. Je sais que son père me tuerait s’il apprenait que je l’ai embrassé, mais sur le moment, je me fichais bien de son père… !

« Je voulais qu’on parle de… »

Ma phrase se coupe, mes yeux glissent de nouveau sur sa silhouette et cela me perturbe. Bon Dieu, Dean ! Tu n’es plus un adolescent de quinze ans qui fantasme comme un imbécile, un peu de tenue !

Je me ressaisis et ancre mes prunelles dans les siennes. Je souffle un grand coup et affiche de nouveau un mince sourire qui étire mes lèvres de quelques centimètres.

« Est-ce qu’on pourrait se rendre dans un coin plus tranquille ? Je n’ai pas envie que des oreilles indiscrètes entendent ce que j’ai envie de te dire. »

Et je n’ai pas envie que mes mots soient rapportés à son père. Je me fiche bien de ce qu’il dirait en fait, mais je n’ai pas envie que cela provoque une mauvaise ambiance entre nous alors que nous dirigeons cette société ensemble. Je sais qu’il protège sa fille et je le comprends très bien, mais je ne crois pas être un homme dangereux ou quelque chose qui y ressemble.

« Je t’offre un café ? Bien meilleur que celui-ci ? »

Je n’ai vraiment pas envie qu’on discute de ce baiser dans l’immeuble où nous travaillons. Il y a trop de monde, trop de passages et je n’aime pas la manière dont on nous regarde comme si on était des bêtes de foire. Comme si ils n’avaient jamais vu deux personnes en pleine discussion. À moins que ce soit dû au fait que je me rapproche toujours un peu plus de Wendy sans même m’en rendre compte, comme si mon corps était aimanté par le sien. Lorsque je me rends compte de cette proximité, je me recule de quelques pas et glisse les mains dans les poches de mon pantalon, comme pour m’empêcher de les poser sur elle.

code by Silver Lungs

_________________
uc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (wendy) we need to talk.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(wendy) we need to talk.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wendy la Tigrette
» Velo-talk : Un annuaire/site d'infos par Velo-Manager
» Fantasy trash-talk
» cher amis liégois
» Nopainnogain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HILLSTON, TEXAS :: Worth Street-