AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter tous les deux heures → tops-sites

Partagez | 
 

 You stay hidden but i see you smile i wanna stay inside your arms ft Eleanora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

■ messages : 34 ■ monnaie : 143
■ pseudo : sweet disaster × anais
■ célébrité : Martin fuckincute Garrix

MessageSujet: You stay hidden but i see you smile i wanna stay inside your arms ft Eleanora   Jeu 24 Juil - 8:16



Eleanora & Tobias

« Je vais t’avoir Barnett ! » Un fin sourire s’immisça au coin de mes lèvres. Un petit rictus mélangeant amusement et concentration. « Prend pas tes rêves pour une réalité Chad ! » En train de m’exciter sur la manette de ma xBox, mes yeux injecté de sang je ne pourrais pas dire l’heure qu’il est, je sais juste que le soleil s’est levé depuis longtemps et que j’ai passé la nuit devant cette maudite console. Qu’est-ce que c’est addictif ce truc mine de rien. Quand je m’y mets je peux être un vrai petit geek. Enfin, arriver à ce point no-life serait le terme plus approprié je pense. Un cri de victoire sortit de ma bouche en un éclair et sans trop comprendre comment j’étais debout, les bras en l’air. « BIM ! Comment je t’ai ken mon gars ! » Et voilà que je commence à me prendre un big boss. J’entends dans mon casque les soupirs de désespoir de mon ami devenu mon adversaire pour une nuit. Des années d’entrainement ça aide. Avant je ne faisais pas de sport alors j’étais presque tout le temps sur ma console. Je faisais presque du sport puisque je jouais à Fifa… Ok ce n’est pas faire du sport ça mais à cette époque ça me déculpabilisait de me dire ça. Maintenant je suis plutôt bon dans les deux alors cela me plait encore plus de pratiquer ces deux activité. Si j’avais voulu et si je m’y étais pris plus tôt j’aurais surement pu prétendre à un bon poste dans une équipe de baseball pro. Je n’ai aucune ambition de ce côté mais ça me plait tout de même d’y penser après tout c’est une grande victoire pour moi. Toutes ces années à me sentir mal dans ma peau et quand je vois ou j’en suis aujourd’hui je ne peux qu’avoir le sourire. C’est juste formidable. Je me revois encore courir à en cracher mes poumons après seulement 100 mètres de parcouru et maintenant je pourrais faire un semi-marathon sans problème. Cela m’a appris une chose importante, quand on veut on peut c’est vrai mais il faut tout d’abords s’en donner les moyens. En jouant durant des heures à la console, je me suis donné la chance d’être bon. En entrant au centre, je me suis donné la chance de perdre beaucoup de kilo mais aussi de me permettre d’acquérir une vie saine. Je viens à peine de recommencer une partie que la sonnette retentit. J’appuie sur le bouton pause sous les cris de protestation de mon adversaire chez lui. Il s’en remettra. Je dévale les escaliers tout en plaçant une casquette sur ma tête. J’ai pas dormi et j’ai l’air de rien comme ça alors comme mes cheveux ne sont pas coiffé je peux au moins cacher ça. Une tête blonde me fait face alors que j’ai enfin ouvert la porte. « Hey Nora ! » J’affichais un grand sourire, contant de la voire. Mon sourire s’effaça en voyant l’expression de la jeune femme. Cette expression que j’avais vue, hélas, trop de fois. « Qu’est ce qu’il a fait encore ? » J’avais un ton las et énervé. Je ne porte pas Max dans mon cœur, pour des raisons évidentes. Il est l’un de ceux qui se sont donné un malin plaisir à se foutre de moi. Il était souvent le premier à venir m’embêter. Je le supporte juste parce qu’il est en couple avec ma Elea. Et encore, quand je vois dans quel état elle arrive chez moi, j’irais bien lui foutre mon poing dans sa tête stéréotypé de sportif parfait. J’avais pris Eleanora dans mes bras et fermer la porte après nous.  

_________________
Instant crush

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 22 ■ monnaie : 96
■ pseudo : laura.
■ célébrité : elle fanning.

MessageSujet: Re: You stay hidden but i see you smile i wanna stay inside your arms ft Eleanora   Ven 25 Juil - 5:45


" running back through the fire when there's nothing left to say,
it's like chasing the very last train when it's too late. "

@ broken stringsjames morrison.

Tu rentres de la maison, épuisée. Tu jettes ton starbucks dans la poubelle et saute sur le canapé près de max, étalant tes jambes sur les siennes. Il est absorbé devant son ordinateur, sûrement à l'écriture d'un travail à rendre à la rentrer, Max il refait sa dernière de lycée, car la littérature c'est pas son truc et visiblement le français non plus. Le voir ainsi le rend encore plus attirant que d’habitude. Il t'en faut peu pour être attiré par cet homme de toute évidence. Tu restes quelques instants à le regarder taper rapidement sur les touches du clavier, à supprimer, revenir en arrière, un enchaînement assez drôle au final, puis décides d'exploser la petite bulle où il est. « Passé une bonne journée mon cœur ? » demandes-tu avec une voix qui se veut un peu plus calme et mielleuse que d'habitude, c'est comme avec les gosses ça, on change de ton en fonction de la personne. Un peu pathétique. Max, il vivait presque chez toi. Tes parents l'appréciait, sans plus, l'entente avec sa famille n'était pas génial, alors toi tu restais à ses côtés.  Alors que tu sors de ton sac ta commande de nouilles chinoises, il te retourne la question à laquelle tu réponds un oui sincère. Oui tout va bien, ta vie est parfaite. Tu es la femme la plus épanouie du monde. Toute ta famille est en bonne santé, tu as l'emploi de tes rêves, un petit-copain parfait, un chien trop mignon, des amies adorables. La belle vie comme dans les films quoi. Faut dire, tu t'es pas mal acharné à construire une petite existence tranquille comme tu l’espérais. Sans accroc, sans risque. Tout en mangeant devant la télévision qui tourne sans son, tu cheek ton portable à l'asseau de nouvelles croustillantes. Twitter, Facebook, tout y passe. Tu te lève pour jeter tes nouilles, enfin terminée. La simplicité qui s’inscrit dans une routine peut être effrayante quelques fois. Du moins, c’est le sentiment qui te gagne lorsque tu balayes ta cuisine d’un simplement mouvement circulaire. Sur le plan de travail figure tout un tas de bouquins ouvert à différentes pages, des feuilles de cours, des photocopies d’articles et de rapports, un bloc note personnel, ton mug de thermo renfermant sans nul doute ton lait chaud. A force de prendre de la caféine tu en arrivais à ne plus dormir le soir et puis le thé n’aidant pas non plus tu avais opté pour un lait au miel, un vieux remède grand-mère qui portait plutôt ses fruits d’ailleurs. Tu pars dans ta chambre, tes parents ne sont pas là et c'est surement pourquoi la scène qui s'est dérouler ensuite est arrivé. Tu enlève ta jaquette et tu détache tes cheveux. Tu ne vois ni n'entend Max arrivé. Il plaque ces mains sur tes hanches, embrasse ta nuque, jusqu'à là rien ne te dérange, jusqu'à ce qu'il glisse ses mains sur ton intimité. Tu lui attrape les poignets, les repousses avant de te retourner.  « Arrête ! » Il ne repond pas et au contraire de ta demande il te pousse sur le lit, tu essaie de te relever mais il vient sur toi, il embrasse ton cou et passe ses mains sous ton t-shirt.  « ARRÊTE ! STOP! » Tu arrives à lever ton genou jusqu'à son entre jambe et tu lui met un coup rapide et fort. Il tombe sur le côté et toi tu as le temps de te relever.  « Dégage d'ici ! Maintenant ! » Il se relève difficilement et il part. Une fois qu'il est partie, tu te sens sale. Tu enlève tes vêtements et tu file sous la douche. Une fois dans ta douche tu laisse l'eau mi-chaud mi-froide couler sur ta peau et là, seulement là, tu te met à pleurer. Tu te laisse glisser contre la paroi de la douche, sans pour autant arrêter l'eau. Tu sors de la douche 30 minutes plus tard, tu attache tes cheveux en chignon désordonner et tu t'habille rapidement d'une salopette et un simple t-shirt blanc. Tu vas au salon, range tes cours, les feuillettes. Finalement, tu avais assez donné pour aujourd’hui, tu poursuivrais demain. Prenant les clés de ton appartement, tu prends soin de fermer la porte. En bas de l’immeuble, tu sors ta bicyclette avant de monter dessus et te pédaler en direction de chez Tobias, il n'y a que lui qui pourrai te donner le sourire. Tu sonnes, tu attends. « Hey Nora ! » Il a un grand sourire, t'aime son sourire. « Qu’est ce qu’il a fait encore ? » Tu avales difficilement ta salive, il te prend dans ses bras et tu profite de l'instant. Il ferme la porte et toi, t'es a nouveau à deux doigts de pleurer. « Il voulait.... Je voulais pas.. » Tu as honte en réalité, honte de raconter que tu ne voulais pas passé le stade supérieur avec ton petit ami. Mais là chose que toi seule savait, s'était que tu voulais passé ce stade, mais pas avec Max. « Il forcait.. je lui ai mit un coup.. là où sa fait mal.. » Rien que d'imaginer la tête de ton petit copain à cet instant, tu en souris. T'es un peu sadique. « Je lui ai demandé.. de partir, enfin de dégager et il est partit. » Tu passe ta main sur ta nuque, t'es gênée un peu. « Je me suis douché.. et je suis venue ici.. » Tu baisse les yeux, voilà tu as honte.

_________________

    Soyons extraordinaires ensemble, plutôt qu’ordinaires séparément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 34 ■ monnaie : 143
■ pseudo : sweet disaster × anais
■ célébrité : Martin fuckincute Garrix

MessageSujet: Re: You stay hidden but i see you smile i wanna stay inside your arms ft Eleanora   Ven 25 Juil - 19:30



Eleanora & Tobias

Elle était là, contre toi et ça t’énerve. Comment a-t-il pu l’a rendre dans cet état, encore une fois ? Tu bouillonne à l’intérieure à chaque fois qu’elle vient te voir comme cela. Comment ose-t-il faire du mal à ce petit ange que tu tiens dans tes bras. Car oui, pour toi, ta meilleure amie est un ange. A tes yeux c’est une princesse, gentille, douce et adorable. Tu n’as jamais compris comment on pouvait faire du mal à un être aussi précieux. Alors tu la tien fort contre toi, sa tête sur ton épaule, tu sens son souffle chaud effleurer ton cou. . « Il voulait... Je voulais pas... » Ton front se plisse. Tu as malheureusement tendance à imaginer le pire et dans ce cas précis cela te fais. Horrifier par le pire des scénarios tu préfères ne rien dire, attendant la suite. « Il forçait... je lui ai mis un coup... là où ça fait mal... » Tu soupires de soulagement même si dans un pur automatisme ta main viens se placer d’elle-même sur ton entre jambe. Une chose est sûre, tu n’aurais pas aimé être à la place de Max. Il l’a bien mérité dans un sens. . « Bien joué » Ta voix est un peu trop joyeuse qu’elle ne devrait l’être. Tu n’a jamais porté cet enfoiré dans ton cœur et savoir qu’il a dû bien morfler te fais vaguement plaisir tu ne le nieras pas. « Je lui ai demandé.. de partir, enfin de dégager et il est partit. » Tu as ce regard posé sur elle, ce fameux regard mi énervé, mi protecteur. Si tu le pouvais tu partirais dès maintenant pour aller casser la gueule de Max mais soyons honnête question gabaries tu ne réussirais qu’à te faire massacrer. A ce rythme, un jour, pris de colère tu risques de craquer et finir par lui en coller une. Et pourtant, tu n’es pas un violent, tu ne la jamais été, doux comme un agneau, tu ne ferais pas de mal à un moustique même si il te pique durant toute une nuit. « Je me suis douché... et je suis venue ici... » Tu restes la regarder quelques instants avant de saisir sa main pour la guider jusqu’au salon. Sans lâcher la main de la jeune blonde tu t’assois sur le canapé pour la prendre encore une fois dans tes bras et la laisser poser sa tête sur ton épaule. Réflexe de bisounours. Tu en fais à tout le monde, tout le temps et encore plus quand les gens que tu aimes ne vont pas bien. « Si il t’aime et que tu n’es pas prête il devrait le comprendre… » Il n’a aucune éducation ou alors une très mauvaise s’il n’est pas capable de comprendre cela. En plus ce n’est pas comme si il était à plaindre. Il a une copine lui, et il trouve encore le moyen de se comporter comme un primate en rut. Tu n’as jamais compris les mecs comme ça, il faut dire que tu fais partit de cette espèce en voie d’extinction des gentlemen qui arrive à penser avec leur cœur et leur tête plutôt qu’avec ce qu’ils ont sous la ceinture. « Vous n’en aviez jamais parlez avant ? » Tu essayes de comprendre la situation sans attaquer Max. Après tout, c’est le copain de Nora, tu ne te permettrais jamais de te laisser guider par ta jalousie. Alors tu respectes son choix même si tu ne le cautionne pas forcement. « Tu mérites tellement mieux Nora… » En même temps, que ce soit de ton point de vue ou de celui de son père tu sais très bien que pour vous deux aucun gars ne serait jamais assez bien pour elle. A la limite, toi tu ferais l’affaire pour son père mais il faut dire que tu as une relation assez étrange avec le père de ta meilleure amie, c’est plus un pote qu’un adulte.  

_________________
Instant crush

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You stay hidden but i see you smile i wanna stay inside your arms ft Eleanora   

Revenir en haut Aller en bas
 

You stay hidden but i see you smile i wanna stay inside your arms ft Eleanora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» My smile making machine et moi ! salut
» recherche pezon michel bass smile et shimano sonora 1000
» Transports Smile (35)
» Mopar Graveyard Hidden in the Carolina Hills
» Smiley Moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HILLSTON, TEXAS :: Wedgewood Street-