AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter tous les deux heures → tops-sites

Partagez | 
 

 myler - cinderella didn't ask for a prince charming, she asked for a dress and a night off.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

■ messages : 93 ■ monnaie : 614
■ pseudo : spurryquick.
■ célébrité : la fantastique selena gomez.

MessageSujet: myler - cinderella didn't ask for a prince charming, she asked for a dress and a night off.   Sam 14 Juin - 21:44

Arya Maxwell-Jones ∞ TYLER BARNETT
I’m a paradox. I want to be happy, but I think of things that make me sad. I’m lazy, yet I’m ambitious. I don’t like myself, but I also love who I am. I say I don’t care, but I really do. I crave attention, but reject it when it comes my way. I’m a conflicted contradiction. If I can’t figure myself out, there’s no way anyone else has.
Si il y avait bien une chose que Arya Maxwell-Jones ne supportait plus ces temps-ci, c'était bien les couloirs de la fac. La chaleur ambiante rendait les cours désagréables, l'atmosphère de stress propre aux périodes d'examen se faisant sentir partout mais surtout, depuis la fameuse soirée de Wranda Palmer, tous avaient les yeux rivés sur MJ et elle avait de plus en plus de mal à en faire abstraction. Pourtant ce n'était pas comme si elle n'était pas habituée aux rumeurs mais celle-ci se faisait de plus en plus nombreuses et insistantes, sa meilleure amie l'appelait tous les deux jours pour lui dire qu'elle avait entendu telle ou telle chose ce qui leur avait valu de se disputer violemment quelques jours auparavant. Arya ne supportait plus qu'on la juge, qu'on l'enfonce, qu'on imagine sa vie privée et pourtant depuis qu'elle avait passé la nuit avec Tyler Barnett il lui semblait que le campus entier révolvait autour de cette nuit particulière. Arya n'en avait que très peu de souvenirs. Elle se revoyait malade, vomissant l'alcool ingurgité trop vite, elle se voyait vaseuse dans un lit immense et pouvait encore sentir la présence apaisante de la personne qui avait veillé sur elle mais quant au reste... Elle n'en avait aucune idée et c'est ce qui la rendait dingue. Pour la première fois de sa vie elle se demandait si oui ou non elle avait couché avec quelqu'un, faute de souvenir. C'était humiliant, embarassant surtout que le quelqu'un en question n'était pas n'importe qui. Tyler Barnett, le tombeur de ses dames, le dieu grec au cerveau surdéveloppé, le fêtard invétéré saupoudré d'une réputation de gros connard. Ce n'était vraiment rien de rassurant, MJ détestait le personnage -sans doute parce qu'elle s'y reconnaissait un peu trop- et s'était appliqué à éviter le futur avocat depuis cette fameuse nuit qu'elle aurait souhaité oublier. Hélas c'était sans compté les inombrables langues de vipère qui hantaient le campus, passant leur vie à lui demander si elle était avec TJ, si elle entretenait une quelconque relation secrète avec lui, s'il était si bon que ça au lit. Arya s'énervait, se vexait, s'insurgeait mais rien n'y faisait, tout le monde était sûr qu'elle mentait alors qu'en réalité elle n'avait vraiment aucune idée de ce qu'il s'était passé cette nuit là même si tous les élements portaient à croire le pire.

Quoiqu'il en soit avec l'approche des examens, même si arpenter les couloirs de la fac était devenue une torture pour elle, MJ avait décidé de se concentrer et de faire un dernier effort. Elle avait déjà 13 de moyenne mais ça ne lui suffisait pas, elle voulait une mention encore meilleure, à la hauteur de ses ambitions et pour se faire, elle s'était inscrite à des cours de soutien supplémentaire. C'était un vendredi, veille de week-end, il était environ 19heure lorsque le cours se termina. Fatiguée et contrariée, la jeune femme poussa un long soupir lorsqu'elle surprit un groupe de fille en train de la regarder tout en chuchotant. Elle aurait tellement aimé que Luann soit là dans un moment comme ça, mais les choses étaient devenues tellement compliquées... « Plus fort, j'entends pas. » leur adressa t-elle avec un sourire hypocrite. Excédée, la jeune brune dévala donc les marches de l'amphithéâtre lorsqu'elle crut voir deux mecs s'engueuler dans le couloir, l'attroupement qui s'était formé autour d'eux laissait présager qu'il ne se passait rien de bon. Curieuse et avide de potins comme elle pouvait l'être en tant que gamine de 22 ans, la jeune étudiante se glissa dans la foule lorsqu'elle le vit. Barnett. En train de coller un mec contre un mur. Les yeux écarquillés, Arya regarda celui auprès de qui elle s'était réveillée sans souvenir il y a deux semaines et son discours l'acheva. Les mots qu'il avait employé, ce qui était dit.. Il n'y avait plus de doute. Ils avaient couché ensemble et il n'assumait pas ! Il prétendait de ne pas l'avoir toucher puis juste après il osait dire que les filles lui mangeait dans la main. Arya était sous le choc, et en colère. En colère de s'être mise encore dans une situation embarassante, en colère de s'être encore tapé un connard, décidément rien ne lui réussisait en ce moment. Folle de rage, elle regarda TJ passer devant elle sans lui adresser ne serait-ce qu'un regard. MJ attendit quelques secondes que la foule se disperse et le rattrapa, le poussant dans un couloir adjaçent, plus petit, qui menait au local de service. Cette fois-ci ce fut elle qui le bouscula violemment. « C'est quoi ton problème ?!! Tu peux pas faire juste comme si il s'était rien passé ?! Si tu voulais pas que tout le monde sache qu'on a couché ensemble et te faire insulter, t'avais qu'à te taire ! J'ai horreur des mecs qui assument rien ! » Persuadée à présent qu'ils avaient bel et bien couchés ensemble, la rage avait laissé place à la déception. Est-ce qu'un jour elle réussirait à partager un moment intime avec quelqu'un sans que celui-ci le détruise ou altère sa vie de manière significative ? [/color]
code by Silver Lungs

_________________
THREE METERS UPON THE SKY -
I know you're tired of loving with nobody to love. So just grab somebody, not leaving this party with nobody to love. unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 52 ■ monnaie : 190
■ pseudo : Mat'
■ célébrité : Zac Efron

MessageSujet: Re: myler - cinderella didn't ask for a prince charming, she asked for a dress and a night off.   Mer 18 Juin - 21:46


You could be my it girl... Baby you're the shhh girl... Lovin' you could be a crime. Crazy how we fit girl. This is it girl. Give me 25 to life, I just wanna rock all night long and put you in the middle of my spotlight, you could be my it girl. You're my biggest hit girl. Arya & TJ

THEY DON'T KNOW ABOUT US AND NEITHER DO YOU.

Les rumeurs, TJ avait l'habitude d'en être la cible, à vrai dire, on lui prêtait une liste de petites amies considérables, sans même parler de celle recouvrant toutes celles qui étaient passées dans son lit. Il n'y prêtait même plus attention, il savait bien que c'était peine perdu. Au début, il avait à tout prix prouver qu'il n'était pas ce super connard qui passe sur tout ce qui bouge, ce bourgeois sans scrupule qui ne s'intéresse qu'aux belles formes et à l'argent, puis il avait abandonné, il s'était lui-même abandonné, devenant ce qu'on voulait qu'il soit. Désormais habitué des soirées mondaines avec sa bande de la haute, organisateur de soirées, dealeur à ses heures perdues, Tyler n'était plus que l'ombre de lui-même en société, il était ce type qu'il s'était promis de ne jamais devenir, ce type qu'il méprisait au plus profond de lui-même, mais une image qui lui permettait d'oublier que son cœur était brisé en millions de petits morceaux... Plusieurs s'y étaient essayé, avaient tenté de recoller les morceaux mais il est si difficile de construire lorsque la base n'est pas encore consolidée. Alors chaque tentative s'était transformé en échec cuisant, personne depuis Marley n'avait pu vraiment entrer dans l'univers secret de Tyler James Barnett, ce mec populaire dont on parle mais dont on ne connait pas grand chose finalement. Il profitait au maximum des plaisirs de la vie étudiante tant qu'il le pouvait encore, parce qu'à vingt-six ans, il allait bientôt devoir entrer complètement dans la vie active et dire adieu à toutes ces fêtes, ces filles qui viennent se jeter dans ses bras pour goûter à la crème de la crème en terme de popularité, ou bien tout simplement pour se taper le petit frère de Deacon Barnett, le CEO d'un label prestigieux de musique, en espérant que le sexe leur ouvrirait les portes d'un contrat. Le pourquoi du comment ? TJ n'en avait rien à faire, si elles voulaient son corps, il leur donnerait sans problème, tant que ça en reste là. Aucune attache, des aventures brèves, juste du physique, ça lui suffisait.

Seulement voilà, quelques jours auparavant, sans qu'il puisse se l'expliquer, il avait vu en Arya Maxwell-Jones quelque chose de différent, il avait perçu dans son regard bien plus que dans celui des filles qui l'entourent, il avait vu son reflet, alors il l'avait suivie, il avait veillé sur elle comme on protège quelqu'un qu'on aime... Pourtant, il ne l'aime pas cette dingue, il ne la connait même pas, il sait simplement qu'elle est ce qu'on appelle une fille perturbée, une fille qu'on pourrait facilement attribuer à sa liste de partenaires sexuelles tant les bruits vont bon train à son sujet. Les faits et gestes tous plus délurés les uns les autres de la brune sont sujets à polémique dans les couloirs de la fac et TJ en avait eu écho comme tout le monde. Cette soirée-là, Arya s'était mise dans un état calamiteux, elle était au summum du pathétisme, incapable de faire deux pas dans la même direction, les yeux voilés par une quantité astronomique d'alcool ingurgité. Clairement, quand on connaissait leur réputation mutuelle, l'idée d'un feu d'artifice sexuel entre ces deux lions en cage ne semblait pas si folle, à vrai dire, elle aurait pu s'avérer être exacte, mais ce n'était pas le cas. D'ailleurs, TJ n'avait rien essayé, ça ne lui était pas venu à l'esprit, il avait juste eu envie d'être là pour elle comme personne n'avait jamais été là pour lui quand il touchait le fond. Un tel comportement devait avoir pour origines un tas de problèmes, de profondes blessures, et il n'avait pas envie qu'on lui fasse du mal, qu'on abuse encore plus de sa situation. C'était ridicule, d'ailleurs, allongé sur le lit à côté de la soularde endormie, il avait pensé à s'en aller, mais il n'avait pas pu, préférant jouer au chien de garde jusqu'au bout, avant de s'endormir à ses côtés, gagné par la fatigue d'une soirée éprouvante. S'il lui était familier qu'on parle de lui à la fac, le sujet Arya le rendait fou, il n'avait pas eu l'occasion de la revoir depuis la fête et ça le travaillait. Il aurait aimé voir comment elle allait, lui demander ce qui l'avait fait fuir, lui faire cracher un 'merci' qu'il méritait amplement... mais rien. Seulement cette fois, les interprétations de leur escapade à l'étage ne lui plaisaient pas du tout, on insinuait des choses sur lui qu'il détestait, des choses innommables qu'il ne pouvait pas laisser passer. Alors il avait perdu son sang froid, il avait menacé le type, créant un spectacle malgré lui dans le hall du bâtiment de droit. Fou furieux, il finit par s'en aller en criant parmi la meute, effaré qu'on puisse pousser le vice jusque là et faire circuler des choses si atroces à son égard.

Il allait rentrer chez lui et appeler son frère, lui raconter ses malheurs puis aller se faire payer un coup chez ses potes pour oublier cette journée merdique. Ouais, il allait sortir de ce fichu hall et ne plus voir toutes leurs sales faces. Avant qu'il n'ait le temps de franchir les portes vitrées du bâtiment, une main l'agrippa et le poussa dans le couloir de derrière que peu d'étudiants fréquentent, menant directement au placard à balai. "Ah, enfin tu viens chercher ton dû..." Arya se trouvait devant lui, elle qu'il avait à tout prix chercher à revoir et qu'il n'avait pas été en mesure de retrouver, et bien qu'il avait envie de lui poser plein de questions, de lui dire plein de choses, il la provoquait avec une nonchalance certaine, il avait ce côté hautain insupportable et ce sourire narquois qui donnerait à toute fille saine d'esprit l'envie folle de le gifler. Elle était furieuse, ses yeux lançaient des éclairs, et sa brutalité ne laissait planer aucun doute. Elle lui en voulait. Pourquoi au juste ? Il avait pris soin d'elle, avait joué le rôle de l'ange gardien sans rien demander en retour, et voilà que ça lui tombait dessus sans raison aucune. "Je te demande pardon ?" Il était choqué, presque outré. Mais à quoi pouvait-il s'attendre, évidemment qu'elle allait penser ça ? Sa réputation à lui aussi le précédait, il était ce Dom Juan, ce mec accro au sexe qui baisait tout ce qui bouge, pourquoi est-ce qu'elle, cette fille qu'il ne connaissait même pas, aurait échappé à la règle ? Chuchotant pour être sûr qu'on ne l'entende pas, comme pour protéger cette image de lui qui ne lui ressemblait finalement pas vraiment, TJ leva les bras au Ciel. "J'te jure, il ne s'est rien passé. Je... P'tain, j'sais que ça parait dingue mais..." Il aurait voulu lui dire qu'il avait juste voulu être là pour elle, mais son cœur l'avait stoppé en plein élan, envoyant des signaux d'alertes rouges, des grands panneaux qui lui ordonnaient de faire marche arrière avant qu'il ne s'engage dans une voix sans issue... Celle qui fissurera sa carapace. "Mais je ne couche pas avec des épaves.". Il baissa la tête, déçu de ne pas avoir été capable d'être honnête, de faire ce qu'il avait prévu. Encore une fois, il avait opté pour la facilité, parce qu'il était effrayé. Arya lui faisait peur, très peur, parce qu'elle avait un pouvoir dont elle ne soupçonnait même pas l'existence, celui de mettre à mal ce qu'il avait eu tant de mal à construire : elle pouvait faire exploser complètement toutes les barrières qu'il s'était mises, elle était dangereuse pour lui, et c'était le plus excitant.
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 93 ■ monnaie : 614
■ pseudo : spurryquick.
■ célébrité : la fantastique selena gomez.

MessageSujet: Re: myler - cinderella didn't ask for a prince charming, she asked for a dress and a night off.   Dim 22 Juin - 9:00

Arya Maxwell-Jones ∞ TYLER BARNETT
I’m a paradox. I want to be happy, but I think of things that make me sad. I’m lazy, yet I’m ambitious. I don’t like myself, but I also love who I am. I say I don’t care, but I really do. I crave attention, but reject it when it comes my way. I’m a conflicted contradiction. If I can’t figure myself out, there’s no way anyone else has.
Elle aurait réellement tout donné pour savoir ce qui c'était passé à cette foutu soirée. Parfois quelques bribes lui revenaient mais le sentiment dominant qui en ressortait était une gueule de bois tenace et toujours cette même impression qu'on avait veillé sur elle. Mais le tempérament pessimiste de la jeune brune et sa mauvaise opinion de la gente masculine la poussait à croire qu'ils étaient tous pareils et qu'il n'y avait rien à en tirer. Tyler James Barnett était d'ailleurs l'exemple type du genre de mecs qu'elle pensait connaître par coeur : un physique de Dieu grec, des parents sûrement immensément riches, des nanas et de la weed à en revendre, aucun sens des réalités et jamais dans la finesse et la délicatesse. Elle connaissait ce genre de mecs car elle n'avait fréquenté que ça toute sa vie, tous les amis qu'elle cotoyait été issu de la jeunesse dorée et Arya se souvenait avoir croisé TJ plusieurs fois en soirée, tout lui indiquait qu'ils vivaient dans le même monde mais la jeune brune était bien loin de se douter de la vérité. Il n'y avait qu'à voir sa façon de se comporter avec elle à cet instant même. Arrogant, sûr de lui, Tyler bombait limite le torse devant elle et bien sûr Arya loin de se laisser impressionner ne se démontait pas, persistant à monter elle aussi sur ses grands chevaux. « Chercher mon dû ? Je te dois rien Barnett, je t'ai pas demandé de venir me tenir les cheveux pendant que je rendais ma vodka. Arrête de te prendre pour un super-héros ! » Non mais alors là franchement, c'était culotté de sa part ! Après tout elle ne lui avait rien demandé, elle était bien en bas de cet escalier à se demander comment elle avait pu être assez conne pour croire qu'elle réussirait à gérer sa troisième cuite de la semaine. Mais il était vrai que sa présence l'avait réconforté et lui avait permis de s'endormir paisiblement à ses côtés... Cela faisait une éternité qu'elle ne s'était pas endormie avec quelqu'un. Bien sûr elle avait beaucoup dormis avec Caleb et Chuck dans le passé mais ça n'avait rien à voir...

Néanmoins elle ne pouvait le nier, elle sentait quelque chose entre eux. Elle était certes incapable de le définir mais quelque chose circulait, quelque chose qui n'était pas comme d'habitude. Décontenancée, Arya tenta de retrouver un peu de calme en se passant une main dans les cheveux lorsque TJ lui balança qu'ils n'avaient rien fais ce soir-là, la coupant nette dans son élan. Estomaquée, la jeune femme n'essayait même pas de cacher sa surprise. Autant elle avait souvent dû rétablir la vérité vis à vis d'un mec avec qui elle était sûre de ne pas avoir couchée autant c'était la première fois qu'elle voyait un mec lui dire clairement qu'il ne s'était rien passé entre eux. « T'es pas sérieux là ? On a passé la nuit ensemble, j'étais complètement faite, je me souviens de toi, tu étais allongé à côté de moi dans le lit et tu veux me faire croire qu'il s'est rien passé entre nous ? Je te connais pas mais je me connais, j'ai forcément tenter quelque chose. » Et c'était sans aucun doute ce qu'elle avait du faire, se serrer contre lui, à la limite de l'inconscience et lui demander de faire ce que tout le monde faisait en sa compagnie. A vrai dire quand il l'avait déposé sur un lit dans une chambre elle s'était attendue à ce qu'il se mette sur elle pour faire sa petite affaire. Elle avait honte de parler ainsi d'elle mais toute sa vie n'avait été que ce genre d'expérience, aussi humiliantes soit-elles. Et jusqu'à ce que Barnett lui affirme qu'il ne s'était rien passé, elle y avait crû.. « Après tout tant mieux n'est-ce pas ? Maintenant je n'ai plus qu'à expliquer à 40 000 personnes que toi et moi c'était qu'une vaste plaisanterie. » Lorsque Barnett lui balança qu'il ne couchait pas avec des épaves, Arya afficha une mine outrée avant de répliquer du tac au tac. « Tu n'as pas couché avec moi parce que tu étais sans doute beaucoup trop bourré pour réussir à assurer, rien avoir avec un preux chevalier juste un mec impuissant sous l'effet de l'alcool ! Donc ne joue pas les mecs raffinés quand on voit la gueule de tes exs, on se demande pourquoi tu tapes des manières ! » Un courant d'air frais passa dans le couloir, obligeant Arya à serrer ses bras autour d'elle; ses yeux lançaient des éclairs et si elle avait pu tuer Tyler James Barnett par la simple force de son regard elle l'aurait sans doute fait, elle ne savait pas pourquoi mais elle se sentait presque déçue de son comportement comme si elle avait cultivé au fond d'elle ces deux dernières semaines l'espoir que TJ l'avait vraiment bien traité cette soirée là et que peut-être méritait-elle une fois dans sa vie un traitement de faveur.
code by Silver Lungs

_________________
THREE METERS UPON THE SKY -
I know you're tired of loving with nobody to love. So just grab somebody, not leaving this party with nobody to love. unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 52 ■ monnaie : 190
■ pseudo : Mat'
■ célébrité : Zac Efron

MessageSujet: Re: myler - cinderella didn't ask for a prince charming, she asked for a dress and a night off.   Jeu 10 Juil - 21:05


You could be my it girl... Baby you're the shhh girl... Lovin' you could be a crime. Crazy how we fit girl. This is it girl. Give me 25 to life, I just wanna rock all night long and put you in the middle of my spotlight, you could be my it girl. You're my biggest hit girl. Arya & TJ

THEY DON'T KNOW ABOUT US AND NEITHER DO YOU.

Tous les deux dans le placard à balai, TJ avait essayé de rester discret pour ne pas attirer les regards et surtout les petits curieux... Ils avaient beau être dans le couloir le moins visité de la fac, les murs avaient des oreilles et il n'avait absolument pas envie de devoir encore une fois expliquer ce qui l'avait amené à se retrouver dans une situation gênante. "Ecoute moi bien, je n'étais pas bourré, moi je me souviens très bien de la soirée et celle de nous qui était incapable de mettre un pied devant l'autre, c'était bien toi. Tu n'as même pas été capable d'ouvrir la porte de la salle de bain, j'ai du le faire pour toi ! Sérieusement Arya, pourquoi est-ce que tu te mets dans des états pareils ?! C'est..." Il ne savait pas vraiment pourquoi il lui disait tout ça, ni même pourquoi il avait envie de savoir la réponse, mais la vérité était là, il avait envie de comprendre. "C'est dangereux, y'a des types qui auraient pu profiter de toi, te faire des choses... immondes et..." Il grimaçait. TJ n'était sûrement pas le plus romantique des mecs, loin de là, mais il n'avait jamais couché avec une fille qui ne voulait pas s'envoyer en l'air avec lui. Il la regardait de bas en haut, essayant d'imaginer ce corps qu'il avait protégé toute une nuit, avant de finalement se ressaisir et cette fois planter son regard dans ses yeux noisettes. Finalement, il arqua un petit sourire et commenta son dernier pic. "Pour les exs, je ne vais pas spécialement te contredire, c'est aussi la raison pour laquelle ce sont des exs." Il lui adressa un clin d'œil, mieux valait en rire, de toute façon, sa liste de conquêtes était à l'image de la population, certaines étaient canons, d'autres l'étaient moins, ça faisait partie des "erreurs" dont il ne se vantait pas auprès de ses amis et qu'il espérait qu'on oublie pour lui. Arya s'était tellement fâchée, avec ses grands gestes, une petite boule de poussière qui devaient appartenir au balai allongé sur l'étagère à côté d'elle se logea dans ses cheveux sans qu'elle le remarque. Le futur juge tendit la main et d'un geste doux et attentionné, lui ôta le tout, laissant trainer sa main sur la joue de la jolie brune. "Il ne s'est rien passé, fais moi confiance..." Son ton était calme, presque suppliant, il était complètement déstabilisé par son répondant, mais cette fragilité qu'il avait cru apercevoir ce soir-là... Tiraillé entre les deux Arya, celle qui se présentait face à lui maintenant, sobre et déterminé, et celle de la soirée, seule et sans défense.  

C'était dingue, il avait espéré la revoir, lui parler, discuter avec elle de tout ça et voilà que la situation lui avait échappée, ils étaient là à se regarder comme des chiens de faïence, pas certains de dire et d'entendre ce qu'ils avaient envie, ce qu'ils avaient espéré. Si TJ ne savait pas vraiment ce qu'il cherchait dans ce placard avec la brune, Harold McStudd et Jake Kingsley ne mirent pas longtemps à en tirer des conclusions à leur place. Ouvrant la porte du placard, chacune trainant une fille par la main, leur braguette déjà ouvertes, quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'ils trouvèrent les deux héros de toutes les rumeurs cachés, seuls, le Dom Juan caressant la joue de la trainée du coin. *CLIC* la photo était prise, ils étaient encore bon pour des rumeurs infondées. Les quatres intrus s'échappèrent rapidement, non sans quelques remarques toutes aussi classes les unes que les autres. Baissant la tête, serrant les poings, TJ était énervé. Il donna un immense coup de pied dans l'étagère qui tomba à la renverse, laissant le matériel s'éclater au sol dans un fracas des plus indiscrets. "Putain !! Tu vois, tu vois, c'est ça le problème ici ! Tu fais un truc, et on en monte toute une histoire ! Demain on va dire qu'on a baisé dans le placard, qu'on t'a trouvée nue dans mes bras et que tu criais mon nom tellement fort que ça a rameuté la foule !" Il faisait les cent pas, tournait sur lui-même. "Tu vois, t'aurais du me croire quand j'disais qu'il ne s'était rien passé, on en serait pas là !" Il la foudroyait du regard, s'ils avaient empiré leur cas, c'était de sa faute, elle aurait du le laisser partir, au lieu de le retenir... A vouloir faire le bien, voilà ce qui lui tombait dessus. Il aurait mieux fait de ne jamais monté ses escaliers et de la laisser se noyer dans son propre vomi... Après tout, il ne la connaissait pas cette petite p... Il leva la tête au même moment, et aperçut Arya qui le fixait. "Qu'est-ce qu'il y a ?" C'était bien la première fois qu'il était énervé qu'on lui prête une relation qu'il n'avait pas, parce que cette jeune fille n'était pas comme les autres, insipides et sans intérêt non, celle-là, elle avait un truc en plus... D'un mouvement brusque, il passa sa main sous les cheveux de l'étudiante pour attraper sa nuque, puis la poussa contre le mur avant de l'embrasser, amenant son visage tout contre le sien, fixant chaque ligne de sa bouche avant de plonger sa bouche sur la sienne, jouant de ses lèvres contre les siennes. Quelques instants plus tard, il s'écarta d'elle : "C'est ça que tu voulais ? Voilà, maintenant tu l'as eu ! Est-ce que tu te sens comblée ? Ca va mieux ?" Il était d'une arrogance insupportable, parce qu'en réalité, c'est lui-même qu'il protégeait. Il avait cru sentir voler des papillons quelque part, sous ses abdos, et ça faisait bien longtemps que ça ne lui était pas arrivé.
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

■ messages : 93 ■ monnaie : 614
■ pseudo : spurryquick.
■ célébrité : la fantastique selena gomez.

MessageSujet: Re: myler - cinderella didn't ask for a prince charming, she asked for a dress and a night off.   Sam 12 Juil - 18:06

Arya Maxwell-Jones ∞ TYLER BARNETT
Mieux que le déhanché d’Emma Peel, Marilyn, la schtroumpfette, Lara Croft, Naomi Campbell et le grain de beauté de Cindy Crawford. Mieux que la face B d’Abbey Road, les CD d’Hendrix, qu’le p’tit pas de Neil Armstrong sur la lune. Le Space-Mountain, la ronde du Père-Noël, la fortune de Bill Gates, les transes du Dalaï-Lama, les NDE, la résurrection de Lazare, toutes les piquouzes de testostérone de Schwarzy, le collagène dans les lèvres de Pamela Anderson. Mieux que Woodstock et les rave-party les plus orgasmiques. Mieux que la défonce de Sade, Rimbaud, Morisson et Castaneda. Mieux que la liberté. Mieux que la vie...
c'est complètement irréel. Voilà ce qu'était en train de se dire Arya alors que TJ Barnett était en train de lui faire la morale. Lorsqu'il lui demanda pourquoi elle se mettait dans un état pareil au point de ne pas être parvenue à ouvrir la porte de la salle de bain, la jolie brune réprima un sourire et leva les yeux aux ciels. Le nombre de fois où elle avait eu affaire à ce genre de remontrances inutiles. Tyler n'était pas le premier à se demander pourquoi Arya avait la main si lourde sur l'alcool, Arya elle-même n'était pas sûre d'en connaître la raison elle savait juste qu'avec l'alcool tout était plus facile : elle oubliait l'avis des autres, sa situation familiale, le temps qui passait et marquait de plus en plus sa solitude, l'alcool était un analgésique auquel elle avait pris goût au fil des années et celui qui changerait la tendance n'était pas encore né. "Épargne moi le discours du grand frère Barnett, personne ne m'a jamais fais de mal, je sais parfaitement me défendre en cas de pépin tu crois que je t'ai attendu ?" C'était faux, elle s'était déjà retrouvé dans ce genre de situation où elle retrouvait sa petite culotte dans un coin de la pièce alors qu'elle tentait de se remémorer les événements de la nuit passée en cachant son corps nu d'un drap sale. C'était sa vie de débauchée, la vie qu'elle ne parvenait pas à abandonner. Puis TJ eut un geste qui provoqua chez elle un mouvement de recul, en effet le juriste laissa glisser sa main sur sa joue provoquant un arquement de sourcil de la part d'Arya. "Q'est-ce qui t'arrive Barnett ?" Il se comportait de manière tellement bizarre, était-il en train d'essayer de se la faire ? Cherchait-il à ce qu'elle le remercie de sa protection ?

Sa réflexion fut interrompue par McStudd et Kingsley qui ouvrirent la porte du placard afin d'y emmener leur conquête pour jouer à sept minutes au paradis. Tout cela se passa en une fraction seconde, la main de TJ sur le visage d'Arya, la copine de Kingsley ne perdit pas de temps pour immortaliser cette pose incongrue ce qui provoqua un mouvement de rage chez Arya qui se précipita sur elle pour récupérer le téléphone mais ils lui claquèrent la porte au nez. "Tout ça parce que j'ai refusé de baiser avec ton meilleur pote !" TJ frappa du pied l'étagère, Arya cogna d'un coup sec la vitre du placard. "Ne me fous pas ça sur le dos Tyler c'est toi qui a été pris d'une pulsion chelou à me toucher la joue comme ça, franchement bien joué, SUPER bien joué !" insista t-elle d'un ton sac. Soudainement, elle vit TJ monter dans les tours, il n'avait même pas écouté ce qu'elle avait dit qu'il s'énervait encore te encore toujours rejetant la faute sur elle. Arya croisa les bras pinçant les lèvres, prenant son mal en patience. Sa technique fut efficace car le jeune homme termina finalement par se taire, lui demandant ce qu'il y avait, elle était prête à lui répondre lorsque soudainement…

Elle se retrouva plaquée contre le mur, les lèvres de Tyler plaqué sur les siennes, une main dans ses cheveux. Son coeur s'emballa d'un coup, effectuant un triple-looping alors que sa main gauche s'agrippait à son dos musclé et que son bassin se collait naturellement au sien dans une étreinte un peu trop passionnée et un peu trop parfaite pour deux étudiants fous furieux contre l'autre. Savourant chaque seconde, Arya ne se remettait pas de ce qui était en train de se passer lorsque, comme à chaque fois, le moment conte de fée prit fin en une poignée de secondes par la voix arrogante de TJ s'élevant dans le placard. Arya en avait le souffle coupé. Jamais elle n'avait eu affaire à un mec pareil, elle ne comprenait même pas ce qui lui passait par la tête ! "Mais t'es complètement malade, t'es complètement malade ! Tu m'embrasses pour ensuite hurler, bah tu sais quoi quitte à être comblée, je serais comblée quand tu m'auras baisé comme ça on sera quitte n'est-ce pas ? Tout le monde aura raison et t'auras eu ce que tu veux depuis le début, une bonne partie de jambe en l'air avec MJ la salope en chef, t'inquiète de rien j'ai fais le dépistage y a trois semaines !" Mauvaise comme jamais, Arya se jeta sur lui pour l'embrasser, déçue, véhémente le forçant quasiment comme pour lui montrer la différence entre lorsqu'elle embrassait par passion et lorsqu'elle embrassait par renonciation. Arya avait compris son petit jeu, il s'était peut-être comporté comme un mec bien le temps d'une nuit mais ses bas instincts refaisaient surface, il n'avait rien de différent. Collée à lui avec une moue boudeuse elle descendit la main jusqu'à son entre-jambe "Bah allez comble moi, Barnett !". Elle jouait les femmes fatales mais dans son regard on pouvait aisément déceler de la colère, de la rage mais aussi un peu de désespoir. Ne cillant pas une seconde, elle affrontait le regard de Tyler, incertaine de sa réaction.
code by Silver Lungs

_________________
THREE METERS UPON THE SKY -
I know you're tired of loving with nobody to love. So just grab somebody, not leaving this party with nobody to love. unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: myler - cinderella didn't ask for a prince charming, she asked for a dress and a night off.   

Revenir en haut Aller en bas
 

myler - cinderella didn't ask for a prince charming, she asked for a dress and a night off.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Very Charming, PS et Berry et sa maman (Février 2012)
» Le Mors du cheval: trouvez la bonne embouchure à votre cheval
» Gandalf the Grey
» Mervent by night
» Sylvanight 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HILLSTON, TEXAS :: Woodland Street :: St. Edwards University-